Michael Amott, guitariste de Arch Enemy


« La France est un pays important pour nous lorsque nous sommes en tournée. Tu sais, rien que sur le "War Eternal Tour", on a effectué 29 concerts en France ! » 
 

Après la sortie il y a un an du DVD War Eternal Tour : Tokyo Sacrifice, Arch Enemy récidive avec As The Stages Burn ! enregistré en été 2016 au Wacken Open Air, en Allemagne. Michael Amott, emblématique guitariste et fondateur du groupe suédois a bien voulu nous accorder quelques minutes de son temps pour échanger sur la réalisation de ce DVD...mais pas que.

La Grosse Radio : Bonjour Michael, et merci d’accorder cet entretien à La Grosse Radio. C'est un immense honneur pour nous que de pouvoir t'interviewer !

Michael Amott : Oh, merci infiniment !

Pour commencer, nous voudrions savoir comment vous alliez toi et le groupe. Vous rentrez de la croisière 70 000 tons of metal n’est-ce pas ? C’était comment ?

C'était vraiment génial, mais on est crevé (rires) !

Le DVD live As The Stages Burn ! sort dans quelques semaines. Pas trop de pression ?

Non, j'ai été très pris par le travail en fait. Il y a eu le DVD évidemment, c'est un grand projet à produire. Il y a un besoin en personnel technique assez conséquent, la réalisation des extras (textes et audio NDLR), mais je suis très fier de ce DVD !

Quand avez-vous décidé d’enregistrer ce live ?

Lorsque nous avons été annoncés comme tête d'affiche du festival Wacken Open Air. C'est un festival tellement énorme, et c'est une belle opportunité pour nous de montrer au monde entier ce spectacle si spécial à travers une sortie en DVD, Blu-ray, et sur CD audio également.

Il y a un an que le DVD War Eternal Tour : Tokyo Sacrifice est paru. Qu’est-ce qui vous a poussé à enregistrer ce second live ?

Le DVD War Eternal Tour : Tokyo Sacrifice a été enregistré au Japon. Nous avions à coeur d'enregistrer quelque chose de spécial pour le reste de nos fans dans le monde, et le concert au Wacken Open Air nous offrait cette opportunité.

Beaucoup de groupes enregistrent leur concert au Wacken Open Air. Pourquoi ce festival et pas un autre ?

Parce que c'est le plus grand bien sûr ! Sur toute la planète, c'est le festival metal le plus célèbre (rires)...Et je dirais même que c'est LE festival le plus connu dans le monde ! Tu peux même poser la question à des gens au Brésil : quel est le meilleur festival au monde ? Ils te répondront : "Le Wacken Open Air !"

Treize caméras ont été nécessaires pour l’enregistrement. Pourtant, le Wacken est équipé de systèmes vidéo. Vous avez donc fait intervenir votre propre équipe ?

Le DVD comporte des prises de vues faites par des caméras isolées, en particulier pour la batterie. Pour le reste, la plus grande partie du show a été enregistrée par l'équipe du Wacken Open Air, par l'équipe chargé de la retransmission sur les écrans et de l'enregistrement pour des chaînes de télévision.

Que penses-tu du résultat final ?

Je pense que c'est une excellente production. On y retrouve des prises de vues parfaites. Pour cette soirée si spéciale, c'était une excellente manière pour nous de finir ce War Eternal Tour. C'est notre cadeau pour tous nos fans qui nous ont tellement bien soutenus à travers le monde durant cette tournée. Je pense que ça leur fera plaisir d'avoir ce petit souvenir de la tournée ! 

Vous avez eu votre mot à dire sur les prises de vue de Patric Ullaeus, ou il s’est chargé de tout et vous a présenté le DVD fini ? Parce que le résultat est vraiment superbe !

Oui, on a pu intervenir. Sharlee (D’Angelo, bassiste) a donné les plans de bases à Patric et les moyens de travailler en studio. Mais c'est surtout Patric qui a effectué l'ensemble du travail. 

Concernant la prestation scénique, on remarque que vous n'avez pas lésiné sur les moyens. C'était uniquement pour l'enregistrement du concert, ou vous prévoyez d'étendre cette prestation (je parle des flammes, des décors de scène, etc...) ?

Nous le voudrions, c'est certain...si nous le pouvions évidemment. La scène du Wacken est déjà équipée pour cela, ils ont tous les outils nécessaires. Nous pouvons faire beaucoup de choses, mais cela, ce serait trop difficile à réaliser en tournée. Donc, nous l'avons fait parce que la scène du Wacken Open Air le permettait, mais ce sera compliqué.

On sent qu'Alissa est très à l’aise sur ce live. Son intégration est terminée ? Maintenant elle fait partie de la « famille Arch Enemy » ?

Oui, bien sûr, nous sommes souvent ensemble. Tu sais cela fait maintenant trois années qu’elle est avec nous…(il réfléchit) Trois ans…ou plus, cela fait longtemps maintenant (rires). Pendant ces trois années, elle a montré qu’elle était vraiment talentueuse et je pense sincèrement que tout est parfait.

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous étiez sur la scène du Wacken, devant 80 000 personnes ? Ça doit impressionner ?

C’est sûr qu’il s’agit d’un moment très intense quand on est debout sur cette célèbre scène devant les spectateurs. Mais en même temps, nous nous sentons très à l'aise pour jouer. Donc nous nous sommes concentrés sur ce moment unique, on a bien profité surtout, c’était une vraie fête ! 
 


Sur le morceau "No Gods No Masters" on voit que le public est en symbiose avec vous, surtout les premiers rangs. Quand vous voyez les fans chanter vos compositions alors que vous êtes sur scène, cela vous fait quoi ?

Là encore, c’est un moment très particulier, difficile à expliquer, à décrire. C’est autant satisfaisant que cela nous remplit d’énergie. Et cette énergie nous suit toute la soirée !

Quels sont vos projets après les festivals de cet été ?

Juste après cet été ? Et bien, on va sortir notre nouvel album...pour être rapidement de retour en tournée !

C'est une excellente nouvelle ! Et vous avez déjà une idée de ce que sera le successeur de War Eternal ou vous ne vous êtes pas encore penché sur la question ?

En fait, l’enregistrement du prochain album a déjà commencé. Nous l'avons déjà écrit et donc commencé les enregistrements. Nous l'enregistrons en ce moment. Il contiendra beaucoup de variations, beaucoup de mélodies. Je pense que celui-ci pourrait bien devenir notre meilleur album !

Une petite question à part : la dernière fois que je vous ai vu sur scène, c’était à Paris, en première partie de Nightwish, deux semaines après les attentats. Les Parisiens et les Français étaient encore sous le choc. Vous étiez dans quel état d’esprit ce soir-là ?

J'ai ressenti énormément de tristesse pour tous les Français, mais on était vraiment content de pouvoir assurer notre concert tout de même ce soir-là et de se produire sur scène. Pour moi en tout cas, j'ai ressenti l'importance de le faire. L’atmosphère était très particulière : tellement de sécurité, avec des gardiens, des chiens… C’était une atmosphère vraiment à part, quelque chose de très particulier, c’est certain… Quand on est en tournée, j’adore aller m’asseoir pour boire un café au coin de la rue, mais ce jour-là, à Paris, c'était différent...

En tout cas, c’était un très bon set ce soir-là ! Un petit mot pour les fans français ?

La France est un pays important pour nous lorsque nous sommes en tournée. Tu sais, rien que sur le "War Eternal Tour", on a effectué 29 concerts en France ! C’est beaucoup ! Nous avons tellement de fans, de gens qui nous soutiennent. On est très excité à l’idée de revenir en avril pour jouer devant vous. La France est un pays incontournable pour nous !

Merci Michael, j’espère qu’on se verra très vite lors d’un concert ou d’un festival !

Merci à toi, et merci de nous soutenir comme vous le faites.

Interview réalisée le 9 février 2017

Merci à Valérie de JMTCONSULTING
Merci à Michael Amott



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements