Sanctuary au Hellfest 2017

Dimanche – 17h40 – Altar
 

Depuis la séparation de Nevermore il y a quelques années, Warrel Dane (chant) est revenu à son premier groupe, Sanctuary, en relançant la formation et en donnant un successeur à Into the Mirror Black (1990) avec l'excellent The Year the Sun Died (2014). Et si malheureusement Jim Sheppard (basse, Nevermore) a quitté le combo l'année dernière, il y a foule sous l'Altar pour assister au concert donné par les Américains.

Lorsque Sanctuary investit les planches, tous les regards se tournent bien évidemment vers le charismatique vocaliste (qui a sorti stetson et rayban pour l'occasion), malgré des lumières dirigées dans les yeux du public, et qui n'aident pas à apprécier ce début de set. Pourtant, la setlist est excellente et comble à la fois les néophytes comme les fans de longue date du combo. Proposant un heavy metal chaleureux et accrocheur, la musique de Sanctuary bénéficie bien évidemment de l'apport des vocalises de Dane, toujours aussi particulières mais au style reconnaissable entre mille. Et comme à son habitude, le leader est impossible à prendre en défaut vocalement parlant.

Hellfest, Sanctuary, Warrel Dane, Live, report, Hellfest, metal, heavy, altar

Il en va de même pour le reste des musiciens, et l'on apprécie de voir le jeune Attila Vörös (ancien guitariste de tournée de Nevermore) passer le set entier avec un grand sourire aux lèvres, signe qu'il prend vraiment du plaisir à donner ce concert. La setlist est très équilibrée et permet à Sanctuary de défendre chacun de ses trois opus. D'ailleurs, malgré le hiatus de vingt-quatre ans entre leurs deux derniers albums, la cohérence des compositions est telle qu'il est impossible de discerner un changement de style entre les titres.

Comme partout ailleurs sur le site, il fait relativement chaud sous l'Altar. Mais le leader annonce que la température va redescendre avec l'interprétation de "Frozen", issu de The Year the Sun Died. Que nenni, l'ambiance est toujours survoltée, et au centre du pit, nombre de festivaliers se lancent dans des circle-pit à la moindre demande de Warrel Dane.

Hellfest, Sanctuary, metal, altar, heavy,

Toutefois, avant l'interprétation de "Soldiers of Steel", un problème technique pénalise Lenny Rutledge, dont la guitare ne répond plus. Face à cet imprévu, le chanteur de la formation semble passablement irrité par la situation et tente tant bien que mal de combler maladroitement le changement de guitare. "J'ai le metal dans la peau depuis que je suis petit...répétez après moi : METAL !". Cette intervention a surtout pour conséquence de déclencher quelques sourires narquois dans l'assemblée, et c'est tout naturellement que les musiciens restants (Vörös, Budbill et Hernandez) partent en improvisation, plus que bienvenue.

Avec "Soldiers of Steel" et "Taste Revenge" et malgré un timing un peu serré faute à l'incident technique, Sanctuary clôt une prestation excellente, où le heavy metal a été à l'honneur pour le plus grand bonheur de tous.

Hellfest, Warrel Dane, Sanctuary, metal, report, altar,

Setlist :

Arise and Purify
Let the Serpent Follow Me
Die for my Sins
Seasons of Destruction
Future Tense
Question Existence Fading
Frozen
Jam
Soldiers of Steel
Taste Revenge

Photographies : © Thomas Orlanth - 2017
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements