Mallory Knox au Download Festival France 2017

C’est en ce vendredi 9 juin qu’une partie de l’équipe de La Grosse Radio pris la route pour une journée pleine de rebondissement vers une petite ville de banlieue parisienne, nommée Bretigny-sur-Orge ! Après une première édition du Download Festival sur l’hippodrome de Longchamp, les aléas de calendrier et de logistique ont fait déplacer l’événement sur cette base aérienne qui offre un espace plus conséquent que l’édition précédente, mais reste peut être moins pratique du côté de l’accessibilité.


Et pour sûr, le premier jour fut un parcours du combattant pour y accéder, avec plus d’une heure d’attente en voiture aux alentours du festival. La circulation devient vite difficile et l’affluence semble échapper au contrôle de la sécurité et des bénévoles sur place.

Ce petit désagrément nous a valu un retard conséquent sur le set de nos amis Mallory Knox et nous nous en excusons par avance. Il y a dans la vie des choses que l’on ne contrôle pas (sachez toutefois que nous sommes pourtant parti bien en avance tels de bon festivaliers que nous sommes).

Mallory Knox est donc lors de cette édition, l’un des premiers groupes à lancer les festivités. Formé en 2009, ce quinquet originaire de Cambridge nous donne à écouter un rock alternatif avec une touche de british. Sur scène, le chanteur Mikey Chapman s’occupe de compléter le quota de prestance scénique nécessaire pour attirer les premiers arrivés sur le site.  « Wired » et son intro explosive donne le ton pour le reste du set et constitue une bonne entrée en la matière, avec par la suite « Midnight » pour danser (ou mosher… nous n’avons rien contre) au soleil.

Concernant la setlist, la prestation du groupe a comme un arrière goût de déjà-vu chez les fans de Simple Plan ayant été les applaudir la même semaine au Bataclan.  En effet, le groupe avaient ouvert pour les Canadiens quelques jours plus tôt. On restera néanmoins bouche bée devant des chanson telles que « Giving It Up ». En l’espace de quelques minutes, Chapman nous montre que le monsieur a du coffre, et ça rigole pas. 

« Better Off Without You » reste l’une des tracks les plus catchy, et se ressent d’autant plus en live. De par des textes bien parlants et des guitares plus agressives, les cinq musiciens pourtant tout propres sur eux se transforment en vrai rockstars, ce qui permettra à la foule de capter leur énergie. 

Des sets comme ceux de Mallory Knox nous prouvent donc que les garçons ont de l’énergie à revendre, et savent créer une atmosphère particulière, qui captive. Le seul bémol, serait de ne pas y voir grande différence avec des formations similaires du même côté de la Manche, tel que Lower The Atlantis ou encore Don Broco. On peut y retrouver une voix claire bien maitrisée couplée à des fameux sing along, des riffs similaires et une ambiance typique de ces british bands. On attends donc de Mallory Knox qu’ils se démarquent encore un peu de leur confrères pour devenir le groupe parfait !

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements