Ayreon – Ayreon Universe (Best Of Ayreon Live)


Le multi-instrumentiste néerlandais Arjen Anthony Lucassen, fondateur du projet musical d’opéra metal – rock progressif Ayreon, a fait parler de lui depuis le mois de septembre dernier avec son projet nommé Ayreon Universe. Le succès est tel que la sortie d’un DVD retranscrivant le show est prévue pour le 30 mars prochain via Music Theories Recordings/Mascot Label Group.

En effet, le Néérlandais ne donnant que peu de représentations live a mis en place et participé à trois concerts sur la scène du Poppodium 013 à Tilburg (NL). Accompagné d’autres groupes, pour la plupart également peu portés sur les représentations publiques,  les 15, 16 et 17 septembre 2017 resteront gravés dans la mémoire des chanceux qui ont pu assister aux shows. 

Au commencement du spectacle, un drôle d’individu arrive sur scène avec un casque surmonté d’une multitude de fils électriques : il s’agit de  Michael Mills, voix de Toehider, qui assumera le rôle du narrateur de la soirée. Un petit film est alors projeté sur l’écran géant, faisant défiler toutes les pochettes des albums d’Ayreon et Star One chronologiquement, pour terminer ensuite sur l’énorme logo Ayreon Universe. Les choses sérieuses commencent alors…


 

Arjen Anthony Lucassen avait annoncé qu’il était prévu qu’au moins deux titres de tous ses albums, seraient joués pendant ce concert. Si certains albums sont moins repris que d’autres, il n’en demeure pas moins que le multi-instrumentiste a tenu parole :  tous les disques d’Ayreon ont bien été représentés. On ne peut que respecter ce challenge tenu !

Il est difficile de s’attarder sur chaque titre joué, mais on peut retenir « Everybody Dies » (dont la vidéo issue du prochain DVD / BD d’Ayreon Universe est déjà en ligne). Hormis l’exploit de réunir les plus grands tenors du metal de notre époque, savoir Mike Mills, Tommy Karevik (Kamelot), Hansi Kürsch (Blind Guardian), Magali Luyten (Nightmare) et Floor Jansen (Nightwish), à travers ce titre on perçoit la cohésion qui réunit les vocalistes. Ces derniers enchaînent tour à tour les couplets, accompagnés par des choeurs féminins, cette unité ambiante contrastant avec la structure du morceau qui semble être en dents de scie. Certaines parties semblent saccadées, avec des passages tantôt rapides, tantôt plus lents. Quand on pense percevoir la rythmique ça repart de plus belle dans un nouveau schéma. De ce gloubi-boulga sonore il résulte non pas une cacophonie mais un ensemble éclectique qui fonctionne !

C’est un peu l’état d’esprit d’Ayreon Universe : on mélange des voix, on mixe les genres et des nuances, on laisse reposer et tadam ! Un résultat du tonnerre, un Best Of qui porte bien son nom !

Mention spéciale pour « Age Of Shadows » avec des violons véloces et emballés, des riffs énergiques, la voix de Marco Hietala (Nightwish) rejoint par Hansi Kürsch dont les octaves nous font frissonner… C’est face à ce genre de performance qu’on peut véritablement parler d’opéra musical. Le duo des deux chanteurs nous avait déjà impressionné avec leur interprétation de « River Of Time », mais sur « Age Of Shadows » on passe au niveau supérieur !

Bien que l’ambiance soit au beau fixe, l’absence de l’instigateur de l’événement se fait sentir. Après plus d’une heure et quarante-cinq minutes de concert, Arjen Anthony Lucassen n’a toujours pas posé un orteil sur scène. Le Néérlandais finira par apparaitre sur le morceau « The Castle Hall ».  Il n’est pas anodin qu’Arjen ait choisi cet extrait du classique Into The Electric Castle pour faire son entrée. En effet, nombreux sont les fans qui estiment qu’il s’agit de l’un des plus grands succès de Monsieur Lucassen! Ce sera le véritable point noir de ce projet au cours duquel le créateur fera au final une brève apparition. Heureusement, cela ne gache en rien la performance de ses collaborateurs !

L’un des moments forts de ce live, constituant également l’une des plus belles prouesses musicales, est l’interprétation du dernier morceau : « The Eye Of Ra » . Extrait du premier album de Star One, interprété par Damian Wilson  (Star One, Ayreon), accompagné au fur et à mesure par tous les chanteurs et chanteuses de la soirée pour un ensemble final a cappella. Cette conclusion par les seize vocalistes, rejoints par les voix des fans, est vraiment la cerise sur le gateau. 

En résumé, l’intérêt d’Ayreon Universe ne réside pas tant dans les compos en elles-mêmes, mais dans l’étendue du casting et la qualité des prestations vocales. Seize chanteurs et chanteuses, des violons, des flûtes, vingt-huit chansons, le tout pour deux heures de live à vous couper le souffle ! Après tant d’attente, le jeu en valait la chandelle. Pour ceux qui voudraient vivre ou revivre la magie d’Ayreon Universe, le DVD est disponible en pré-commande dès maintenant => lien ici.

Setlist Ayreon Universe :

01. Prologue (avec Mike Mills)
02. Dreamtime (avec Edward Reekers)
03. Abbey Of Synn (avec Robert Soeterboek)
04. River Of Time (avec Hansi Kürsch et Marco Hietala)
05. Prologue : The Blackboard (avec Marcela Bovio et Mike Mills)
06. The Theory Of Everything part 1 (avec Marcela Bovio et Mike Mills)
07. The Theory Of Everything part 2 (avec Marcela Bovio et Mike Mills)
08. Merlin’s Will (avec Floor Jansen)
09. Waking Dreams (avec Jonas Renkse et Anneke Van Giersbergen)
10. Dawn Of A Million Souls (avec John Jaycee Cujipers)
11. Valley Of The Queens (avec Anneke Van Giersbergen, Floor Jansen et Marcela Bovio)
12. Ride The Comet (avec Magali Luyten et Jonas Renkse)
13. Star Of Sirrah (avec Hansi Kürsch, Mike Mills, Magali Luyten et Floor Jansen)
14. Comatose (avec Jonas Renkse et Anneke Van Giersbergen)
15. Day Sixteen : Loser (avec Mike Mills)
16. And The Druids Turn To Stone (avec Damian Wilson)
17. The Two Gates (avec John Jaycee Cujipers et Damian Wilson-présentation du groupe par Irene Jansen)
18. Into The Black Hole (avec Tommy Karevik)
19. Actual Fantasy (avec Edward Reekers)
20. Computer Eyes (avec Robert Soeterboek et Edward Reekers)
21. Magnetism (avec Marco Hietala, Tommy Karevik et Anneke Van Giersbergen)
22. Age Of Shadows (avec Marco Hietala, Hansi Kürsch et Floor Jansen)
23. Intergalatic Space Crusaders (avec Damian Wilson et Magali Luyten)
24. Collision (avec Marco Hietala et Tommy Karevik)
25. Everybody Dies (avec Mike Mills, Tommy Karevik, Hansi Kürsch, Magali Luyten et Floor Jansen)
26. The Castle Hall (avec Arjen Lucassen, Robert Soeterboek et Damian Wilson)
27. Amazing Flight (avec Jay Van Feggelen et Arjen Lucassen)
28. Day Eleven : Love (avec Edward Reekers, Marcela Bovio, Robert Soeterboek, Irene Jansen et Lisette Van Den Berg)
29. The Eye Of Ra (avec tous les vocalistes)

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements