Dead Kiwis – Karate Karnage (EP)

En étant originaires de Lyon, les Dead Kiwis sont une nouvelle preuve que cette ville et sa région regorgent de pépites encore trop méconnues. Plutôt actifs et reconnus sur la scène lyonnaise, leur EP, Karate Karnage, sort le 23 janvier. Il deviendra vite un incontournable pour toute personne ayant besoin de son quart d'heure de frénésie quotidienne.

Dès le premier titre, le groupe pose tout sur la table en dévoilant de grosses influences multiples comme The Dillinger Escape Plan ou le Norma Jean que l'on connaissait il y a quelques années. « Cosmic Dementia Karate Karnage » débute avec un riff percutant et un chant démentiel. Sept titres pour seize minutes de musique. Autant dire qu'on en prend plein la tête sans répit et surtout sans ennui.

Chaque piste est un condensé de violence, de précision et de groove mêlé aux quelques riffs dissonants, qui créent une envie irrépressible de se trouver au milieu d'un pit et de se défouler comme jamais. Quiconque a déjà assisté à un concert des Dead Kiwis sait d'ailleurs que c'est exactement comme ça que ça se passe avec eux.

Les titres comme "SATAN666" ou encore "Where Is That God Damn Dragon I'll Slay This Motherfucker" sont la démonstration, en musique, de l'univers décalé et complètement dingue de Dead Kiwis. Même avec des titres sortis de nulle part, la qualité musicale et la qualité de composition sont déconcertantes. Un tel niveau chez un jeune groupe est assez rare, c'est la raison pour laquelle Dead Kiwis sont désormais à surveiller de près. 

Musicalement, Karate Karnage fait preuve d'une belle homogénéité entre les instruments. La batterie ne surplombe pas le reste alors qu'elle est complètement folle et l'équilibre entre basse et guitare permet une écoute agréable. Nous aurions tout de même apprécié quelques ponts supplémentaires ou la basse aurait pu se faire plaisir en totale liberté.

« Chuck Norris » est le dernier titre. Vu ce nom, pas étonnant que ce soit la chanson la plus imposante du disque. Le chant est toujours impeccable, dans un scream sans failles. Nous avons même le droit à un long pont de banjo et de chant country.

De belles surprises dans cet EP, qui laissent entrevoir un avenir ravageur et prometteur pour un jeune groupe à la frontière d'évoluer dans un style qui lui est complètement propre et unique. En continuant à travailler ses compositions de manière originale et décalée, chaque EP, album ou concert peut être une énorme surprise et une bonne découverte. Leurs influences sont encore très marquées, mais vu la qualité des musiciens, aucun doute que leurs prochaines sorties seront encore à couper le souffle. 

Tracklist : 

1 - Cosmic Dementia Karate Karnage
2 - SATAN666
3 - Black Donuts
4 - Where Is That God Damn Dragon I'll Slay This Motherfucker
5 - Flamingos
6 - Flying Fire Tiger
7 - Chuck Norris 

Facebook de Dead Kiwis
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements