All for Nothing au Hellfest 2012

Dimanche 17 juin 2012, 12h15 : Warzone

Tout pour… tout !

Bienvenue dans la Warzone, l’une des 6 scènes qui composent le site du Hellfest 2012. C’est ici que les fans d’ hardcore se retrouvent en ce dimanche midi pour le show que va donner All For Nothing.

Les Néerlandais, dont le dernier album To Live and Die for a reçu d’excellentes critiques, sont présents pour la première fois au Hellfest et semblent bien décidés à marquer le coup!

all for nothing

Durant les premières secondes seuls les musiciens sont présents sur le plateau mais dès que les premières notes résonnent, Cindy la chanteuse débarque sur scène en bondissant et hurlant.

D’après les infos que j’ai pu recueillir c’est avec « Start at Zero » que le groupe ouvre le bal. Et la bim grosse claque, direct! Le groupe envoi un Hardcore brutal et radical avec un soupçon de punk rock en arrière goût.

Le public apprécie et les premiers mosh ne se font pas attendre.

All for nothing

Ernst et Sebastiaan les deux guitaristes ne tiennent pas en place et échange constamment leur place.

Entre deux morceaux la front woman demande au public de se rapprocher de la scène « Don’t be afraid, come closer! ». Et ça marche, au fur et à mesure que le set avance la tente se remplie, tant et si bien que me voilà complètement coincé entre la crash barrière et le reste du public! Juste la place de bouger les bras pour prendre les clichés qui illustrent mon article.

all for nothing

Le combo ne relâche pas la pression et enchaine les morceaux parmi lequels figurent « Overhaul », « Solitary », « Dead to Me », le chant rageur et ravageur de Cindy fait trembler le chapiteau qui sent bon la boue, la sueur et autres éffluves alcooliques (bref le Hellfest quoi!)

Les gars du service de sécurité ont du boulot pour repousser tous les slammeurs qui arrivent près de la zone de crash, on peut au passage leur tirer notre chapeau.

Le Hardcore est plus qu’une musique! C’est un état d’esprit! Ainsi clame la chanteuse survoltée qui préfère les petites scènes car comme elle nous le dit elle aime voir dans les yeux du public qui partage les mêmes émotions.

All for nothing

Au bout d’un peu moins de 35mn le show est déjà fini. Ce fut court mais intense.

En tout cas en cette après-midi au Hellfest, la zone de guerre portait bien son nom et nos amis hollandais on pu lui faire honneur. Et comme ils l’écriront plus tard sur les réseaux sociaux :

« Thank you Hellfest !
That was insane!
« 

Sebc

Crédit Photos : Seb photos  reprodution interdite sans autorisations écrites.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements