Aura Noir au Petit Bain de Paris (22/05/2017)

Sur les quais de Seine, les terrasses aux tarifs prohibitifs se remplissent pendant que les metalheads commencent à se rassembler autour d’un seating de canettes de bière tout en commentant les concerts et festivals à venir.

Ce soir sur la fameuse péniche ce sont trois nationalités qui vont s’affronter afin de nous présenter leurs black metal tous aussi différents les uns des autres.

Les Français de Necroblood sortent leur premier album Collapse of the Human Race chez Amor Fati Productions avec « Through Limitless Abysses », « Operation Gomorrah » et « Sadistik Hunt » qu’ils vont interpréter. Ils ont l’énergie nécessaire pour le défendre sans oublier de faire un tour d’horizon de leur discographie passant par les EPs et demo dans un Petit Bain qui commence à bien se garnir.

Necroblood


C’est un mur du son qu’ils nous envoient, du brutal, du black/death bien noir emmené par un TerrorReign, clouté et bien calé devant son pied de micro sur lequel est accroché un masque à gaz tenant bien haut sa basse. Le set est assez long et permet aux franciliens de présenter à un public réceptif l’étendu de ce qu’ils savent faire alors que certains petits malins restent près du bar car l’happy hour n’est pas encore terminé.

Setlist Necroblood
Through Limitless Abysses
Goat Celebration
Necroblood Ceremony
Black Cult Slaughter
Necroblood
Operation Gomorrah
Sadistik Hunt
The Rite of Evil

Occvlta


Le black metal nihiliste et glacé d’Occvlta ne laisse pas indifférent. Ici pas de structure compliquée mais des titres qui vont à l’essentiel. Ils sont à Paris ce soir pour défendre la sortie de leur premier album Night Without End.

Sur scène le chanteur Hord a l’air de combattre ses démons intérieurs, il parait assez perturbé mais donne un style à la performance des Allemands. L’air de rien c’est rondement bien mené nous faisant voyager de leur première démo (2009) au split qu’ils avaient partagé avec Salute. Une belle découverte, avec des passages ambiants sur des textures mid-tempo qui donnent du cachet à la prestation.

Occvlta


Setlist Occvlta
Metal Chain
Black Wind Desecration Horde
Eyes in Darkness
Last ov the Sabbaths
Merciless Hammer
Return to the House
Staring at the Lake
Nosferatu
Where Is the Winter
Above Pale Fields of Fevers 

Aura Noir


Ca fait plus de 5 ans que les Norvégiens n’ont pas sorti d’album et c’est à l’occasion de la sortie imminente de leur sixième album qu’on retrouve sous forme de trio la bande à Aggressor (Virus, ex-I Left the Planet, ex-Inflabitan, ex-Ved Buens Ende, ex-Infernö, ex-Cadaver Inc, ex-Cadaver, ex-Dødheimsgard, ex-Satyricon, ex-Ulver, ex-Void, ex-Dimmu Borgir (live), ex-Nattefrost (live), ex-Endwarfment, ex-Svartgalðrar avec Apollyon (Immortal, Waklevören, Lamented Souls, ex-Cadaver Inc, Two Trains, ex-Cadaver, ex-Dødheimsgard, ex-Gorgoroth (live)) caché ce soir derrière la batterie et Blasphemer (Twilight of the Gods, Mezzerschmitt, ex-Ava Inferi, ex-In Silence, ex-Testimony, Earth Electric, ex-Mayhem, ex-Nader Sadek).

Aura Noir


Aura Noir ouvre son éventail et pioche d’une manière assez équilibrée dans toute sa production nous proposant même ce soir un titre inédit qui se retrouvera sur leur prochain album sous le nom « The Obscuration ».

Et c’est vrai qu’en matière d’entame on fera difficilement mieux avec « Sons of Hades »,    « Hades Rise » et « Destructor » donnent le ton au set qui sera des plus « roots ».

Black Thrash Attack est toujours aussi bien représenté avec pas moins de 4 titres: « Sons of Hades », l’inévitable « Black Thrash Attack  « The One Who Smite » et  l’aiguisé « Destructor ».

La péniche subit les attaques de pogos qui se déclenchent à l’infini, heureusement que le Petit Bain est bien amarré.

Aura Noir


C’est quand même assez jouissif de les voir jouer sous forme de trio. Ça tombe bien car non seulement cela donne un côté roots motörheadien à l’affaire mais aussi de reprendre en toute logique du Venom avec Heaven’s on Fire ».

Les Norvégiens n’oublient pas l’incontournable Hades Rise avec trois morceaux dont le titre éponyme, « The Stalker » et « Schitzoid Paranoid ».

Aura Noir


Après un petit speech d’Apollyon les musiciens reviennent sur scène, Aggressor délaisse même son tabouret à roulettes (à cause de son handicape) pour se tenir debout devant son micro afin de faire un bon dans le temps et retourner aux premiers pas du groupe et de la demo Two Voicies, One King afin d’envoyer le rugueux « Snake » en rappel suivi bien sûr de « Swarm of Vultures ».
 

Lionel / Born 666


Setlist Aura Noir
Sons of Hades  
Hades Rise
Destructor
Fed to the Flames
Black Deluge Night
The One Who Smite
Deep Tracts of Hell
The Stalker
Sordid
Schitzoid Paranoid
The Obscuration (new song)
Heaven's on Fire (Venom cover)
Black Thrash Attack
Snake
Swarm of Vultures

Photos : © 2017 Lionel / Born 666
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements