The Great Old Ones, Déluge, Maïeutiste et Moonreich à  Saint Germain en Laye

Samedi 11 Mars 2017 à 19h30 à La Cléf de Saint Germain en Laye

« Nul ne saurait décrire le monstre, aucun langage ne saurait peindre cette vision de folie, ce chaos de cris inarticulés, cette hideuse contradiction de toutes les lois de la matière et de l’ordre cosmique » écrivait H.P. Lovecraft. Tapis dans l’ombre et le brouillard telle la créature tentaculaire, Cthulhu, The Great Old Ones distille un black metal aux atmosphères pesantes et hypnotisantes, nous emmenant tout droit dans les abysses de l’univers fantastique et horrifique du célèbre écrivain américain. Formé en 2009, la formation bordelaise s’est rapidement imposée avec les albums Al-Azif (2012) et Tekeli-Li (2014) leur permettant de tourner avec des mastodontes du genre tels que Behemoth, Shining et de participer au Hellfest à 2 reprises. Le quintet profitera de sa venue chez nous pour défendre son nouveau méfait EOD : A Tale of Dark Legacy.

The Great Old Ones


Nouvelle signature du label Les Acteurs de L’Ombre Productions, Déluge viendra s’abattre sur la scène de La Clef, avant son passage au prochain Hellfest. Le combo de Metz a su tirer son épingle du jeu en 2015 avec Aether, un premier album solide et d’une extraordinaire maturité : un black metal aux riffs acérés et froids, mêlant la véhémence écrasante du post-hardcore et sludge avec des moments d’accalmie. Le tout se voit surplombé par une voix écorchée, déclamant des textes magnifiques en français.

Catégoriser Maïeutiste serait appauvrir le propos de leur concept. Le groupe de Saint-Étienne a tout de même mis cinq ans à mûrir son premier album éponyme. Une œuvre ambitieuse explorant les thèmes philosophiques de Socrate, au travers d’un black metal dissonant, glaciale et alambiqué, qui s’aventure volontiers dans les sphères du jazz complexe, de l’ambiant voire du… rock folklorique.

Les parisiens de Moonreich ouvriront les hostilités ! Dans ses trois albums, le combo formé en 2008 s’illustre avec un black metal ravageur et diablement efficace, qui puise ses influences dans la primitivité d’un Marduk et dans les ambiances sombres d’un Watain !



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements