Vuur (+ Scar Symmetry + My Propane) au Trabendo (07.12.2017)

En cette soirée de décembre, le Trabendo accueille une tête d’affiche passablement attendue avec Vuur le nouveau groupe heavy metal d’Anneke van Giersbergen. Pour les accompagner, on retrouve les Suédois de Scar Symmetry, de retour sur scène après plusieurs mois et My Propane originaire, comme Vuur, des Pays-Bas.

My Propane
 

Pour démarrer ce concert, principalement sous pavillon hollandais, avec la première date parisienne de Vuur, c’est leurs compatriotes de My Propane qui auront l’honneur du baptême du feu.
 


Cette entrée en matière se fait devant une salle bien peu remplie ce qui n’aide pas à lancer un show surtout quand les dates françaises précédentes en soutien d’Epica ont été bien plus couronnées de succès.
 


Il faut dire que leur modern metal n’accroche pas forcément au premier abord malgré quelques bons riffs et un chanteur énergique comme le reste du groupe. Malheureusement la sauce ne prends pas vraiment et le set se termine presque dans l’indifférence du peu de public présent.
 


Scar Symmetry
 

C’est au tour des Suédois de Scar Symmetry d’enchaîner sur la scène du Trabendo. C’est leur premier concert depuis plusieurs mois avec ce mini-tour de quatre dates avec Vuur et le combo nous propose un death metal mélodique doté d’une énergie palpable très bien retransmise par tous les membres du groupes.
 


Les musiciens sont excellent et les deux chanteurs, Lars Palmqvist (chant clair) et Roberth Karlsson (growl), se donnent à fond. Mais il y a un mais : il y a un cruel manque d’inventivité dans les morceaux qui se ressemblent presque tous et c’est assez vite que la lassitude pointe.
 


Selon certaines personnes présentes c’est surtout par le choix de la setlist et un son peut-être un peu brouillon que les Suédois ont manqué en partie leur prestation. Dommage car ce groupe formé en 2004 n’est pas un perdreau de l’année et aurait peut-être dû mettre plus de variété dans sa setlist. Une prochaine fois certainement.
 

Setlist :
Cryonic Harvest
Pitch Black Progress
Neuromancers
The Iconoclast
The Anomaly
The Illusionist

 

Vuur


Le moment tant attendu arrive, le nouveau projet mené par celle qu’on ne présente plus Anneke van Giersbergen fait son premier concert à Paris. Le public est cette fois-ci bien en forme et lui fait l’accueil dont elle a toujours droit lors de ses passages parisiens.
 


Pour une tête d’affiche et un premier concert, c’est le néant niveau décorum et jeu de lumière, ce dernier étant peu travaillé sans doute pour plus de simplicité et pour permettre de se concentrer sur la musique. Et il faut bien le dire niveau prestation vis-à-vis des précédentes dates, celle de ce retour heavy de la Néerlandaise est très positif. L’entrain et la joie de chanter inaltérable d’Anneke avec ou sans sa SG, sont toujours aussi communicatifs.
 


Les musiciens qui l’accompagnent sont tous vraiment de très haut niveau et eux aussi très souriant et débordant de d’énergie dont Johan van Stratum à la basse, Jord Otto (ex-ReVamp) et que l’on a vu plus tôt avec My Propane, Ferry Duijsens guitariste fidèle de la carrière d’Anneke et l’énorme batteur d’Ayreon et du cultissime Gorefest : Ed Warby tous bien aidé par une bonne qualité sonore.
 


Mais, comme pour Scar Symmetry, il y a un mais. Car il faut bien reconnaitre que le compte n’y est pas tout à fait. L’album et ce projet sont sympathiques, c’est agréable à écouter avec de très bons moments, des riffs bien trouvés dans certains morceaux eux-même bien écris, mais on ne retrouve pas la personnalité et l’intimité des morceaux d’Anneke en solo, qui sont bien plus émotionnels et personnels et cela se ressent. Il n’y a pas non plus la créativité débordante et inimitable de The Gathering dont nous n’auront droit qu’à un seul morceau en rappel.
 


De plus le concert aura été très court. Certes il n’ont qu’un album mais il y a onze titres et seulement sept seront joués, agrémentés de trois reprises. La première est "The Storm" de The Gentle Storm, puis "Fallout" ”¨de Devin Townsend Project et enfin celle de The Gathering avec "Strange Machines", qui aurait pu être multipliée par trois.

C’est tout de même un peu léger dans l’ensemble malgré le bon moment passé et le plaisir de revoir Anneke dans un style plus heavy qui lui va bien avec des musiciens de qualités, mais cela reste prometteur pour la suite.
 

Setlist :Ӭ
Time - RotterdamӬ
Sail Away - SantiagoӬ
My Champion - BerlinӬ
The Storm (The Gentle Storm cover)”¨
The Martyr and the Saint - BeirutӬ
Days Go By - London”¨Fallout (Devin Townsend Project cover)”¨
Your Glorious Light Will Shine - Helsinki

Encore :Ӭ
Reunite! - ParisӬ
Strange Machines (TheGathering)


 

Photos : Arnaud Dionisio / © 2017
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements