Black Foxxes au Download Festival France 2017


C’est devant la Mainstage 2 que débute ce samedi après-midi au Download Festival, avec un groupe constituant l’une des révélations britanniques de ces dernières années : Black Foxxes.
 

Black Foxxes est un trio anglais alternatif/post-grunge doté d’une grande sensibilité qui a déjà su conquérir la presse britannique avec des chansons intensément honnêtes et dynamiques. Ce qui différencie et élève les musiciens par rapport à d’autres formations similaires, n’est d’autre que le groupe n’a pas peur d’écrire sur des sujets « qui fachent » comme la dépression et l’anxiété.


Alors que la majorité de notre société actuelle reste dans le déni face à la réalité des troubles psychologiques et les problèmes de santé mentale comme maladie à part entière, Mark Holley met des mots sur ce que nous sommes la plupart du temps dans l’impossibilité de décrire, sur nos sensations, nos peurs et questionnements. Lui même en proie à de fortes crises d’anxiété et à la dépression, le chanteur se sert du projet musical comme d’une catharsis, qui profite à tous. Avant même de les voir monter sur scène, on a donc envie de dire merci à ces artistes, mettant en avant des sujets qui n’ont malheureusement pas encore eu l’occasion d’être réellement traité au sérieux ces dernières années.

Une fois lancé, le son dur mais maitrisé des guitares attire de plus en plus de monde vers la scène. Le groupe commence par une reprise intéressante de Neil Young « Rockin’ In A Free World », puis les tracks de leur récent album (I’m not Well sorti fin 2016) comme « Waking Up »  ou « Whatever Lets You Cope  » s’enchainent avec quelques mots de remerciement entre chaque.

Si le groupe est attrayant par sa musique, la prestance scénique est toutefois loin d’être parfaite avec des musiciens globalement statiques. L’une de leur chanson phare, « Husk », possède en live une vibe plus ou moins identique à celle des groupes utilisant à la perfection la distorsion comme Royal Blood.
 

Pour finir en beauté, « I’m Not Well »  montre les grandes capacités vocales du chanteur, et dégage une ambiance toute particulière qui le laisse pas les spectateurs sur leur faim.
En résumé, même si le groupe a encore du chemin à faire, Black Foxxes restera l’une des meilleurs découvertes du Download Festival.

Photographies : © Marjorie Coulin 2017
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements