Pierce The Veil au Download Festival France 2017

Alors que la foule continue de rentrer timidement dans la base aérienne qui accueille le Download Festival 2017 cette année, Pierce The Veil monte sur la mainstage à 15h55 pétante. Devant un public pas encore énormément garni, les natifs de San Diego sont là pour livrer leur set dans la joie et la bonne humeur, sous un soleil de plomb.

Après une longue introduction, alimentant le suspens, le groupe rentre sur scène et des confettis sont d’entrée de jeu lancés au démarrage.
 


Étant le premier groupe à fouler la main-stage cette année, Pierce The Veil nous permet de jauger la qualité du son. Quelques brides nous empêchent de déceler convenablement chaque membre dans son exécution, et si la voix de Vic Fuentes se veut assez puissante, elle est parfois mangée par le brouhaha global.

La bonne humeur est l’une des choses que l’on retient d’un concert de Pierce The Veil, et surtout le bassiste du groupe Jaime Preciado, qui est une véritable attraction à lui seul, faisant chauffer l’audience le plus possible.
 


Que l’on soit fan ou non de son timbre si particulier, Vic Fuentes maîtrise sa voix. Pierce The Veil offre des sonorités intéressantes, notamment sur « Dive In » où Tony Perry s’attelle à exécuter des accords que l’on ne penserait pas trouver dans une chanson de post-hardcore.

La formation américaine sait occuper un espace, a l’habitude de se produire devant un public de toute taille et arrive à chauffer son audimat. Sur « Caraphernelia », un circle pit se fait voir, même si la chanson est moins violente en live qu’en studio. Le morceau est repris par le public, comme pratiquement tout le set de Pierce The Veil. Le groupe n’a interprété que des tubes qui ont façonné son succès.
 


C’est « King For A Day » qui sert de conclusion à ce show. L’occasion pour Vic Fuentes de montrer qu’il sait chanter mais aussi screamer, laissant généralement ce dernier pan au bassiste. Et de la même manière que le set des Américains a commencé, la chanson se termine par un lancé de confettis, concluant ces quarante minutes de concert où Pierce The Veil aura été juste et convaincant.
 

Photographies : © Nidhal Marzouk 2017
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements