Body Count au Hellfest 2018


 

Samedi 23 Juin 2018 - Mainstage 2 - 20h

Body Count

It’s Ice motherfucking T !

 


Bullet for My Valentine finit à peine sa dernière note que retentit une sirène sur la Mainstage voisine. Un son qui n’annonce qu’une chose pour les milliers de festivaliers présents devant la scène : c’est l’heure “d’Ice fucking T”. Présents au Hellfest en 2015 sur la Warzone, les Américains étaient alors déjà trop gros pour la scène. Trois ans et un nouvel album plus tard, c'est donc très logiquement qu’on retrouve Body Count sur la Mainstage, pour faire la guerre dans de meilleurs conditions.

C’est avec une reprise de Slayer, "Raining Blood / Postmortem", que le groupe commence son heure de live. Le public n’a pas besoin de plus pour commencer à mettre un beau bordel. Ca bouge comme sur la Warzone dans les premiers rangs. Le groupe enchaîne sur les très efficaces "No Lives Matter" et "Body Count", le mélange de rap et de hardcore convainc sans mal les festivaliers. Le son manque de puissance à l’arrière, mais pas de quoi refroidir un public qui slamme de tous les côtés. Le solo de batterie Ill Will est aussi très applaudi, autant que les quelques solos de guitare.

Bien agrippé au poing américain accroché sur son micro, Ice-T ne nous lâche pas de tout le set. Il présente son groupe, sa famille, sa fille, son crew, son gang… ça s'éternise un peu, et le leader de Body Count ne se lassera pas de faire des discours à rallonge entre les chansons. Un détail vite oublié lorsque le groupe lance "Talk Shit, Get Shot", un classique bien connu du public, qui accompagne Ice-T sur le refrain.

Le concert touche à sa fin, le classique "Cop Killer" finit de retourner la Mainstage. La fille de Ice-T vient sur scène pour jeter le micro par terre, un drop-mic tout mignon, sous les yeux admiratifs du papa et les applaudissements du public.

Setlist:
Raining Blood / Postmortem (Slayer cover)
Bowels of the Devil
Manslaughter
No Lives Matter
Body Count
Necessary Evil
Drive By
Voodoo
There Goes the Neighborhood
Black Hoodie
Talk Shit, Get Shot
Cop Killer

Photos : Nidhal Marzouk
Toute reproduction interdite sans l’accord du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements