Amiensus – All paths lead to death

Deux ans après l'encensé Ascension, Amiensus propose un EP cinq titres, All Paths Lead To Death. Preuve que finalement, leur premier effort était mal nommé, et l'occasion de voir si le groupe ambitieux sur le papier est bel et bien un fleuron du metal avant-gardiste ou juste un bon groupe de metal avec des musiciens à potentiel.

La déferlante est arrivée, et les flammes sont incandescentes. "Gehenna" s'impose avec sa force brute, sa batterie révoltée et ses voix d'outre-tombe. Avec leur black sombre et brutal, les Américains d'Amiensus n'y vont pas de main morte. Il faudra aimer la double pédale et la guitare crade pour ne pas se laisser rebuter par le côté bruitiste et sous-produit de la chose, clairement redondant. Sans connaître leurs moyens d'enregistrement, on pointera l'inhérence au style.

Le souci est donc surtout basé sur le fait qu'Amiensus, se déclarant pourtant avant-gardiste, peine à s'affranchir de certains codes qui alourdissent le tout. Les rythmiques trop monochromes ne font qu'apporter une redondance qui n'a plus lieu d'être, comme si la formation nous martelait qu'un groupe de black metal ne peut être sans que le batteur ne balance des blasts à tout va sur un tempo unique. Si ça avait son charme lorsque le genre imposait alors son identité, c'est d'autant plus dommage maintenant qu'il a les moyens de proposer quelque chose de plus fourni, et surtout lorsque l'on entend ce que ces récurrences cachent.

 

Amiensus, metal, Review, new EP 2017


En effet, si l'on est loin de la folie avant-gardiste, le groupe propose de nombreuses choses intéressantes, les musiciens n'étant pas en reste quant à leur niveau respectif. Les chœurs sur "Gehenna" feront irrémédiablement penser à Ghost, et "Prophecy" propose un pont instrumental plus aéré et bien réjouissant. Pour autant, difficile de dire si ce cinq titres promet au groupe un avenir plus varié que les carcans dans lesquels il est trop prononcé. Il semble plus être un bilan des deux albums que le groupe a sorti, là où on aurait aimé un pas en avant. Nul doute que les amateurs d'efficacité et de violence correctement interprétée seront ravis, mais ça risque affreusement de juste se fondre dans une masse déjà bien fournie, malgré le potentiel.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 6 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements