Savage Messiah au Hellfest 2018


Samedi 23 juin 2018 – Mainstage 1 – 12h45
 

Savage Messiah (heavy metal)
 

« […] les musiciens ne sont pas là pour acheter le terrain !« 

Heavy un jour, heavy toujours. Ça pourrait être le motto de Savage Messiah, qui brandit haut et fort l’étendard du genre. Les aficionados sont rassemblés devant la Mainstage 1 pour un set matinal plein de promesses et de riffs acérés.

Après la folie Black Bomb A qui a décimé le pit, c’est le grand chassé-croisé sur la pelouse, tant les styles des deux groupes qui se passent le témoin divergent. Au final, c’est devant un parterre moins fourni que Savage Messiah débute son set, mais ils n’en n’ont cure. D’emblée, « Blood Red Road » met les pendules à l’heure : le son est propre et lourd, le chanteur Dave Silver est en forme olympique, et les autres musiciens ne sont pas là pour acheter le terrain.

Alors que l’avancée de scène d’Avenged Sevenfold est déjà en place, aucun restriction ne semble avoir été instaurée, et le groupe l’utilise de long en large pour venir au contact de son public. Rapidement, le clou est enfoncé avec « Hand of Fate », dont le riff heavy au possible fait remuer les têtes jusque là assez peu réceptives. En effet, malgré un set de qualité et une prestation solide, le public semble assez détaché de ce qui se passe sur scène, et ne suit que poliment l’évolution du concert.

La demi-heure allouée aux Anglais s’achève déjà, et le clou du spectacle sera dédié au regretté Vinnie Paul, dont le décès a été annoncé dans la matinée. C’est donc « All Seeing Eye » qui clôture un set pêchu et bien exécuté, dont on espère qu’il aura permis à Savage Messiah de renforcer sa fan base française.

Photos : Nidhal Marzouk
Toute reproduction interdite sans l’accord du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements