At The Gates au Hellfest 2018

Dimanche 24 Juin – Altar – 21h30

At The Gates

La nuit consommée sans modération

 

Trois ans après leur dernier passage au Hellfest, les Suédois d’At The Gates opèrent leur retour, toujours sous l’Altar, à l’occasion de la sortie de leur nouvel album, To Drink from the Night Itself. Armés d’un nouveau guitariste, ils sont prêts à montrer aux festivaliers qu’ils ne manquent pas le concert d’Iron Maiden pour rien.

At the Gates revient en terrain connu et a la ferme intention de reproduire l’intensité de son concert donné en 2015. Le hasard faisant bien les choses, le groupe se retrouve sous la même scène, le même jour et à la même heure qu’à leur dernier passage. On remarquera que la setlist est relativement similaire à celle de leur précédent passage, avec pas moins de 11 morceaux en commun sur 15.


On retrouve donc les indispensables que sont  »Blinded by Fear »,  »Slaughter of the Soul » ou encore  »Death and the Labyrinth ». Le groupe a bien décidé de mettre en avant les albums Slaughter of the Soul et At War with Reality, au détriment du petit nouveau, représenté par seulement trois morceaux, et les disques précédents, totalement absents du set.

Le public n’est pas dérangé par ces choix et moshe à tout va, sans que les trois journées passées au festival ne les fatiguent. On remarque que les morceaux thrashy de Slaughter of the Soul font toujours leur effet sur les excités, ce qui ne manque pas d’impressionner le frontman Tomas Lindberg, toujours aussi mobile et proche du public. Ce dernier ne cache pas son enthousiasme et n’est pas avare en remerciements devant la foule venue voir le groupe, sachant que la tête d’affiche du festival joue en face, sur la Mainstage.

Les autres membres du groupe ne sont pas en reste, avec le bassiste Jonas Björler qui n’hésite pas à se mettre en avant et à harranguer la foule, pendant que les deux guitaristes, que ce soit le nouveau soliste Jonas Stålhammar ou l’éternel Martin Larsson à la rythmique, se font plus discrets, tout en restant appliqués. Adrian Erlandsson, quant à lui, reste égal à lui-même avec cette frappe précise et puissante.

Peu de temps après avoir sorti son dernier album, At the Gates a choisi de jouer la sécurité en n’en présentant que le nécessaire, pour laisser les fans en terrain connu, quitte à jouer un set très proche du précédent. Les amateurs du groupe s’en resservent sans ronchonner, tant l’occasion de les voir en France est rare. Un concert un peu convenu, mais réussi à tout point de vue.

Note: ce report est dédié à Karnogal.
Merci à Mathieu pour la rédaction.

Setlist :
Der Widerstand (sur bande)
To Drink From the Night Itself
Slaughter of the Soul
At War With Reality
A Stare Bound in Stone
Cold
The Circular Ruins
El Altar del Dios Desconocido (sur bande)
Death and the Labyrinth
Under a Serpent Sun
The Chasm
Heroes and Tombs
Nausea
Suicide Nation
The Book of Sand (The Abomination)
Blinded by Fear
The Night Eternal

Photos: Thomas Orlanth
Utilisation interdite sans accord du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements