Unleash The Archers – Apex

Brittney Screams

Unleash The Archers est un groupe pratiquant une version moderne du power metal, genre pourtant assez passéiste, en ajoutant une bonne dose de groove et quelques growls aux éléments habituels de ce style musical. Lors de la sortie de Time Stands Still, en 2015, leur troisième album, les Canadiens avaient réussi à se faire un nom hors de l’underground. Battant le fer tant qu’il est chaud, le combo toujours mené par la chanteuse Brittney Slayes nous propose déjà un quatrième album : Apex.

Pour cet album, le groupe a choisi de mettre en avant le côté épique et les atmosphères mystiques de sa musique, oubliant ainsi presque complètement son côté death metal qui faisait une part de son originalité. Pour ses dix ans de carrière, Unleash The Archers attaque l’auditeur à grands coups de riffs féroces et de chœurs explosifs sans oublier de soigner la production, chaque instrument étant parfaitement audible.

Des titres comme "Awakening", "The Matriarch" ou "The Coward’s Way", parmi les plus directs et heavy de l’opus sont renforcés par les rythmiques de Scott Buchanan (batterie) et Nikko Whitworth (basse) qui donnent de la vie et de la puissance à cet album taillé pour les planches. Évidemment, Brittney Slayes n’est pas en reste (le refrain de "The Matriarch" justement) . Cependant, c’est véritablement la facette épique des Canadiens qui marque l’album, notamment le single "Cleanse The Bloodlines" avec sa montée en puissance jusqu’au refrain qui reste en tête.

Si Apex frappe fort dès son entrée en matière ("Awakening"), rassurez-vous, le reste de la galette est tout aussi bon. Seuls, "Shadow Guide", un brin plus terne (bien que placé en deuxième position), la semi-ballade "False Walls" et le maladroit "Earth And Ashes" font un peu retomber le soufflé… Avant qu’il ne regonfle de plus belle à chaque fois ! Ainsi, "False Walls", par exemple, est directement suivi de "Ten Thousand Against One", qui va faire un malheur en concert grâce à son explosion d’énergie et son refrain à reprendre en levant le poing bien haut.

L’album s’achève sur "Apex", morceau titre dépassant les huit minutes au compteur qui est tout simplement l’apothéose, fermant l’histoire contée tout au long de l’opus. L’intro à la guitare acoustique est là pour nous préparer à l’atmosphère poignante et aux refrains, encore une fois marquants, à venir.

Alors oui, certains vont trouver qu’Unleash The Archers en fait trop sur cet album et tombe parfois dans la parodie, mais il n’empêche que ces Canadiens viennent ni plus ni moins que de sortir un disque qui a le potentiel de les propulser sur le devant de la scène, et c’est là tout ce qu’on leur souhaite. En rendant sa musique plus accessible que par le passé, le combo fait encore un bon en avant.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements