Stinky – From Dead-End Street

Après de nombreux EP et un premier opus, Against Wind And Tide (2015) remarqué par la voix percutante de Claire et les riffs lourd de Titouan, le combo de Loire Atlantique Stinky revient en force avec un From Dead-End Street, ayant gagné en maturité et ouvrant de nouvelles perspectives au groupe de punk HXC. Très certainement un nouveau pas pour les cinq musiciens, avec un album plein de bonnes surprise…

Stinky a une histoire, une identité. Après avoir évolué sous le nom de Stinky Bollocks, la formation clissonnaise se concentre sur ses nouveaux objectifs, cherchant un équilibre à travers ce nouveau nom abrégé, Stinky, et un line-up remanié.

From Dead-End Street commence avec « Sliders », un morceau énergique, où le batteur Paul nous offre une partition de grande qualité, alternant rythmique et solo propre au HXC. Deux première minutes de pure adrénaline. La voix de Claire fait merveille, un chant crié toujours aussi imposant, qui donne du caractère à l’ensemble de l’oeuvre. En parlant des chants, il est à noter que sur cet opus, la bande a fait deux duos remarquables : le premier est effectué sur le titre “No Recovery” avec Vincent, chanteur du groupe français AqME. Le second l’est avec Kevin de Insanity Alert lors de “Golem”. Un autre pas en avant pour les Nantais.

 

La thématique est un élément clé des compositions chez les Stinky. L’humain est toujours mis au centre des projets, et même si les points de vue restent à la conscience, on notera une progression en maturité des musiciens, avec certaines connotations philosophique qui vous garderont éveillé les soirs de doutes (“Être, c’est être perçu. Et ainsi, se connaître n’est possible que par les yeux de l’autre” – Golem)

Les morceaux sont concis, tournant entre une minutes trente et trois minutes maximum, ce qui leur donne cette force et cette identité. Pas un seul moment ne retombe. Nous vous parlions de cette maturité gagnée avec les années, et cela se ressent bien entendu dans la technicité et l’exécution des titres, avec une alternance entre du metal hardcore et de l’alternatif (à l’écoute de “Otherside” ou “Nausea”).

 

stinky, from dead-end street, sliders, AqME, Insanity Alert, album, new, clip, hardcore

Les titres s’enchaînent avec brio, rappelant un concept album et une ligne rouge bien respectée. Les inspirations semblent être nombreuses, et les concerts de la bande aux côtés de grands noms du genre (Sick of It All ou encore Tagada Jones) ont porté leur fruits. Réellement, Stinky devient un groupe à ne pas manquer, qui a réussi son deuxième album. On ne regrettera que le manque de titres, avec un opus un peu court, mais les prises de risques pour aller vers un metal plus alternatif est à ajouter à leur crédit.


En définitif, même si ce style musical s’adresse à une certaine partie seulement des amoureux du metal, comme le disent les Stinky sur “No Recovery” : « Je sais que ce n’est pas ce que tu veux entendre. Mais je veux partager ces mots avec vous tous. Avec vous tous ! »

 

Sorti le 13 octobre 2017 via Finisterian Dead End

stinky, from dead-end street, sliders, AqME, Insanity Alert, album, new, clip, hardcore
1.Sliders 01:56
2.Storm Surge 01:34
3.Rough Diamond 03:42
4.No Recovery (feat.Vincent) 02:39
5.Unanswered 02:55
6.Pretend 01:24
7.Otherside 03:27
8.Nausea 01:36
9.Pathetic Fallacy 01:22
10.Rise After The Fall 02:31
11.Golem (feat.Kevin) 01:42
12.Mountain Peak 02:31

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements