Unisonic au Hellfest 2012

Unisonic brise le cristal sur la Mainstage 1 le vendredi à 16h35

Après avoir marqué l’évènement en sortant un album qui réunissait enfin Kai Hansen et Michael Kiske, Unisonic vient jouer sur la mainstage pour montrer que ses membres assurent toujours malgré le poids des années.

C’est sous un ciel menaçant qu’Unisonic commence son set. Après une intro tonitruante qui n’est autre que « La Chevauchée des Valkyries », les allemands entrent de manière classique avec le titre d’ouverture de leur unique album, Unisonic. Toutes guitares dehors, le groupe enchaîne les morceaux entraînants comme « Never Too Late », les mid-tempos plus heavy avec « Star Rider », et se permet même un coup de frein avec la ballade « Over the Rainbow ».

Aidés par un bon son, les guitaristes Kai Hansen et Mandy Meyer se renvoient la balle entre rythmiques endiablées et solos mélodiques, pendant que le bassiste Dennis Ward et le batteur Kosta Zafiriou assurent les arrières. Sur le devant de la scène, Michael Kiske, qui n’était pas remonté sur les planches françaises depuis les années 80, montre qu’il n’a pas perdu sa voix autant que ses cheveux, en atteignant les notes les plus élevées, même sur les reprises d’Helloween.

Unisonic Michael Kiske

C’était là une des raisons pour lesquelles les fans étaient présents. Revoir Kai Hansen et Michael Kiske ensemble sur scène, comme à l’époque des célèbres albums Keeper Of The Seven Keys d’Helloween. Ils ont été servis avec deux reprises venant du second volume, « March Of Time » et « I Want Out ». L’interprétation de ces deux titres emblématiques du speed metal s’est faite de manière très fidèle, malgré quelques légères difficultés du chanteur sur le premier.

Cela ne lui a cependant pas empêché d’assurer tout le long du concert, tout en se montrant proche du public, en ironisant sur sa coupe de cheveux des années 80, vantant les bienfaits du vin blanc sur la voix et en faisant quelques chansons aux paroles décalées improvisées pendant que les membres s’accordaient. Visiblement heureux d’être sur scène avec ses compagnons, il a su se montrer complice avec eux, particulièrement avec Kai Hansen.

Unisonic Mansy Meyer

Après avoir sorti un album tout à fait correct, Unisonic passe allègrement l’épreuve de la scène. Avec des musiciens en place et chanteur qui n’a pas perdu de sa superbe, le groupe a su convaincre un public qui ne connaissait pas nécessairement les titres de leur album. Il ne leur reste plus qu’à montrer s’ils peuvent durer.

Setlist :

Richard Wagner – La Chevauchée des valkyries (Intro)
Unisonic
Never Too Late
King for a Day
My Sanctuary
March of Time (reprise d’Helloween)
Over the Rainbow
Star Rider
We Rise
I Want Out (reprise d’Helloween)

Pour accéder à toute la galerie photo de ce concert, visitez :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2012 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements