Alcatraz Festival au Brielpoort de Deinze en Belgique (12.08.2012)

Nouvelle recrue de La Grosse Radio, Krux nous gratifie de son premier report qu’il est allé chercher chez nos amis les Belges !

Un bizutage de luxe, en somme.

J’ai eu la possibilité de couvrir grâce à La Grosse Radio la 4ème édition de ce jeune festival belge qui a réussi cette année à réunir en exclusivité dans le bénélux pour cette année Testament, Iced earth et Immortal. Cela faisait plusieurs années que je m’intéressais à ce festival mais avec cette affiche, je n’ai pas mis longtemps à me décider sachant qu’en plus ces 3 groupes ne passeront pas en France cette année excepté Immortal au Motocultor festival en Bretagne.

C’est un festival donc de taille humaine d’environ 1300 personnes dans une salle couverte (le Brielpoort) avec à l’extérieur du festival, un cadre naturel proposant un canal et de la verdure pour se reposer et profiter du beau temps post-caniculaire surtout qu’en plus l’attente entre les groupes pour le soundcheck était de 30min.

Alcatraz Festival 2012 Report La Grosse Radio

WARBRINGER

Ce groupe américain qui existe depuis 2004 ouvre les hostilités et possède 3 albums à son actif. Il nous propose un thrash métal old school très énergique ainsi qu’une excellente présence scénique exploitant parfaitement la taille de la scène. Warbringer tourne depuis peu mais a acquis déjà une sérieuse expérience scénique en tournant avec Slipknot, Arch Enemy, Overkill et Megadeth. Le groupe a eu également la bonne surprise de voir qu’il y avait déjà beaucoup de monde dans la salle ce qui a boosté leur enthousiasme et chaque musicien se donne au maximum ainsi que le chanteur John Kevill qui motive la foule à enchainer les moshpits tout au long du set. Un show pro, carré et efficace qui au bout de 45 minutes nous donne une idée du potentiel qu’a ce jeune groupe. A découvrir !!

Setlist :

Living Weapon
Severed Reality
Wake Up…Destroy
Shoot to Kill
Shattered Like Glass
Total War
Living in a Whirlwind
Combat Shock


HELL

Ce groupe britannique de heavy metal qui existe depuis 1982 a subi un changement de line up en 2011 avec un nouveau chanteur et un nouveau guitariste (ex-Sabbat). Ils reviennent en force avec un album leur 1er signé chez Nuclear Blast « Human Remains » sorti en 2011 et ont directement eu l’opportunité d’ouvrir pour la dernière tournée d’Accept. Hell peut être considéré comme le Mercyful Fate de la New Wave of British Heavy Metal parait-il ?. Ce qui frappe d’emblée c’est le chanteur David Bower qui captive l’attention du public en interprétant différents personnages plus ou moins mystérieux d’une manière théâtrale avec différents costumes. La performance est bonne et le décor et les lumières collent parfaitement à l’ambiance. Le son est bon globalement même si par moment on a du mal à entendre le chanteur avec son micro oreillette. L’ambiance est bonne et après 1 heure de show, Hell nous signe  une excellente prestation bien meilleure que celle que j’avais pu voir au bataclan en 1ere partie d’Accept.

Setlist :

Overture (Themes From ‘Deathsquad’)
Let Battle Commence
On Earth as It Is in Hell
Blasphemy and the Master
The Quest
The Oppressors
The Devil’s Deadly Weapon
Macbeth
Save Us From Those Who Would Save Us

CRIMSON GLORY

Crimson Glory est un groupe de power metal progressif américain créé en 1982 qui a subi beaucoup de changements de line up et a survécu surtout au décès de son chanteur charismatique Midnight en 2009. Son remplaçant n’est autre que Todd La Torre depuis 2010 connu depuis peu pour être le remplaçant de Geoff Tate au sein du groupe Rising West qui est composé des musiciens de Queensryche. Inutile de vous dire que la voix aiguë et le timbre de ce dernier est très proche de celui de Geoff Tate donc on aime ou on déteste. Groupe devenu légendaire qui portait des masques à ses débuts et qui c’est fait malheureusement trop rare dans nos contrées. J’avoue avoir une réelle joie de voir enfin ce groupe sur scène et c’était partagé aussi par les musiciens et en particulier par le guitariste Jon Drenning qui communiquait beaucoup avec le public tout en affichant un visage souriant tout au long du concert. Crimson Glory enchaine ses hymnes et son nouveau chanteur rempli à merveille son rôle avec un chant puissant, précis et aigu (les fans de Queensryche seront ravis). Crimson Glory est une très bonne surprise et confirme qu’en 2012 ils sont toujours présents pour le plus grand plaisir des fans.

Setlist :

Valhalla
Dragon Lady
Where Dragons Rule
Masque of the Red Death
Azrael
Queen of the Masquerade
Painted Skies
Red Sharks
Lost Reflection
Eternal World

PRIMORDIAL

Primordial est un groupe qui mélange du black métal avec des influences folk irlandaises et celtiques. Ce groupe originaire de Dublin a été formé en 1987, et la transition avec Crimson Glory ne va pas être facile surtout qu’en plus la température dans la salle Brielpoort est de plus en plus élevée. La tache ne va donc pas etre aisée pour ces irlandais de convaincre les festivaliers présents qui sont en majorité des fans de thrash et de heavy metal. Leur musique n’est pas facile à décrire et surtout j’ai trouvé leur prestation scénique très pauvre avec des musiciens beaucoup trop statiques qui en plus ne communiquaient pas avec le public. Le chanteur est maquillé sur tout le corps de peinture mais j’ai trouvé ses lignes de chant peu accrocheuses et surtout leur influence celtique ne m’a pas convaincu. Au final, une prestation pas indispensable réservée à leur fans exclusivement !

Setlist :

No Grave Deep Enough
Gods to the Godless
Lain With the Wolf
As Rome Burns
Bloodied Yet Unbowed
The Coffin Ships
Empire Falls


TESTAMENT
 

L’un des groupes les plus attendus, j’ai nommé TESTAMENT qui revient en 2012 plus en forme que jamais avec la paire de guitaristes Peterson/Skolnick et Gene Hoglan (ex-Dark Angel, ex-Dethklok, ex-Zimmers Hole, ex-Fear Factory, ex-Death etc…) à la batterie qu’on ne présente plus mais surtout avec un vrai album de Thrash métal old school comme ils faisaient à leur début avec le fameux « Dark Roots of Earth ». La set list fait la part belle au dernier album bien sûr mais on n’est pas en reste avec d’anciens morceaux comme « Into The Pit », « The Preacher », « The New Order », « Over the Wall » et « Practice What You Preach ». L’ambiance dans la salle est survoltée et il y règne une chaleur à en crever mais le public est complément conquis et le groupe enchaine ses meilleurs morceaux avec le meilleur son qu’on a pu entendre de toute les prestations de cette journée. les interventions des deux guitaristes font très mal avec les gros riffs typique qui les caractérisent ainsi que les magnifiques solos d’Alex Skolnick toujours aussi proprement interprétés. Je n’oublie pas Chuck Billy qui n’a rien perdu de son charisme et de sa puissance vocale alternant les voix claires et les voix graves caverneuses ; un vrai régal. L’ambiance est incroyable et j’assiste là à la meilleure prestation de la journée sans aucun doute.

Setlist :

Rise Up
The New Order
The Preacher
Native Blood
True American Hate
More Than Meets the Eye
Dark Roots of Earth
Into the Pit
Practice What You Preach
Over the Wall
D.N.R. (Do Not Resuscitate)
3 Days in Darkness
The Formation of Damnation


ICED EARTH

Voici la 2eme tête d’affiche après Testament, et le public est à point. Iced earth nous revient donc avec un excellent album « Dystopia » et deux nouvelles recrues (bassiste et chanteur) donnant une nouvelle jeunesse au groupe américain. L’absence de décors sur scène n’empêche heureusement pas une bonne prestation scénique. J’ai surtout trouvé que le nouveau chanteur Stu Block même si il ne possède pas le charisme de Matt Barlow, a également une voix puissante et aigue nécessaire pour les morceaux d’Iced Earth. L’équipe de Jon Schaffer a fait le show pendant 75min boostée par du sang neuf en interprétant un mix de nouveaux et d’anciens morceaux. Iced Earth est bien de retour….
A ne surtout pas manquer en tournée !

Setlist :

Dystopia
Burning Times
Slave to the Dark
I Died for You
V
Pure Evil
Wolf
Anthem
Declaration Day
Boiling Point
Watching Over Me
Damien
Iced Earth

IMMORTAL
 

Alors pour Immortal la 3eme tête d’affiche du festival, la salle se vide sensiblement laissant la place aux fans de black métal et aux curieux dont je fais partie. Immortal nous sort un show avec effets pyrotechniques et bien rodé avec une présence scénique limitée mais suffisante. Ce groupe Norvégien formé en 1990, nous démontre qu’il maitrise le métal extreme et qu’il fait encore partie des groupes de black métal qui sont encore sur le devant de la scène. Néanmoins le son durant le set restera très brouillon et surtout à ma grande surprise le public n’était pas très expressif,  peu de bras en l’air, pas de pit ni de headbangers à se demander si il reconnaissait les morceaux. Le groupe enchainera ses morceaux pendant 1h30 et clôtura l’édition 2012 de ce festival.

Setlist :

Withstand the Fall of Time
Sons of Northern Darkness
The Rise of Darkness
Damned in Black
Triumph
Solarfall
In My Kingdom Cold
Tyrants
The Call of the Wintermoon
One by One
Intermission
Beyond the North Waves
All Shall Fall
At the Heart of Winter
The Sun No Longer Rises


En conclusion, une très bonne journée avec de très bonne prestation. Une mention spéciale pour Crimson Glory, Iced earth et Testament.

Un grand merci à l’organisateur du festival de nous avoir servi une aussi intéressante programmation.

A l’année prochaine !

Merci tout spécialement à Nidhal et à la Grosse Radio de m’avoir permis de couvrir ce festival.

Krux

Pour accéder à toutes les galeries photo de ce festival visitez :
http://www.facebook.com/intozepit

Photos : © 2012 Olivier GESTIN / INTO The PiT Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

DOSSIER : Hellfest 2012

DOSSIER : Hellfest 2012

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements