Mass Hysteria – Release party de Maniac à  La Cartonnerie de Reims (26/10/18)


Avant d’enchaîner une tournée de plus d’un an, de Montpellier, au Zénith de Paris en passant par la mainstage du Hellfest, Mass Hysteria prend le temps d’une release party en petit comité, à Reims. Pour fêter la sortie de Maniac, Mass a prevu un concert exceptionnel : deux sets, l’album en entier et un best-of. Une setlist de plus d1h45, sans pause, et l’une des seules occasions prévues pour entendre les dix titres de Maniac en entier.

À Reims, 500 personnes sont attendus à La Cartonnerie. Après une semaine de résidence dans la ville, le groupe va jouer son premier live dans la salle en petite configuration. La date est sold-out depuis plusieurs semaines et ce soir, personne n’a oublié de prendre son sweat ou son t-shirt Mass Hysteria. 30 ans de merch sont visibles sur les épaules des spectateurs, du Bien-être et la paix à Maniac, avec un t-shirt imprimé spécialement pour la soirée (Maiden style). Malgré le sold-out, la fosse de La Cartonnerie reste très aérée, on aurait facilement pu quasi une bonne moitié de furieux en plus.

Pas de première partie ce soir, c’est la fête de Mass Hysteria et le groupe a prévu d’occuper la soirée seul, Les 5 membres du groupe débarquent sur les coups de 20h50 pour le premier set, l’intégralité des dix titres de Maniac. Sous des applaudissements déjà puissants, Mass Hysteria lance « Reprendre mes esprits », premier morceau de l’album. Le public ne connaît pas encore les paroles, ou très peu, on est donc loin d’un live de Mass Hysteria ou le public se presse devant pour crier « VAE SOLI« , mais après quelques refrains, une bonne partie de la fosse accompagne Mouss sur quelques mots. Le pit est lui déjà bien en forme, morceau connu ou pas, et les slams s’enchaînent tranquillement, l’un après l’autre.

Mouss prend la parole et remercie chaleureusement le public, avant d’expliquer que l’album ne sera pas joué dans l’ordre, question d’accordage. Quelques problèmes de matériel plus tard et le groupe enchaîne avec « Partager nos ombres », le troisième morceau. « Se bruler sûrement », l’un des titres plus efficaces de l’album, continue de chauffer La Cartonnerie qui s’active de plus en plus. Sur le devant de la scène, Fred et Jamie affichent de grands sourires, même Yann change son expression grave pour un visage plus familier.

Certains morceaux comme « Arômes complexes », moins marquants sur l’album, se revèlent être de vraies pépites en live. Les refrains répétitifs permettent au public de vite se les approprier. Les intros ultra efficaces de chaque morceaux sont de toute façon là pour chauffer le public (à bloc). Mouss prend le temps de parler entre chaque morceau, soit pour confesser son stress, soit pour remercier le public, ou donner du contexte aux morceaux, comme « Derrière la foudre », présentée comme « une petite chanson d’amour« .

Le premier set passe vite, à peine 45 minutes et c’est déjà l’heure de « We Came To Hold Up Your Mind », le dernier morceau, joué pendant que le groupe sort de scène. La salle est plongée dans le noir, seul le backdrop est éclairé en rouge. On pourrait s’attendre à une pause avant le second set, mais le groupe revient deux minutes après, avant même la fin de la chanson. Mouss arrive les bras chargés de cannettes et les donne au premier rang, problablement pour hydrater son public qui s’apprete à se casser les cordes vocales sur les chansons à venir.

« On refait un mini-concert pour teminer et on se voit au bar après » promet le chanteur. Mass Hysteria enchaîne avec un best-of des plus dévastateurs. « Vae Soli », « Une somme de détails » et « Positif à bloc » retournent la fosse. Ça agite les bras dans tous les sens et ça tombe partout, et pas que dans la fosse. Mouss glisse et se pète une dent sur le micro. « Ça fait un mal de chien d’enculé de ses morts » lâche le chanteur avant de continuer. Conséquence de ce petit accident, le groupe semble plus fatigué sur  les morceaux suivants comme « World on Fire », mais le pit se charge de maintenir l’ambiance.

Aucune surprise dans ce second set, « P4 » est l’occasion pour le groupe de descendre dans la fosse pour un traditionnel circle pit. Sur « Plus que du metal », le public est clairement prêt pour le wall of death. Quelques dedicaces à la « scène française », Ultra Vomit, Tagada Jones et No One is Innocent, et Mouss est heureusement interrompu par l’intro de « Respect the dancefloor ».

Mouss avait annoncé un petit live, c’est finalement 12 morceaux que joue MH, sans interruption. Comme à son habitude, le set s’achève avec « Furia ». En face des cinq musiciens, 500 personnes donnent ce qui leur reste d’énergie. La fosse est unie pour une seule cause, crier le plus fort possible les paroles aussi simplistes que fédératices. En 1h45, Mass a donné le meilleur de ses 25 ans de carrière et présenté Maniac à son armée. On ne peut que regretter que le groupe n’ait pas prévu plus de dates pour jouer l’album en entier, car chacun des 10 titres se tient très bien en live.

Alors que le groupe fait un dernier salut, Julien, le réalisateur du DVD Mass Hysteria à l’Olympia arrive et leur remet la plaque du DVD certifié or. Les remerciements s’amplifient, sur scène comme dans la fosse. On aurait du, ou pu, s’y attendre, mais c’est sur  »Maniac » de Flashdance que le groupe quitte la scène, en donnant rendez-vous au public en mars, dans le même salle.

Setlist :
Set 1 – Maniac
Reprendre mes esprits
Partager nos ombres
Se brûler sûrement
Chaman Acide
Nerf de bœuf
Arômes complexes
Ma niaque
L’antre ciel ether
Derrière la foudre
We Came to Hold up your mind

Set 2 – Best-of
Vae soli !
Une somme de détails
Positif à bloc
World of fire
Failles
Contraddiction
L’Enfer des Dieux
Chiens de la casse
Plus que du metal
Donnez-vous la peine
Respect the Dance Floor
Furia

Maniac

Photo : Emilie Bardalou Photography © 2018
www.emiliebardalou.com
Reproduction interdite sans l’accord de la photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements