Dopethrone au Hellfest 2018

Vendredi 22 Juin – Valley – 12h50

Dopethrone

Boire c’est bien ! Réussir son concert, c’est mieux !

C’est à 12h50 que les trois Canadiens de Dopethrone prennent possession d’une Valley plutôt bien remplie et prête à en découdre. Mais dès les premiers instants une sorte de malaise s’installe, les musiciens qui étaient la veille à Paris pour un concert gratuit dans le cadre de la fête de la musique ne semblent pas au meilleur de leur forme.

Dopethrone

Passablement éméchés et pourvus de pichets de bière, ce qui n’arrange rien, le groupe commence son set avec un son tout bonnement horrible. Des infrabasses à faire exploser le cerveau, un chanteur pourtant très charismatique mais complètement inaudible et un batteur aux fraises ne refroidissent pourtant pas le public qui dépense son énergie dans la fosse.

Après quelques titres que nous aurions souhaité vous nommer mais qui sont restés une bouillie informe arrive l’inévitable incident technique…. Pendant que les techniciens tentent de régler le problème, Vince, décide de faire patienter tout ce petit monde en faisant crier des « Tabarnak » ou encore « Motherfuckers ».

Après cette interruption le concert repart de plus belle et, l’incident ayant peut-être joué, le groupe semble plus concentré et le son meilleur (ou alors les oreilles se sont habitués) et enfin sur le dernier morceau on retrouve le Dopethrone que l’on veut voir sur scène.

Le groupe quitte la Valley après un concert plutôt désagréable qu’il faudra vite oublier et on espère les revoir prochainement en forme et dans de meilleurs dispositions qu’ils ne l’étaient en ce premier jour du Hellfest 2018.

Dopethrone

Photos : © 2018 Thomas Orlanth
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements