Lynyrd Skynyrd au Hellfest 2012

Lynyrd Skynyrd amène l’Alabama sur la Mainstage 1 le vendredi à 20h30

Les vieux de la vielle du rock n’roll sudiste foulent pour la première fois la scène du Hellfest pour tenter d’illuminer le public malgré le temps maussade. Ce n’est que partiellement réussi.

Alors qu’une fine pluie tombe sur les crinières des festivaliers, Lynyrd Skynyrd entre en scène. Les sept musiciens entament alors leur set d’une heure et demie sur des titres de leurs deux premiers albums, avec « Working For MCA » et « I Ain’t The One ». Avant tout axé sur des titres anciens, le set présente un titre du dernier album Gods And Guns, « Skynyrd Nation » et deux autres des albums suivant la reformation du groupe.

Relégués en fin de set, les éternels tubes « Sweet Home Alabama » et « Free Bird », dédié au chanteur original de groupe, Ronnie Van Zant, qui n’est autre que le frère de l’actuel vocaliste, ne manqueront pas de mettre tout le monde d’accord, après un show qui en a laissé quelques uns perplexes.

Malgré le côté old-school assumé de la setlist, le public ne rentrera dans le concert qu’au milieu, à partir du tube « Simple Man », présent sur le premier album du groupe. Durant la première moitié du concert, les spectateurs sont nombreux, mais visiblement peu au fait des chansons jouées par les musiciens sur scène. Le mauvais temps et le léger manque d’énergie des musiciens n’aident pas les curieux à se mettre dans le bain.

Lynyrd Skynyrd Johnny Van Zant

Pourtant, le show est relativement travaillé, avec des tenues de scènes riches, notamment pour le clavier Peter Keys, avec son chapeau haut de forme et sa veste bariolée. Le groupe amène également avec lui sa boule à facettes, qu’il utilisera pour la conclusion du show avec « Free Bird », au cours de laquelle l’objet descendra et illuminera la scène en tournoyant. Le backdrop du groupe changera également en fin de concert, pour devenir un drapeau des états confédérés sur « Sweet Home Alabama » et un aigle sur le dernier morceau.

Côté son, le groupe est servi. Le nombre relativement élevé de musiciens sur scène n’empêche pas au mix de garder chacun à sa place, laissant les guitaristes Gary Rossington, Ricky Medlocke et Mark Matejka s’exprimer, sans oublier le bassiste Robert Kearns, bien mis en avant. La présence de deux choristes ne gène en aucun cas l’écoute du chant de Johnny Van Zant, qui se montre bien en voix, tout comme l’ensemble de l’orchestre rock n’roll se montre appliqué à la tâche.

Ne jouant pas devant son public habituel, Lynyrd Skynyrd a eu du mal à soulever la foule de Clisson, moins réceptive au rock n’roll sudiste assumé des floridiens. Pourtant, si l’énergie a manqué par moments, le talent et la prestation étaient là, tout comme les tubes qui tiennent leurs promesses. Un groupe qui n’a que partiellement pu s’adapter au Hellfest.

Lynyrd Skynyrd

Setlist

Workin’ For MCA
I Ain’t The One
Skynyrd Nation
What’s Your Name
Down South Jukin’
That Smell
Saturday Night Special
Simple Man
Gimme Back My Bullets
Whiskey Rock-A-Roller
The Needle And The Spoon
Gimme Three Steps
Call Me The Breeze (reprise de J.J. Cale)
Sweet Home Alabama

Rappel :

Free Bird

Pour accéder à toute la galerie photo de ce concert, visitez :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2012 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements