Myrath au Festival Glanum Rock de St Rémy de Provence (04.08.2012)

Myrath ensoleille le sud en pleine nuit !

Après un Hellfest lors duquel toute l'équipe de La Grosse Radio a pu profiter de son aide si précieuse (Live Report de Dropick Murphys mais aussi de Trivium), c'est dans le sud que nous retrouvons notre correspondante spéciale, "La Folle Fougère" !

C'est sur cette belle place dite "de la gare" à St Remy de Provence que se produisent ce soir les Tunisiens de Myrath ; forts d'une tournée Européenne aux côtés d'Orphaned Land et plus récemment d'une tournée Française aux côtés de Tarja (ex-Nightwish), le groupe se place aujourd'hui en tête d'affiche du Glanum Rock festival dont c'est cette année le 15ème anniversaire.

Un concert en plein air, un temps radieux, une bien belle atmosphère et une estimation de 400 à 500 personnes présentes ce soir pour faire la fête ; quoi demander de mieux !

C'est vers 23:00 que les Nordistes (d'Afrique !) montent sur scène avec le sourire, applaudis par toute l'audience alors que résonne l'intro de "Sour Sigh", et ce violon qui confère une dimension toute particulière va vite céder place à l'agressivité des riffs de guitare acérés de Malek aujourd'hui en grande forme. Première bonne surprise : le son, qui sera d'ailleurs d'une grande qualité du début à la fin du show !

On continue d'ailleurs avec des titres du dernier album "Tales of the Sands" que je me suis empressée de me procurer dès sa sortie. Aussi, dans une ambiance de folie, le groupe nous interprète la très entraînante "Braving the Seas" suivie du "single" de ce magnifique album "Merciless Times" dont le clip avait été présenté en exclusivité par La Grosse Radio

Et comme le disent les jeunes d'aujourd'hui, eh bien Myrath, ça "biche grave" en live ! Un véritable voyage de l'autre côté de la Méditerranée, une atmosphère absolument envoutante qui prend toute sa dimension sur scène alors que l'album même est déjà de très haute volée ! Le groupe enchaîne alors avec "Under Siege", toujours issu du même album, nous laissant admirer toute la justesse d'un Morgan Berthet (ex-Eths) décidément très bon (note de la rédactrice : en plus d'être très beau, je dois bien l'avouer ! Morgan, si tu me lis..).

Les solis de Malek sont exécutés avec une grande justesse, et Elyes aux claviers n'est pas en reste puisque l'orchestration qu'il apporte au groupe est tout simplement jouissive.

Sans perdre de temps, le groupe enchaîne alors avec "Wide Shut" qui nous permet d'admirer toute la technicité d'Anis qui nous réjouit d'une splendide séquence de slap à la basse, digne des plus grands, alors que Zaher a déjà conquis le coeur du public grâce à sa voix majestueuse !

Le tant attendu "Tales of the Sands", titre "phare" de l'album est accueilli sous les cris des fans, devenus pour une certaine partie d'entre eux plutôt hystériques ; une partie de la gent féminine ci-présente n'hésitera pas à se dandiner avant de laisser place à un headbang démentiel à l'écoute de l'introduction de ce titre au refrain très orientalisant.

Nous quittons l'espace de quelques minutes le dernier album pour retourner au précédent, le majestueux "Desert Call" qui a élevé ce groupe au rang d'icône du metal progressif oriental deux ans auparavant. Aussi, le combo "Madness" / "Shockwave" s'avère destructeur, et à en voir la présence scénique du combo ils ne prennent pas cette date à la légère ; ça headbang sans interruption sur scène et on sent les musiciens à l'aise et complices en témoigneront les nombreux sourires échangés entre eux alors que des parties d'une technicité remarquable sont interprétées ! Zaher n'hésitera pas à faire participer le public pour un final d'anthologie, qui a du provoquer des frissons chez bon nombre des gens du public !

Les Tunisiens choisissent de mettre fin à leur concert  - comme d'accoutumée maintenant - sur l'épique "Beyond the Stars", l'un des titres phares de Tales of the Sands. La guitare ravageuse de Malek, adoucie par les claviers d'Elyes, tous deux appuyés sur une rythmique implacable délivrée par Morgan à la batterie et un Anis décidément impressionnant avec sa nouvelle basse 6 cordes emportent une dernière fois le public ce soir dans un voyage dont il est impossible de retourner indemne !

Le public ayant scandé durant quelques minutes le retour du groupe sur scène, il se voit finalement exaucé pour un rappel improvisé avec l'énorme "Forever And A Day", l'un des titres phares de l'album "Desert Call" joué dans une ambiance de folie ! On apprendra que le groupe n'avait initialement pas prévu de rappel ce soir, et quand on voit la qualité de l'interprétation qui nous a été donnée, on ne peut que restée bouche bée !

Un concert réussi pour Myrath, qui en approximativement une heure de jeu a sûrement charmé une bonne partie du public ici présent. Bravo messieurs !

La Folle Fougère

NDLR : Les Tunisiens de Myrath seront présents au Motocultor ! Ne ratez pas ce groupe à le Dimanche 19 Aout à 19:15 sur la Supositor Stage. Notre équipe sera bien entendu présente pour couvrir l'intégralité de l'évênement.

Note : les photos de cet article ne sont pas issues du concert de St Remy de Provence mais nous ont été délivrées par le photographe de Myrath, qui se trouve également être le photographe de La Grosse Radio !

Pour visiter le site de notre photographe officiel, une seule adresse :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2012 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements