Skiltron – Legacy Of Blood

Alors que Skiltron est revenu cette automne écumer les salles européennes dans une tournée marathon, les Argentins en ont profité pour sortir Legacy Of Blood, leur cinquième album. Nouvelle sortie pas tout à fait anodine puisqu’elle marque l’arrivée de Martin McManus, nouveau chanteur ayant la lourde tâche de succéder à Diego Valdez. Le début d’une nouvelle ère pour le groupe qui conserve malgré tout son style bien particulier dans cette livraison toute fraîche.

On parle bien ici de power et de folk metal, les deux genres particulièrement en osmose dans les compositions de Skiltron. La cornemuse du français Pereg Ar Bagol est omniprésente sur tous les titres, rendant l’atmosphère écossaise au possible comme l’ont fait Grave Digger ou Running Wild en leur temps. Jusque-là rien de neuf chez les Argentins, il faut dire que la recette a fait ses preuves au fil des années donnant des tubes comme « Bagpipes of War ».

C’est sur une introduction heavy au possible avec « Highland Blood » que l’on est tout de suite projeté en pleine bataille. On retrouve tout l’art de Skiltron pour composer des refrains guerriers qui rentrent tout de suite dans la tête pour ne plus en ressortir. Pourtant, l’album n’est pas un monolithe de double pédale au rythme continu du début à la fin et c’est ce qui fait la grande force du combo. Mis à part « Rise Of Any Grave » ou « All Men Die », la plupart des titres sont des mid-tempos variés, bien composés qui forment un ensemble très solide et rarement ennuyeux.

Le petit nouveau Martin McManus s’en sort à merveille au chant, soutenant parfaitement la comparaison avec son prédécesseur. La section rythmique composée de Matias Pena et Ignacio Lopez impressionne elle aussi, à l’aise dans toute sorte de rythme pour un rendu loin des clichés des groupes de folk metal. La seule petite déception vient de la guitare du fondateur du groupe Emilio Souto avec des riffs parfois inspirés (« Rise From Any Grave ») mais parfois en demi-teinte (« Commited to the Call »).

Skiltron, argentine, power metal, folk, legacy of blood

Ce sont bien les mid-tempos comme « Sawney Bean Clan » et « The Taste Of Victory » que l’on retient le plus, avec ces chœurs fort bien exécutés. Ils prouvent aussi que la rythmique n’a pas besoin d’être rapide pour créer les titres les plus épiques, et certains des camarades de Skiltron feraient bien de s’inspirer de cette remarque. En bonus, on a le droit à un titre atypique, « I’m Coming Home » qu’on croirait tout droit sorti d’un album de rock classique à la Lynyrd Skynyrd (sans la cornemuse bien sûr). Une preuve de la versatilité de Martin McManus pour pouvoir s’adapter à ce nouveau timbre, mais le frontman nous l’a déjà prouvé en tournée en s’attaquant à « It’s a Long Way to the Top » d’AC/DC.

Skiltron est donc bien parvenu à relancer la machine après ses quelques changements de line-up. Le groupe n’a rien perdu de sa science du folk metal et les nouvelles compositions présentes sur ce Legacy Of Blood devraient sans problème convaincre les anciens comme les nouveaux fans à la recherche de sonorités écossaises. De bon augure pour la suite sur un créneau où les groupes talentueux se font rares de nos jours.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements