Interview de Manuel Gagneux, Zeal and Ardor

[English readers, scroll down to read the English version of the interview]
 

" J’aime être totalement passionné par ce que je fais ! "
 

Nous avons rencontré Manuel Gagneux, l'homme qui se cache derrière Zeal and Ardor : un projet original entre blues et black metal. Nous vous invitons à découvrir son univers de toute urgence.


Je sais que vous avez un autre groupe appelé Birdmask qui est totalement différent de Zeal and Ardor, et même les premières chansons que vous avez faites sous le nom de Zeal and Ardor étaient différentes. Je me demandais d’où vous était venue cette idée de mélanger des chants d’esclaves à du black metal.

Manuel : En fait, je travaillais sur Birdmask, mais cela m’a ennuyé, alors je suis allé sur un site internet appelé 4chan et j’ai lancé un jeu où je demandais aux gens de me donner un genre musical et j’en prenais deux et je faisais une chanson mélangeant les deux styles en trente minutes. C’était juste pour tuer le temps, une distraction. Et un jour, quelqu’un a dit "black metal" et un autre mec a dit "musique de nègre". Je ne l’ai pas fait sur le coup, mais j’ai pensé que cette idée était cool car le christianisme a été imposé au esclaves noirs américains ainsi qu’aux Norvégiens, il y avait donc une connexion.

Vous n’utilisez pas de samples pour les parties spirituelles. Vous avez créé et chanté toutes ces parties de vos chansons. Avez-vous fait des recherches sur les chants d’esclaves et le satanisme pour arriver à ce résultat?

Manuel : Oui, j’ai écouté beaucoup d’enregistrements d’Alan Lomax. Ce mec s’est baladé un peu partout pour faire des chroniques sur les chansons folks. Il est allé dans des prisons, des champs, tous types d’endroits. Et concernant le Satanisme j’ai écouté du metal depuis mes treize ans et je suis très intéressé par le Satanisme moderne de LaVeyan ainsi que par le culte satanique classique. C’est vraiment passionnant.

Quels groupes écoutiez-vous ?

Manuel : J’ai commencé par écouter Iron Maiden et Fear Factory, Cradle of Filth, Burzum, Darkthrone, Naglfar… des trucs bizarres.
 


Avez-vous des retours sur votre musique de la part de groupes de black metal ?

Manuel : Ouais, je suis amis avec les gars de Shamash qui sont vraiment des mecs géniaux, et ils ont aimé. Mais il y a d’autres groupes qui n’aiment pas vraiment ce que je fais, bien entendu. C’est partagé. Mais je pense que ceux qui n’aiment pas ce que je fais ne m’écrivent et ne me parlent pas, donc c’est un peu difficile à dire.

Une idée de pourquoi ils n’apprécient pas votre musique ?

Manuel : Eh bien, c’est parce que ce n’est pas assez "true black metal" car ma musique mélange deux genres musicaux. Ce n’est pas suffisamment pur pour certaines personnes je pense.

Mais le plus drôle c’est que la communauté black metal est en train de changer, parce qu’ils s’ouvrent à des choses différentes comme de la synthwave et d’autres trucs du genre.

Pensez-vous, comme Niklas Kravforth de Shining, que le black metal est mort ? Il nous disait dans une interview que pour lui il n’y avait plus de vrais groupes de black metal, que ce n’était qu’une étiquette derrière laquelle les gens se cachaient sans pour autant être de vrais satanistes ou des personnes extrêmement mauvaises.

Manuel : Je pense que ça tient la route. C’était la musique la plus extrême et maintenant c’est devenu une musique presque traditionnelle. Il faut donc trouver de nouveaux extrêmes.

Vous partez en tournée en avril et je me demandais si vous alliez être seul sur scène avec votre guitare et votre ordinateur portable, ou si des musiciens allaient jouer avec vous.

Manuel : Je pense que ce serait merdique de ma part de me pointer seulement avec mon ordinateur parce que les gens payent pour venir me voir quand même. Nous sommes six dans le groupe. Il y a un autre guitariste, un bassiste, un batteur et deux choristes pour les chants, c’est donc un vrai groupe.

Si vous aviez pu choisir un groupe de black metal avec qui jouer, cela aurait été lequel ?

Manuel : Shining est un groupe génial.

Le groupe suédois ou le groupe norvégien ?

Manuel : Je partirais en tournée avec les Suédois sans aucune hésitation.

Quelle est votre partie préférée dans la création d’un album ? Le composer, l’enregistrer ou partir en tournée ?

Manuel : J’aime tous les aspects car je m’ennuie facilement. Cela se remarque lorsque vous écoutez tous les genres musicaux que je joue. J’aime le changement. J’aime être totalement passionné par ce que je fais, donc je fais un peu de ci et un peu de ça cela me convient parfaitement.

Ma prochaine question va peut-être vous sembler bizarre, mais pour moi Zeal and Ardor sonne très religieux, voire chrétien, et votre musique est classée dans la catégorie "musique spirituelle". Pensez-vous avoir choqué beaucoup de grenouilles de bénitiers qui recherchaient quelque chose de nouveau à écouter ?

Manuel : Là est toute l’intention cachée derrière ce nom. Cela me fait glousser et me sentir tout chose de penser que ce genre de personne écoute ma musique en pensant que c’est ce qu’ils recherchaient et qu'ils se disent "Oh mon Dieu !!! Nooooooon !!!" en écoutant les paroles.

En fait, je vous pose cette question parce que ma voisine a le même nom de famille que vous. Elle est très pieuse et à chaque fois que j’écoute du metal, j’ai forcément un prospectus me demandant de rejoindre l’Eglise dans ma boîte aux lettre le lendemain.

Manuel : C’est fantastique !

Je me demandais si je devais lui faire écouter votre musique parce qu’elle ne comprendrait pas un mot de ce que vous chantez.

Manuel : Peut-être. Je pense que c’est une très bonne idée !

Une dernière question un peu plus personnelle. Que lisez-vous en ce moment ?

Manuel : Je viens de finir de lire Ulysses de James Joyce. Par lire, je veux dire que j’ai vu chaque mot écrit dans ce livre. Mais je ne sais pas si j’ai vraiment compris quoi que ce soit. Mais j’aime beaucoup lire les nouvelles de Philip K. Dick parce que cet homme me fascine. Et il y a aussi une auteure géniale du nom d’Octavia Butler. Elle écrivait et a été publiée du temps de Lovecraft, mais elle a dû emprunter un pseudonyme masculin pour être publiée et elle a écrit des sacrées bonnes histoires.
 

Interview: Eloïse Morisse

 

ENGLISH VERSION

 

"I like to be very passionnate about what I do."
 

We met Manuel Gagneux, the man behind Zeal and Ardor. This is an original project where blues and black metal mix in a very uncommon way. We invite you to listen to it as soon as possible.

I know that you have another band called Birdmask and it’s totally different from Zeal and Ardor, and even your previous songs under the name of Zeal and Ardor are quite different, and I wondered how you got the idea to mix spiritual slave songs with black metal.

Manuel : Actually, I was working on Birdmask and I got a bit bored with it, so I went on a website called 4chan and I played this game where I asked people to name a musical genre and I would take two and make a song of it in thirty minutes. It was just to kill time, a distraction. And one day someone said "black metal" and another guy said "nigger music". I didn’t do it then but I thought the idea was cool because Christianity was imposed on Black American slaves and on Norwegians so there was a connection
You don’t use any samples for the spirituals. You created and sang all these parts. Did you make any research on slaves’ songs, satanisms to get the result you have in your songs ?

Manuel : Yes, I was listening to a lot of Alan Lomax recordings. This guy went around to chronicle folk songs. So he went into prisons and fields, all kinds of places. And as far as Satanism I have been listening to metal since I was thirteen and I’m heavily interested in modern day LaVeyan Satanism and classical Cult Satanism. It’s very interesting to me.

What were the bands you were listening to ?

Manuel : I strated with Iron Maiden and Fear Factory, Cradle of Filth, Burzum, Darkthrone, Naglfar… Just weird stuff.

Do you have any feedbacks from black metal bands ?

Manuel : Yeah, I’m friends with the guys from Shamash who are awesome dudes and they liked it. But there are other bands who don’t really like what I do, of course. It’s a mix. But I guess those who don’t like me don’t write or talk to me so it’s a bit hard to tell.

Do you have any idea of why they didn’t like it ?

Manuel : Well, it’s because it’s not "True" black metal because it mixes two musical genre and it’s not pure enough I guess, to some people.

But the fun thing is that the black metal community is changing now, because they are opening up to synthwave and stuff like that.

So do you think that black metal is dead like Niklas Kravforth from Shining ? He told us that for him there were no more true black metal bands, that it was just a label people were hiding behind without being true satanists and real extreme and mean people.

Manuel : I think that it makes sense. They were like the most extreme music out there and now it’s like almost traditional music. So they have to find new extremes.
 


You are going on tour in April and I was wondering if you were going to be alone one stage with just your guitar and your laptop, or if you had any musicians coming to play with you.

Manuel : I think that it would be shitty of me just to come with my laptop because people are paying to see that. We are six people now in the group. There is another guitarist, a bass player, a drummer and two backing vocals for the chants, so it’s a proper band.

If you could have chosen a black metal band to play with you, which one would have it been ?

Manuel : Shining are great actually.

The Swedish band or the Norwegian band ?

Manuel : I would go with the Swedish one, defenitely !

What was your favourite part in the making of an album ? Is it composing it, recording it, or are you eager to go on stage ?

Manuel : I like every aspect of it, because I’m very easily bored. You can hear that from all the genres and stuff I play. So I like the change. I like to be very passionate about what I do, so if it’s like short bursts of something it’s perfect for me.

This next question may sound a little bit weird, but for me Zeal and Ardor sounds quite religious, even Christian, and your music is also labelled as "spiritual". Do you think you’ve shocked a lot of bigots who were looking for something new to listen to ?

Manuel : That was the actual intention of the name. It just makes me feel giggly and warm inside when I think of those people listening to my music thinking that it’s what they were looking for and then hearing it saying "Oh my God !!! Noooooo !!!"

In fact, I ask this because my neighbour has the exact same last name as you, and she is very religious and each time I listen to metal, the next day I have some flyers about Christianity o asking me to join the Church in my mailbox.

Manuel : It’s fantastic !

And I wonder if I should make her listen to your music, because she would not understand a word you sing.

Manuel : Perhaps. I think it’s a very good idea !

Lastly, another more personal question. What are you reading at the moment ?

Manuel : I’ve just finished reading Ulysses by James Joyce. By reading I mean I saw every word of it. But I don’t know if I understood it. But I’m reading a lot of Philip K. Dick short stories because I very facinated by him. And there is this awesome author called Octavia Butler. She was a woman author and she also published stuff at the time of Lovecraft, but she had to use a fake male name to get published and she wrote kick-ass science-fiction stories.
 

Interview: Eloïse Morisse

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements