Motörhead – Under Cöver


Lemmy n’est plus des nôtres depuis presque deux ans, mais l’industrie musicale pense toujours à lui (et à notre portefeuille) en sortant un "nouvel album" de Motörhead, consacré à certaines reprises que le groupe a réalisées sous l’ère Phil Campbell / Mikkey Dee, derniers musiciens qui l’ont accompagné (depuis 1984 pour Phil et 1993 pour Mikkey, désormais batteur de Scorpions…).

 

Motörhead


L’album ne surprendra pas les die hards puisque qu’ils connaissaient la plupart de ces reprises à part celle de David Bowie « Heroes » enregistrée pendant les sessions de Bad Magic en 2015 avant la disparition de Ziggy Stardust décédé juste 13 jours après Lemmy Kilmister. D’ailleurs il s'agit d'une très belle interprétation gorgée de feeling qui nous retourne encore plus pour les raisons que l’on sait.

On retrouve donc onze morceaux dans Under Cöver. Avec des titres comme « God Save the Queen » des Sex Pistols enregistré en 2000 présent sur We Are Motörhead, où la patte de Lemmy nous montre assurément qu’il a aimé côtoyer la scène punk londonienne des débuts (il a toujours dit qu’il avait d’ailleurs lui-même enseigné les rudiments de la basse à Sid Vicious), un « Breaking The Law » de Judas Priest survitaminé nous rappelant que lorsque Motörhead a joué pour la dernière fois en France, c'est-à-dire lors du Hellfest 2015 à Clisson, le Metal God (Rob Halford) était sur le côté de la scène pour admirer les derniers pas du parrain Lemmy déjà très affaibli.
 

Motörhead


Quand à « Starstruck » de Rainbow il est joué par Motörhead mais chanté par Biff Byford (Saxon) que l’on retrouvait sur la compilation This is Your Life en hommage à Ronnie James Dio. « Whiplash » de Metallica se retrouve sur Kiss of Death (2005), clin d’œil aux Anglais lorsque les Américains avaient repris sur Garage Inc.  quatre titres de Motörhead : « Overkill », « Damage Case », « Stone Dead Forever » et « Too Late Too Late ».

Plus intéressante mais toujours connue, la reprise du monument du gonzo Ted Nugent « Cat Scratch Fever » immortalisée sur l’album March ör Die sorti en 1992 (et même par Pantera par la suite sur la BO du film Detroit Rock City sortie en 1999). Sans oublier l’amour que portait Lemmy pour les Rolling Stones avec « Jumpin' Jack Flash » (album Bastards) et « Sympathy For The Devil » (sur le dernier album studio Bad Magic)…
 

Motörhead


Bref Lemmy aimait le rock‘n'roll au travers de la puissance qu’il insufflait dans Motörhead mais aussi lorsqu’il reprenait certains titres plus mainstream comme sur ce disque ou lorsqu’il reprenait avec son groupe de Rockabilly Head Cat (Lemmy, Slim Jim & Danny B) des titres de Johnny Cash, Buddy Holly ou Eddie Cochran. Mais ça, on le savait…

Alors je ne sais pas si c’est de l’humour mais comme le chantait Ronnie James Dio dans Rainbow « Long Live Rock And Roll »… tant qu’il restera un peu de cash au fin fond des poches des fans…

Lionel / Born 666

 

Photos : © 2015 Pep Bonet
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements