Turbonegro au Hellfest 2018

Dimanche 24 Juin 2018 -Warzone - 01h05

Turbonegro

Soirée cuir moustache en enfer !

Turbonegro fait partie des trois groupes à clôturer cette édition 2018 du Hellfest. Après une introduction tout droit sortie des années quatre-vingt (“Chrome Ozone Creation, the Rock and Roll Machine Suite Part I”), les Norvégiens font une entrée triomphale sur la Warzone devant un public hystérique et venu en nombre pour observer un show qui promet d’être bien barré.

Anthony Madsen-Sylvester éclairé par un spotlight entre en scène et enchaîne avec “Part II : Well Hello”. le gaillard est habillé d’un marcel, d’un short fendu et de chaussettes qui remontent jusqu’aux genoux, sans oublier la casquette en cuir, la grande classe en somme.

Après quelques minutes, Anthony demande au public s’il veut écouter une vieille, très vieille chanson et nous avons droit à une cover de Queen, “Bohemian Rhapsody”, du moins une petite partie puisque le combo enchaîne sur “Get it On”. le public, lui, hurle à plein poumons et boit les paroles de Anthony.
Au niveau du son les spectateurs sont bien lotis, les instruments ressortent bien et le chant est agréable à écouter même s’il n’est pas toujours très juste.

Les autres membres du groupe sont plus sobres. Knut Schreiner à la guitare solo est en combinaison de cuir, Thomas Seltzer à la guitare rythmique est déguisé en policier, quant au batteur Tommy Akerholdt et Haakon-Marius Pettersen, le claviériste, leur style est indéfinissable. En bref se sont Les “Village People” du punk-rock.

Si l’imagerie du groupe est comique, on aurait aimé que l’attitude barrée suive davantage. Malheureusement à part quelques sursauts le spectacle aussi sympathique soit-il reste très classique. Peut-être l’effet festival, à confirmer ou non en concert.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu'Anthony discute beaucoup avec le public ainsi qu’avec les musiciens, ce qui installe au sein de la Warzone une ambiance bon enfant qui ne manque pas de faire sourire les anglophones et ceux qui font semblant de comprendre.

Les titres connus s'enchaînent avec notamment  “Wasted Again”, “The Age of Pamparius” et pour finir par l'immanquable  “I Got Erection”.

Un concert plein de bonnes surprises avec une setlist bien choisie et un groupe qui assume son délire jusqu’au bout et qui développe son plein potentiel en live.

Setlist : 

Intro
(Chrome Ozone Creation (The… more )
01. Part II: Well Hello
02. Part III: Rock N Roll Machine
03. Hurry Up & Die
04. Bohemian Rhapsody (Queen cover) (partial)
05. Get It On
06. Hot for Nietzsche
07. All My Friends Are Dead
08. Wasted Again
09. John Carpenter Powder Ballad
10. Selfdestructo Bust
11. Special Education
12. The Age of Pamparius
13. I Got Erection
Outro
(Tina Turner - Simply the Best)

Photographies : © Lionel / born666
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements