Sebastian Bach, ex-frontman de Skid Row, en entretien au Hellfest 2012

"J'ai la même énergie que sur les vieux albums de Skid Row"

 

Quelques heures après son concert survolté au Hellfest, Sebastian Bach a accordé quelques minutes à la rédation de La Grosse Radio pour une rapide interview au cours de laquelle il est revenu sur ses impressions sur le public français, et en a profité pour nous parler de son dernier album en date, Kicking And Screaming. Morceaux choisis.

Bonsoir Sebastian Bach. Tu viens de finir ton concert au Hellfest, quelles sont tes premières impressions ?

Le public était génial ! Un festival, c’est un peu comme une épreuve, tu n’as pas de soundcheck avant, tu y vas en fonçant tête baissée. Ce n’est pas la situation parfaite à la base, mais on a réussi à la rendre parfaite, et au fur et à mesure que le concert avançait, on pouvait  voir les bras de chacun se lever, c’était bien.

Qu’est-ce que ça fait pour un chanteur de Hard Rock comme toi de se retrouver au milieu d’un festival connu pour avoir eu une orientation plus extrême ?

C’est vrai que ce festival est très metal, plus metal tu meurs ! Je me demandais si le public voulait entendre "I Remember You". Apparemment ça leur a plu, tant mieux, on dirait qu’ils aiment la guitare acoustique, même à un festival metal !

 Sebastian Bach

Parlons de ton dernier album, Kicking And Screaming, qu’as-tu pensé de son accueil ?

Je pense que la réponse des fans a été très positive, ils adorent l’album, et les chansons de l’album collent bien avec les anciennes, c’est important. On a fait trois clips : "Kicking And Screaming", "Tunnelvision" et "I’m Alive", qui est passée sur la chaine américaine VH1, j’en suis très content, c’est excellent. Je fais un disque, c’est un peu pour qu’il plaise aux gens, ça à l’air de marcher, donc je suis heureux. Malgré cela, je ne peux faire que de la musique qui me plait avant tout. Je ne peux pas faire comme si je savais ce qui te plairait, ou ce qui plairait aux gens. Je fais quelque chose dont je dois être vraiment fier. C’est ce que j’ai toujours fait, avec "Youth Gone Wild", "Slave To The Grind", j’en suis carrément fier, et c’est pareil pour Kicking and Screaming, qui a pas mal de chansons que j’adore "Tunnelvision", "Kicking And Screaming", “Wishin’”, la dernière ballade, et “My Own Worst Enemy”, qui est très rapide.

Vois-tu des différences entre cet album et les précédents ?

Pas vraiment ! Pour moi, une chanson comme "Caught In A Dream" pourrait se retrouver sur le premier album de Skid Row, tout comme les ballades. En mon sens, c’est dans la droite lignée de ce que je faisais avant, de Slave To The Grind en 1991 à Kicking And Screaming en 2011. Je pense que je fonctionne avec la même énergie que sur les vieux albums de Skid Row. Je suis incapable de me trahir. Je ne suis pas du genre à écouter une de mes vieilles chansons et essayer de la refaire. Je déteste ça, je veux que chacun de mes albums soit unique, que chacun ait sa propre identité, son propre son. Quand j’entends une vielle chanson de Skid Row dans mon iPod, je pense que Kicking And Screaming va totalement avec. En revanche, la production change. En 2012, ce serait impossible de faire sonner un album comme en 1989. Tout le matériel a changé. Dans le cinéma, on est passé de la pellicule au digital, c’est pareil dans la musique. On ne va pas s’amuser à reprendre les vieux appareils pour enregistrer.

Sebastian Bach

Sur scène, tu as encourage le public à voir Guns N’Roses, que penses-tu de ce groupe ?

On est amis, et donc je souhaite que tout se passe bien pour eux. Axl m’a beaucoup aidé dans ma carrière, il m’a amené à ses tournées plein de fois. On a joué pour le nouvel an ensemble à Las Vegas. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup, on se connaît depuis 1989.

Tu as dit que tu n’as pas joué en France depuis plus de 10 ans. Aimerais-tu jouer plus souvent.

Oui, je veux jouer partout en France, on aime beaucoup ce pays, ma copine adore tourner en Europe. Après la décision revient à mon tourneur, qui n’a arrêté que cette date au Hellfest pour l’instant. Mais j’aimerais beaucoup y revenir.

As-tu une dernière chose à dire pour les fans français ?

Sebastian Bach

Merci à Gregory Tran pour les photos.

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements