Phil Em All, organisateur du Paris Metal France Festival


"Le PMFF ne s’est jamais construit sur des bases mercantiles mais sur de la passion, de l’amitié, du respect et de la fraternité"

Quelques jours après une soirée warm-up au Dr. Feelgood organisée afin de présenter la sixième édition du PMF Fest, nous nous sommes entretenus avec Phil Em All, manageur du groupe ADX et fondateur du PMF Fest. Nous avons pu interroger Phil sur la tenue de cette sixième édition qui se déroulera les 6, 7 et 8 janvier prochain, la programmation du festival, ainsi que le choix de ressusciter le PMF Fest dont la dernière édition remonte à 2013. 

Bonjour Phil et merci de nous accorder cet entretien pour la Grosse Radio. La sixième édition du PMF Fest se tiendra début janvier (les 6, 7 et 8 janvier) à proximité de Paris. La dernière édition s’est tenue en 2013. Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps ?

Bonjour et merci à toi et à La Grosse Radio pour le soutien et l’intérêt que vous portez au PMFF (Paris Metal France festival) ! Le PMFF s’est arrêté en 2013 pour la cinquième édition car on pensait avoir fait le tour du sujet vu que tous les groupes d’intérêt possibles de « l’âge d’or » du metal français avaient été reformés et qu’en plus nous terminions en apothéose avec 25 groupes  pour une affiche 100% FRANÇAISE ! Il était entendu que ce serait VRAIMENT la dernière édition car on voyait difficilement comment réaliser mieux (rires). Et puis le temps a fait son œuvre et on s’est mis à repenser à tout le plaisir qu’on avait pris à organiser et à vivre ces cinq premières éditions et lors d’un trajet sur la route en 2015 entre deux concerts avec le groupe ADX, un « pari stupide » a été lancé : « Et si on fêtait les 10 ans du PMFF avec les 35 ans d’ADX et les 50 ans du Phil’Em All ? » Voilà toute l’histoire !

Il s’en est suivi des rêves, des lieux où on pourrait organiser l’événement, puis des noms de groupes qu’on pourrait inviter, puis tout est devenu de plus en plus réel !
Avec les tristes événements que l’on a connu au Bataclan le 13 novembre 2015 tout aurait pu être remis en question mais on a repris du poil de la bête et on s’est dit qu’il fallait rebondir et continuer à faire vivre notre passion. Tant et si bien que la décision définitive de remettre le couvert avec le PMFF est arrivée en juin 2016 !

Cette édition regroupe une nouvelle fois de nombreux artistes ayant déjà joué au sein du festival, comme Mercyless, ADX, Misanthrope, Ocean, Manigance, Conscience ou encore Thrashback. As-tu souhaité proposer une édition « best of » ?

Non ce n’est définitivement pas une édition « Best Of » comme pouvait l’être celle du PMFF V. C’est une édition spéciale ! A part ADX (sans qui le PMFF n’existerait pas) qui a été de toutes les éditions seul Manigance y apparait pour la troisième fois ! Tous les autres groupes qui ont déjà participé au PMFF y sont pour la seconde fois et on y a ajouté plein de groupes qui sont chers à nos oreilles, nos souvenirs et/ou qui ont un profond lien d’amitié avec moi ou ADX ou/et le ROCK-FORT Show, l’émission de radio que j’anime le jeudi soir !

PMFF, Phil em all, Paris, metal, france, festival, ADX, Mercyless, Manigance, 2017

Le PMF Fest est le seul festival à ne programmer que des artistes français ou issus de pays francophones. Pourquoi ce choix ? Comment s’est effectuée la programmation ?

Je crois que tout simplement c'est parce que j'aime les groupes français plus particulièrement (rires).
Cette sixième édition innove avec trois groupes étrangers : deux groupes belges, Drakkar et Fireforce, qui ont su tisser des liens d’amitié avec nous et un groupe italien Crying Steel, avec qui nous avons joué à Milan et en Grèce, que nous apprécions grandement, qui joue dans la pure lignée heavy speed metal mélodique et qui trouve naturellement sa place au sein du PMFF ! Il n’y a que des gens que nous apprécions sincèrement sur les affiches des PMFF ! Pas de faux semblants ou de groupes bankablepour servir le festival, nous cherchons le contraire de cela !
Le PMFF ne s’est jamais construit sur des bases mercantiles mais sur de la passion, de l’amitié, du respect et de la fraternité ! On a dû faire quelques choix très difficiles en laissant beaucoup de groupes amis sur le côté car ils avaient déjà joués deux fois sur les PMFF précédents ! Et là, vous allez me rétorquer que je fais exception avec Manigance ? Et bien oui, en effet Manigance est pour moi et pour ADX un groupe « spécial ». Nous sommes en quelque sorte en osmose totale avec «l'esprit » de ce groupe et je ne rentrerai pas plus dans les détails car cette amitié-passion dure depuis les débuts du groupe. Ils sont adorables, ce sont des Amis avec un grand « A » ! Je tiens également à m’excuser auprès des nombreux groupes (plus de 400 !) qui nous ont fait la demande de pouvoir jouer sur ce sixième PMFF et qui n’ont pas pu y apparaitre ! La scène française est riche de groupes talentueux !

Pour la sixième édition, ADX sera la tête d’affiche des trois soirs. Comment l’idée a-t-elle germé ? Les trois sets seront-ils différents ?

ADX sera bien présent les trois soirs mais ils ne seront pas en tête d’affiche comme on l’entend en général ! En 2017, le groupe fête ses 35 années d’existence, donc on voulait marquer le coup en réalisant ces trois jours avec trois concerts différents. Chaque soirée permettra de revisiter la discographie du groupe et ainsi proposer aux fans trois shows exceptionnels ! Pour l’occasion ADX est officiellemnt le co-organisateur du PMFF VI ! D'ailleurs, pour ses 35 ans, le groupe réserve quelques « belles » surprises et je ne pense pas que vous aurez l’occasion de revoir de si tôt ADX dans ces conditions. Mais je ne vais trop vous en dire pour pas que l’effet de surprise n'ait pas le même impact les jours J (rires).

Les cinq premières éditions se sont toutes produites dans Paris intra-muros (à la Locomotive puis au Divan du monde). Cette année, ce sera la première fois que le PMF Fest se déroulera au Plan à Ris-Orangis. Est-ce compliqué d’organiser un festival dans Paris ? Quels aménagements ont été prévus pour que se déroule cette nouvelle édition ?

Le problème pour organiser un festival comme le PMFF sur Paris est que tous les soirs on nous demande de démonter le matériel car toutes les salles actuellement font du « clubing » et virent les gens sitôt le concert achevé ! Le PMFF est basé sur la convivialité et le respect des groupes, du staff et du public. Je n’ai pas envie de pousser tout le monde dehors sitôt le spectacle terminé ! Donc on a cherché une salle où il était possible de laisser le matériel installé durant trois jours consécutifs !
Notre choix s’est arrêté sur Le Plan à Ris-Orangis en Essone (91). La salle est située au pied de la station du RER D Orangis-Bois de l’Epine ! De plus comme Le Plan disposait de deux scènes nous avons rajouté plein de groupes (rires). Les seuls aménagements apportés au PMFF VI par rapport aux autres du passé sont :  une scène supplémentaire, un espace merchandising plus important, un parking gratuit qui n’existait pas sur Paris, deux food trucks pour les festivaliers et donc du matériel de scène doublé ! Et bien entendu on a tenté d'éviter les soucis inhérents à ce genre d’organisation, mais tout roule car l’équipe est motivée et je salue ici le travail de titan abattu par notre régisseur Stéphane BRULEZ (ou "Bady" pour les intimes) (rires).

Asylum Pyre, PMFF, Metal, France, Festival,


Asylum Pyre à la soirée Warm-up du Paris Metal France Festival

Le 8 décembre dernier, nous avons pu avoir un avant-gout du festival avec la tenue d’une soirée warm-up au Dr. Feelgood à Paris. Quel bilan tires-tu de cette soirée ?

Le 8 décembre fut une réussite au-delà de nos attentes car à la base, cette soirée ne devait pas être organisée par moi mais par l'un de nos partenaires ! Les choses n’ont pas été comme elles auraient dû  et donc on a été obligé de reprendre toute l’organisation à notre charge avec le soutien et l’aide de Stéphane Martinez d’ULTRAROCK un autre de nos partenaires qui anime l’émission de radio métal de RGB 99.2 Mhz. Lorsque je m’engage sur quelque chose je vais toujours jusqu’au bout quoiqu’il en coûte ! Dans les conditions où on a rattrapé de justesse l’organisation de ce « warm-up » au Dr Feelgood juste deux semaines et demi avant la date, on peut se permettre de ne pas rougir et d’être satisfaits dans tous les sens du terme puisque le public était au rendez-vous, les groupes ont été parfaits et les retombées sur le PMFF très bonnes ! Ca nous a permis également de remercier trois groupes de l’affiche en les mettant en avant et ainsi leur donner un peu plus de temps de jeu que leur seule prestation au festival de Janvier 2017. Merci encore donc à Freaky Time, Conscience et Asylum Pyre, trois groupes que j’aime particulièrement et qui sont musicalement très différents, à l’image des affiches du PMFF !

Comment peut-on se procurer les pass pour le PMF Fest ?

Les billets du PMFF sont disponibles sur bigcartel et weezevent
Les pass 3 jours sont à 65€ (+ Frais en pré-vente) et couteront 70€ sur place. Les places à la journée sont à 25€ en pré-vente et 30€ sur place. Toutes les infos sont sur la page facebook et l'Event.

ADX a annoncé que le PMF Fest serait l’occasion de filmer un DVD live. Comment cette opportunité pour le groupe a vu le jour ? Cela impose-t-il des contraintes particulières ?

Il est en effet prévu de filmer les trois shows d’ADX en vue de sortir quelque chose pour l’anniversaire des 35 ans du groupe et aussi un nouvel album live ! Cela implique que le groupe se prépare activement et soit au top les trois soirs ! (rires). Ils bossent actuellement pour cela !

ADX, Metal, Paris, france, Festival,

Quel est ton regard sur la scène metal française actuelle et sur les festivals français ?

J’ai un « regard » assez nul car atteint d’une rétinite pigmentaire évolutive je n’y vois quasiment plus rien, mais cela ne m’empèche pas de vivre et de laisser mes oreilles apprécier les bons groupes et la bonne musique ! (rires). Pour répondre plus précisément à ta question, j’aime profondément notre scène française, les groupes aujourd’hui n’ont pas à rougir de ce qu’ils font et le fossé qu’il pouvait y avoir par le passé entre la scène française et le reste du monde se réduit de plus en plus et notre musique trouve souvent plus d’intérêt aux regards des autres pays que du notre ! Gojira ou Dagoba sont souvent cités pour leur exportation musicale mais il n’y a pas qu’eux et certains de nos musiciens sont de plus en plus sollicités pour œuvrer dans des formations étrangères ! La musique est internationale et les musiciens également. J’en profite pour passer un coucou affectueux à Fred Leclercq (Dragonforce, Sinsaenum), qui a aujourd’hui une carrière internationale et qui avait joué sur le premier PMFF en 2007 avec son groupe Maladaptive et dont je garde un souvenir impérissable ! J’aime beaucoup ce musicien, cet artiste qui s’est totalement affranchis des frontières ! Nous avons des musiciens de talent en France mais la France ne rend pas assez hommage à sa propre scène métal ! Quand je vois les places qui sont réservées aux groupes français sur des scènes comme le Hellfest, le Download ou l’ex-Sonisphère par exemple je ne peux que constater que les organisateurs ne considèrent pas les groupes français avec autant d’intérêt que les organisateurs étrangers avec les groupes de leurs propres pays. En France le groupe français reste un « faire valoir » et c’est vraiment dommage. Il n’y a qu’à regarder la scène Allemande pour se rendre compte de l’étendue des progrès à faire chez nous pour redorer le soutien et élever nos groupes à la place qui devrait leur être allouée. Pour toutes ces raisons, le PMFF peut apparaître comme une sorte de tremplin pour notre scène metal française.

Merci à toi pour cet entretien, nous te laissons le mot de la fin !

Merci pour cet espace que vous m’avez accordé et pour la mise en avant de cette belle fête qui se prépare et rendez vous les 6, 7 et 8 janvier 2017 à Ris Orangis pour fêter le metal français et en même temps se souhaiter tout le meilleur pour cette nouvelle année qui s’ouvrira devant nous (rires). A bientôt et bonnes fêtes de fin d’année à tous ! Merci ! 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements