Oscar Muro, batteur du groupe El Cuervo de Poe

La scène mexicaine est, ici en France, encore relativement inconnue. Si Brujeria s'est fait un nom auprès du public, ce pays ne se résume pas uniquement à cette formation. Non, ils disposent également d'une scène plus underground, mais bourrée de talent, comme nous le prouve ce jeune combo de metal gothique mexicain, El Cuervo de Poe. Afin de s'intéresser davantage à la situation du Mexique en terme de metal, mais aussi au groupe en lui-même, le batteur Oscar a accepté de répondre à quelques questions, dans une interview courte mais riche en informations, pour un groupe chaleureux, talentueux et ambitieux.

Interview par mailer, questions de Sanguine_Sky

El Cuervo de Poe
 


Sanguine_Sky : Bonjour Oscar et merci à toi de m'accorder cette interview ! Pour commencer, pourrais-tu présenter ton groupe aux lecteurs ?

Oscar : Bonjour à tous ! Bien sûr. Le nom de mon groupe est El Cuervo de Poe, qui comprend David à la basse, Rick et Vince aux guitares, Adan au violon, Brenda en tant que chanteuse, et moi-même à la batterie. Nous jouons ensemble du gothique metal depuis 2004.

C'est le premier album avec la nouvelle chanteuse, Brenda. Comment avez-vous fait sa connaissance ?

Nous avons fait de nombreuses auditions quand notre précédente chanteuse a quitté le groupe pour des raisons personnelles, et c'est ainsi que nous avons rencontré Brenda. Et nous sommes heureux de cela !

De quelle manière a été composé et enregistré votre album Ex-Libris ?

Il a été composé en grande partie « sur papier » pour commencer. Nous nous sommes ensuite réunis  tous ensemble et nous avons commencé à écrire digitalement différents morceaux en utilisant divers logiciels pour cela. Après, nous avons répétés la musique tous ensemble et une fois que c'était bon, nous sommes entrés en studio pour le processus d'enregistrement.
 

El Cuervo de Poe

Oscar Muro, batteur du groupe

As-tu un morceau préféré sur cet album ?

Bien sûr, j'aime tous les morceaux mais mon préféré est « El Jardin », ou « La Llorona ». Peut-être que les autres membres du groupe auraient une opinion différente.

Entre les sorties du premier album et du nouveau, le groupe a subit quelques changements dans son line-up. Est-ce que les nouveaux membres ont une influence sur les compositions ?

Oui, définitivement, je pense que chaque groupe fonctionne de cette façon. Chaque membre active est une influence sur la composition.

Quels échos as-tu reçu depuis la sortie d'Ex-Libris ?

En ce qui me concerne, la plupart des échos et des chroniques que j'ai reçu sont positifs, même si je suis totalement conscient que personne ne peut être toujours complètement heureux.

Vos morceaux sont surtout en espagnol. Considères-tu qu'il s'agit surtout d'un obstacle pour atteindre un public plus important, ou plutôt comme un moyen d'avoir plus de personnalité sur une scène où la plupart des groupes utilisent l'anglais ?

Je pense que c'est plutôt des deux. Nous sommes aussi conscients que l'anglais possède un bien plus grand public dans le monde, mais comme nous le savons tous très bien, c'est aussi de ces pays qu'un grand nombre de groupes viennent. Nous avons toujours eu dans l'idée de dédier notre musique à la langue espagnole, car nous pensons que cette langue, tout comme de nombreuses autres dans le monde, ont beaucoup à offrir aux gens, en plus de l'anglais.
 

Brenda Gaviño

Brenda Gaviño, chanteuse du groupe
 


Prévoyez-vous une tournée pour promouvoir votre nouvel album ?

Oui, nous travaillons en ce moment-même là-dessus en ce moment, nous espérons pouvoir voyager et tourner dans toute l'Europe très bientôt, dans le but de faire la promotion de notre nouvel album.

Vous avez un violoniste dans votre line-up. Qu'est-ce que, selon toi, cet instrument apporte à votre musique ?

Un style bien plus mélodique, certainement. Bien que nous nous sommes aventurés, « mal conduits » avec cet instrument, en l'utilisant dans des styles non-conventionnels et des façons différentes de jouer cet instrument.

Comment se porte la scène metal au Mexique ?

Hé bien nous avons un très vaste public, pas autant que dans beaucoup d'autres pays, mais ça reste une très bonne scène si tu y regardes de plus près. Nous manquons seulement d'un soutien du gouvernement pour la plupart des concerts, ce qui fait beaucoup de mal à la scène une grande partie du temps. Nous n'avons pas beaucoup d'endroits pour faire des concerts, je pense que ça nous affecte beaucoup. Mais globalement, c'est une scène en pleine expansion qui, nous l'espérons, va être l'une des meilleures un jour.

Quelles sont tes influences, et les groupes que tu apprécies le plus ?

Cela va du metal « classique » comme Pantera ou Metallica, du groupe comme Alice in Chains, Pearl Jam ou Soundgarden, mais aussi beaucoup de groupes qui s'approchent de notre musique comme Opeth ou Epica, parmi tant d'autres. Mais également la musique du monde, la musique ethnique principalement.

« Le corbeau » est un très célèbre poème de l'écrivain Edgar Allan Poe. Est-ce que ce poème t'inspires quelque chose de particulier ? Est-ce la raison pour laquelle ton groupe a le nom de ce poème ?

Oui, absolument. Le nom du groupe est bien sûr basé sur ce poème, car il parle d'une partie des sujets que nous abordons constamment dans nos paroles.

Merci beaucoup pour tes réponses ! Un dernier mot pour nos lecteurs et les fans d'El Cuervo de Poe ?

Merci infiniment à tous pour votre soutien, nous apprécions beaucoup et nous sommes impatients de tous venir vous voir dans vos villes très bientôt. Vous voir tous nous rendrait heureux, très heureux !

 

El Cuervo de Poe

Le groupe El Cuervo de Poe

 

Page Facebook du groupe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements