Battle Beast (+ Majesty – Gyze) au Petit Bain, Paris (25.03.2017)

Deux ans après un passage au Glazart dans le cadre de la tournée Unholy Saviour, Battle Beast a pris une autre dimension avec la sortie de Bringer of Pain puisque c'est dans un Petit Bain complet que les Finlandais vont faire l'étalage des compositions de ce dernier opus ! Sur la tournée, ils sont accompagnés par les Japonais de Gyze et les Allemands de Majesty. Retour sur une soirée riche en kitsch, en riffs et en hymnes metalliques.

MAJESTY


Emmené par Tarek Maghari (chant) qui a la particularité d'être le créateur et l'organisateur du très célèbre festival Keep It True en Allemagne, Majesty nous propose un heavy metal fortement teinté de power metal par moment pour un résultat ... particulier. Un problème se dresse par contre dès l'entrée sur scène du combo, le son est ridiculement bas. Alors oui c'est intéressant parce que l'on entend vraiment bien toutes les parties même si au final c'est le chant qui ressort le plus. En revanche, c'est assez gênant car on entend plus la conversation de ses voisins que la musique. Et ce n'est bien entendu pas le but d'un concert sinon autant écouter de la musique avec des écouteurs de mauvaises qualités dans les transports en commun.
 


Durant le temps qui leur a été accordé, les membres de Majesty vont faire honneur à leur dernier opus Rebels puisque sept titres seront piochés dans la dernière offrande des Allemands ce soir. Quelques membres du public se font un grand plaisir à scander les refrains de "Die Like Kings", "Metal Lax" ou "Yolo HM" (on reviendra sur ce titre plus tard) mais pour la grande majorité du Petit Bain, c'est plus le scepticisme qui prédomine. La musique de Majesty est cliché au possible et on se demande si nous n'avons pas ici l'équivalent allemand de Ultra Vomit tant tout reprend les codes vestimentaires, scéniques et musicaux du genre pour en faire exactement ce à quoi on peut s'attendre. Aucune surprise et surtout ce titre "Yolo HM" qui verra Tarek Maghari tendre son micro au public lors du refrain pour scander "Yolo Heavy Metal" à tout va, mon dieu.
 


Même si la musique de Majesty n'invente rien, on ne peut pas dire que ce soit foncièrement mauvais car on ne passe pas un moment si désagréable que ça, c'est juste kitsch au possible. 

Setlist:

Die Like Kings
Hail to Majesty
The Final War
Yolo HM
Across the Lightning
Metal Law
Heroes in the Night
Thunder Rider
Rebels of Our Time
Fighting Till the End

 

BATTLE BEAST


Avec un nouvel album, Bringer Of Pain, sous le coude, Battle Beast débarque à Paris en terrain conquis dans un Petit Bain qui sera au final complet ! Belle réussite pour les Finlandais comme pour nos partenaires et organisateurs que sont Access Live, cela fait plaisir de voir que le public se bouge même un samedi soir pour faire vivre la scène metal en France.
 


Un public d'ailleurs très hétérogène: entre des fans de heavy, de power, de sympho qui ont pu découvrir le groupe il y a quelques années en première partie de Nightwish ou tout simplement des fans de musique. La pression monte dans la salle tout comme la chaleur et c'est une fosse surchauffée qui accueille Battle Beast qui commence son set avec trois titres issus de Bringer of Pain. Une bonne manière de voir que le public a adoubé cet album, le premier sans Anton Kabanen (fondateur et compositeur du groupe jusqu'à l'an dernier), et que les refrains font toujours autant mouche sur scène.

Particularité de cette setlist, un seul morceau du pourtant très bon Unholy Saviour est joué ce soir. Battle Beast préférant donner plus de visibilité à son second opus Battle Beast au travers de "Let It Roar" ou notamment de l'excellent "Black Ninja", un des meilleurs titres de la carrière des Finlandais et de très loin.
 


Concernant la prestation des musiciens, Noora Louhimo (chant) est en voix et comme pour Majesty le chant est bien mis en avant ce qui nous permet de prendre conscience de l'énorme importance de la frontwoman dans la musique du combo. Elle apporte un plus par sa versatilité que ce soit sa capacité à monter dans les aigües comme de baisser d'une tonalité pour accompagner la guitare ou le clavier. De leur côté, ses compères musiciens semblement véritablement s'amuser sur scène. Quand on voit Battle Beast sur scène, on pense fortement à Delain dans le sens où un vrai lien semble unir chaque membre et quand on est dans le public, cela ajoute à la perception positive que l'on a. Autres exemples de la bonne humeur qui règne ? Sur l'intro de "Iron Hand", les deux guitaristes de la formation improvisent un petit bout du thème de Star Wars ou lors du rappel, les cinq garçons nous offrent une magnifique reprise de "Last Christmas" de Wham après nous avoir vendu une reprise de Manowar !


Hormis quelques petits soucis pour Janne Björkroth et son clavier sur "Bastard Son of Odin", aucun gros soucis techniques ne viendra entâcher la prestation de Battle Beast. On aura aussi le droit au passage d'une bière de la scène vers la console de son pour le technicien du groupe, un bon moment de franche rigolade, juste avant "Out of Control".

Les titres de Bringer Of Pain prennent vraiment vie sur scène, c'est d'ailleurs un bon moyen de se faire un nouvel avis sur l'album dès la sortie de la salle en l'écoutant sur le trajet du retour à la maison. Moins tubesque et moins direct que ses prédécesseurs, l'album regorge de pépites et cet enchaînement "King for a Day" - "Beyond the Burning Skies" pour terminer la soirée ne nous fera pas dire le contraire.

Setlist:
Straight to the Heart
Bringer of Pain
Familiar Hell
Into the Heart of Danger
We Will Fight
Let It Roar
Black Ninja
Far from Heaven
Lost in Wars
Iron Hand
Touch in the Night
Bastard Son of Odin
Enter the Metal World
Out of Control

Encore:
Last Christmas (Wham! cover) (Eero and audience on vocals)
King for a Day
Beyond the Burning Skies

 


Merci à Access Live pour l'invitation, à Petit Bain pour l'accueil et à Beranger Bazin (aka Lykh'arts) pour les photos. Elles sont sa propriété, ne pas réutiliser sans son accord !



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements