Gotthard au Hellfest 2012

Vendredi 15 juin, 18h20 – Mainstage 1

Gotthard suit son cours…

Beaucoup de gens étaient venus assister au concert du combo suisse, le premier en France avec le nouveau chanteur Nic Maeder qui a donc remplacé, comme chacun sait, le regretté Steve Lee. Un première constatation : le petit nouveau semble plutôt à l’aise bien qu’un peu en retrait, comme s’il se faisait un devoir de respecter la mémoire de son prédécesseur en évitant d’en faire des caisses. Autre point important : une gentillesse agréable, Nic s’exprimant par ailleurs dans un français parfait et sans accent, ce qui l’aide dans sa communication avec le nombreux public présent.

Musicalement, Gotthard reste un groupe carré et péchu, au son hard rock des familles asceptisé à coup d’hymnes mélodiques. Les musiciens brillent par leur coordination parfaite, tout s’enchaîne ainsi sans le moindre accroc pour une setlist assez variée et plutôt douce.

Gotthard semble en effet axer son show sur des titres plus typés rock que « speed », les albums Domino Effect et Need to Believe (qui ont précédé le dernier en date) seront ainsi presque totalement zappés, ne correspondant peut-être pas au style de chant du jeune Maeder. Seul un « Gone Too Far » sorti de derrière les fagots survivra à l’hécatombe, mais pour quelqu’un comme moi connaissant surtout cette époque du groupe cela s’avère être une déception, mais le public conquis ne semble pas plus perturbé que cela. Le nouvel album Firebirth, jugé moyen sur ces mêmes pages et globalement accueilli avec une certaine réserve, se taillera évidemment la part du lion. Les deux singles « Starlight » et « Remember It’s Me » se suivront ainsi sans mal apportant une certaine bonne humeur alors que la pluie commence à redoubler sur Clisson. Plus loin, « Right On » saura un peu remuer les cheveux, avec son intro « à la Daft Punk » voix vocoder/guitare distordue pleine d’effets réalisée par le blondissant Leo Leoni.

Gotthard Leo Leoni Hellfest 2012 - La Grosse Radio

Au rayon énergie, on peut également relever le très enlevé « Hush » et son « na nanana nananaaa nanananaaa » fédérateur, reprise du célèbre tube de Billy Joe Royal. Tout celà deux jours avant la déculottée électorale de sa lointaine petite cousine Ségolène à quelques kilomètres de là, il fallait oser. Relevons également l’hymne « Lift U Up » qui avait valu à Gotthard quelques moments de célébrité puisqu’elle devint en son temps la chanson officielle de la délégation suisse aux Jeux Olympiques d’Athènes. Au final, l’album Lipservice sur lequel figure ce morceau sera bien servi puisqu’outre l’entrée en matière « Dream On », elle offrira à ce show une conclusion convaincante avec « Anytime Anywhere » et son intro aux accents symphoniques.

Mais le moment le plus marquant de ce concert restera sans doute l’hommage vibrant réservé à Steve Lee, décédé en 2010 dans un accident de moto. Visiblement encore plus sur la réserve au moment d’annoncer l’intitulé du titre choisi (« One Life, One Soul »), Nic Maeder se lâche pourtant tout en émotion contenue sur cette ballade simplement accompagnée d’un piano et d’un discret clavier. Le temps se fige un instant, la foule hésite et applaudit alors que certains lèvent un doigt en direction du ciel.

Gotthard a réalisé ce soir-là une presation des plus professionnelle, avec un son parfait du début à la fin et un nouveau chanteur qui ne semble pas encore totalement libéré mais qui promet de belles choses pour la suite. On peut toujours regretter le côté trop « lisse » voire « mou » en ce contexte de festival, mais le travail est fait et bien fait. Et les fans plus que ravis.

Gotthard, Hellfest 2012, Mainstage / La Grosse Radio

Setlist (1 heure environ) :

– Dream On
– Gone Too Far
– Starlight
– Remember It’s Me
– Sister Moon
– Hush (Billy Joe Royal cover)
– One Life, One Soul (Tribute to Steve Lee)
– Mountain Mama
– Right On
– The Story’s Over
– Fist in Your Face
– Lift U Up
– Anytime Anywhere

 

Pour accéder à toute la galerie photo de ce concert, visitez :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2012 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements