Apocalyptica au Hellfest 2017

Samedi – Mainstage 2 – 22h20
 

Des violoncelles qui reprennent Metallica, quelle bonne idée en attendant que la bande de Los Angeles (Aerosmith) daigne enfin poser ses amplis à Clisson. La promesse d’un set entier pour fêter les vingt ans de Plays Metallica by Four Cellos paraissait alléchante, à première vue seulement. Car coincé entre Airbourne et Aerosmith, le set d’Apocalyptica était un cadeau empoisonné, surtout dans la configuration prévue.

Il était évident qu’après la tornade australienne, il allait être bien difficile pour le groupe finlandais d’assurer la suite. Et les premières minutes du set confirment les craintes : sans batterie ni chant,  »Enter Sandman » paraît bien fade. Servis par un son à la limite du soutenable devant les Mainstages (comparable à un larsen de grave permanent), et toujours pas agréable même en s’éloignant un peu, Apocalyptica assomme un public du Hellfest pourtant motivé à l’idée d’entendre les grands classiques connus de tous. Et si quelques cris s’élèvent à l’intro de  »Master of Puppets » ou du pont de  »Creeping Death », c’est dans le calme que l’assistance contemple la débâcle de nos quatre musiciens.
 

Hellfest, Violoncelle, Metallica, reprises, Mainstage, Finlande


Ce n’est pourtant pas faute d’énergie sur scène, Eicca Toppinen et sa bande sont bien connus pour ne pas rester statiques malgré la taille de leurs instruments. Le problème est visiblement ailleurs, et perdurera malgré l’arrivée de Mikko Sirén aux percussions à partir de  »One », apportant heureusement un peu plus d’énergie jusqu’à la fin du set. Malgré tous les efforts et les prouesses techniques du combo (jouer avec les dents, passer les solos de Kirk mieux que l’original…) on se demande si l’exercice représente un intérêt particulier en l’état, surtout en festival.
 

Hellfest, Violoncelle, Metallica, reprises, Mainstage, Finlande


Il n’y a guère qu »’Orion », titre instrumental de Metallica et donc composé en conséquence, qui daigne sonner correctement dans la configuration d’Apocalyptica.  »Seek and Destroy » aura également droit à un petit sursaut d’énergie, réveillant une foule qui se repose, entraînée par les encouragements d’Eicca au micro. Dernière idée étrange, finir avec  »Nothing Else Matters », dont l’intro en l’état aurait parfaitement sa place assis confortablement un soir d’opéra…
 

Hellfest, Violoncelle, Metallica, reprises, Mainstage, Finlande


C’est un soulagement pour tout le monde lorsque vient la fin de l’heure attribuée à Apocalyptica. En connaissant le potentiel habituel de la bande d’Helsinki, il est étonnant d’avoir un constat pareil après une heure censée être une démonstration de bout en bout. L’absence de chant (pourtant censé être assuré par Francky Perez), un son catastrophique et un placement dangereux auront anéanti tous les efforts des Finlandais. En espérant un prochain passage avec un set à la hauteur de leur talent…

Setlist:

Enter Sandman
Master of Puppets
Creeping Death
One
For Whom the Bell Tolls
Fight Fire With Fire
Orion
Battery
Seek & Destroy
Nothing Else Matters

Crédit photo: Nidhal Marzouk
Utilisation interdite sans accord du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements