Crossfaith – Wipeout (EP)

Si Crossfaith est un phénomène qui a en l'espace d'une dizaine d'années autant rallié que divisé les hordes de metalhead en quête de sensations, ce n'est pas pour rien. Les Japonais ont réussi à s'imposer, tant par leurs prestations scéniques juste époustouflantes que par leur fusion totalement assumée avec l'électro (voire la techno), comme un incontournable du metalcore.

Et sont vus aussi par le public aguerri comme une formation qui se dirige de plus en plus vers un côté trop accessible, jugé "radiophonique" et "commercial". Puisque c'est sur la qualité des compositions, et non le carcan dans lequel ces dernières se rangent qu'il faut se baser, cet EP Wipeout tombe à point nommé, puisque sorti entre l'autant décrié qu'adoré Xeno et le prochain album prévu pour le courant de l'année.

Alors autant se rassurer de suite : Crossfaith reste une énorme baffe en pleine gueule. Les trois titres présents sur cet EP sont des bombes d'efficacité qui mettront clairement vos sens au branle-bas de combat. Et le chant moins agressif et plus basé sur des refrains clairs ne retire en aucun cas la violence du combo. Les riffs sont acérés, tapent en plein dans les jugulaires. Allant droit au but et ce sans fioritures sur "Wipeout" et "Inside The Flames", on a très peu de temps pour respirer, tout est dense, incisif et obtient l'effet espéré à l'écoute.
 

ep, japon, album 2018, xeno

C'est sur "Vermillion Gold" que le metalcore se mêle aux aspects techno que l'on aime retrouver chez Crossfaith. Des notes de synthé qui envahissent la mélodie d'introduction, quelques breakdowns bien sentis, la recette est loin d'être dépassée et est accompagnée de cette nouvelle facette mélodique qui crée une fois encore un refrain d'anthologie.

Au final oui, Crossfaith a tronqué sa recette, laissé quelque peu sa folie de côté et la hargne de son chant pour se rendre plus accessible. Cela dit, à la vitesse où les mélodies nous rentrent en tête et au vu de la qualité des composition, ce n'est en aucun cas un mal. Trois titres, c'est bien trop peu, et même si le caractère addictif nous les fait passer en boucle jusqu'à épuisement des platines, l'album va clairement se faire attendre avec impatience.

Note : 3,5/5
Sorti le 26 janvier 2018

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements