Rise Against au Hellfest 2018

Vendredi 22 Juin 2018 - Warzone - 01h05

Rise Against

Une belle berceuse punk avant d'aller dormir

 


Pour finir la première journée du Hellfest, vous pouviez aller voir le concert d’A Perfect Circle sur la Mainstage. Un concert parfait, tant au niveau du son que de la setlist. Mais si vous aviez encore un peu d’énergie dans les bras et la nuque, faire un tour sur la Warzone était aussi une bonne idée. La scène accueillait les Américains de Rise Against pour une heure de show nocturne. Une belle berceuse avant d’aller dormir.

Rise Against entre sur une Warzone cerné par les flammes. La scène, déjà belle en journée, prend vraiment une dimension épique la nuit, avec de grands jets de flammes “Bonsoir Hellfest, on est Rise Against de Chicago” lance Tim McIlrath au public bien compact devant lui. Les Américains commencent avec "The Violence" de leur dernier album Wolves. Le punk bien énervé des quatre membres n’a aucun mal à convaincre la foule, qui forme dès les premières notes un beau pit bien propre.

La puissance des mélodies de "Satellite" ou  de "Ready to Fall "scotchent une Warzone qui n’en finit pas de se remplir. Rise Against délivre sans pause des refrains fédérateurs et des riffs efficaces. Un petit discours typique des concerts de punk plus tard ("fuck le racisme / le combat n’est pas fini / on aime les différences"), le concert reprend. Une bonne partie du public accompagne le groupe en chantant les paroles ou en applaudissant.

Je dois dire que c’est la plus belle scène sur laquelle on n'ait jamais joué” lance le chanteur alors que les flammes s’activent aux quatres coins du public. “Il y a du feu, des barbelés et des putains d’enfoirés dedans !” finit Tim en lançant "Welcome to the Breakdown", armé d’un mégaphone. Les festivaliers ne semblent pas connaître la fatigue et se lancent dans des circle pits de plus en plus rapide, pour le plus grand plaisir du groupe qui en demandent plus.

Le concert finit sur la magnifique "Prayer of the Refugee". Rise Against aura clôturé la première journée du Hellfest de la plus belle des façons, avec un show aussi énergique qu’émouvant. Les punks nous auront bercé pendant une heure et ne nous donnent qu’une envie, que la nuit passe vite, pour revenir casser des bouches sur la Warzone le lendemain.

Setlist :
The Violence
Satellite
Survive
I Don't Want to Be Here Anymore
Ready to Fall
Welcome to the Breakdown
Give It All
Wolves
Blood-Red, White & Blue
Savior
People Live Here
Make It Stop (September's Children)
Prayer of the Refugee

Photos : Julie Warnier - Draksmoon
Toute reproduction interdite sans l’accord de la photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements