Tuomas Holopainen, compositeur et claviériste de Nightwish


« Tout dépend de l’évolution, mais je ne vois pas pourquoi le groupe ne serait plus là dans une décennie … ou même deux.« 

À l’occasion de leurs passages au Hellfest et à l’AccorHotels Arena, Nightwish nous a accordé, par la voix de son compositeur et cléviériste, Tuomas Holopainen, quelques minutes pour parler de l’avenir du groupe, de leurs projets, et du retour de Jukka.

 

Bonjour Tuomas ! Comment vas-tu depuis le dernier passage de Nightwish au Hellfest ? Comment se passe la tournée en salles pour le moment ?

Tuomas Holopainen : Tout va bien pour l’instant. Je me souviens de notre passage il y a trois ans au Hellfest, il est vraiment de plus en plus beau ce festival ! Concernant la tournée, ce soir, ce sera le septième concert sur les vingt-neuf programmés pour la tournée européenne. On en est encore qu’au début de celle-ci, mais c’est aussi notre dernière étape, après avoir travaillé comme cela pendant environ quatre ans et sept mois. On a hâte d’être à la maison pour Noël, mais on apprécie naturellement d’être là avec vous.

À propos de cette tournée Decades, qu’est-il prévu de plus par rapport aux dernières tournées ? C’est une vraie tournée best-of ?

C’est vraiment un retour en arrière. Beaucoup de titres ont été des challenges à relever pour les rejouer. Dans un sens, je peux me souvenir du groupe qui avait composé ces morceaux à l’époque, sans qui on aurait jamais pu faire tout ça. C’est vraiment bien de les reprendre maintenant, spécialement grâce aux paroles, au contenu, quelque chose que je ne pourrais plus réécrire aujourd’hui. C’est à la fois génial et difficile à refaire maintenant. Mais vraiment génial quand même !

Allez-vous changer quelques éléments des anciens titres ? Adapter suivant la durée du set par exemple ? Ou la tonalité par rapport à Floor ?

Il faut toujours ajuster suivant la durée du set en festival. Basiquement, le même set a été joué sur la tournée de festivals, on a fait quelques changements pour jouer un peu plus vite au Hellfest, mais on avait pas touché à grand chose d’autre en fait. Pour les tonalités, il y a plus d’orchestres sur les anciens titres, quelques ajustements oui. Par exemple sur  »The Carpenter » du premier album, l’orchestre sera vraiment au premier plan en live. C’est vraiment mieux qu’à l’époque, sans en faire trop pour garder l’esprit des morceaux originaux, parce qu’on leur doit une sorte de respect aussi, c’est un juste-milieu.


Côté technique et pyrotechnie, as-tu vraiment voulu encore pousser le concept plus loin par rapport à la dernière tournée déjà très avancée ?

La base est presque la même, avec un écran plus grand, plus d’effets oui, c’est encore plus  »vivant » avec un décor un peu plus épuré.

Comment va Jukka ? Peut-on espérer le voir sur scène, peut-être en fin de tournée ?

Malheureusement non. Nous avons eu une discussion avec lui il y a environ un mois, il voulait venir avec nous en Europe, pour peut-être jouer quelques chansons durant certains concerts. Il nous a dit « je peux le faire », et il se débrouillait très bien, même si l’insomnie, bien qu’ayant beaucoup guéri, n’a pas complètement disparu. Alors l’année prochaine, nous allons devoir prendre des décisions meilleures pour l’avenir.

Il ne participera pas à l’enregistrement du nouvel album ?

(Il hésite puis sourit, NDLR) Nous ne savons pas encore.

Cette tournée est-elle un choix de longue date ? Était-ce un projet prévu après EFMB de faire la fête pour les vingt ans de Nightwish ?

Je crois que la décision a été prise en 2015, l’idée est venue de notre manager Ewo qui voulait fêter cela comme il se doit après la tournée de l’album oui. Il nous disait  »pourquoi pas ? Ça fait vingt ans, il faut vraiment fêter ça » et j’ai trouvé l’idée vraiment bonne, on s’est lancé là-dedans. Ça nous donne également plus de temps pour préparer le prochain album, un peu d’air vraiment bienvenu en fait. Ça a vraiment du sens, pas de regret !

Quel est le programme de Nightwish pour les prochains mois ? Où en es-tu dans les compositions ?
 
En fait, toutes les musiques du prochain album sont déjà composées ! J’y travaille depuis un an. Il manque encore quelques paroles, mais toutes les musiques sont composées…et elles ont l’air vraiment impressionnantes ! Je les ai écrite chez moi, et ici, en tournée également. Dès que j’ai un moment de libre, je pense à l’album. Ce sera interessant de faire les démos en première partie d’année. Puis nous irons au « fameux » Nightwish Summer Camp, en juillet, pour l’enregistrement. Le temps de répéter, d’enregistrer…on aimerait que cela soit finit pour noël 2019.

C’est ça le programme pour l’année prochaine, et nous serons bien occupés avec !
 


Ce soir, vous allez faire l’un de vos plus gros concerts sur Paris.

C’est ce que j’ai cru cromprendre, oui.

Avez-vous prévu, en plus de ceux captés en Amérique latine, d’enregistrer un des concerts en Europe pour une sortie en DVD ?

Oui, nous avons enregisté deux concerts en Amérique du Sud. Pour cette fois-ci, nous avons décider de sortir un DVD qui ne contiendra que les enregistrements captés en Amérique du Sud, parce que nous ne l’avons jamais fait.

Vingt ans déjà pour Nightwish…

Oui déjà …

Pour nous, comme pour beaucoup de monde, Nightwish est aujourd’hui une grosse machine. Mais toi Tuomas, comment vois-tu le groupe après vingt ans d’existence ?

Cela a été vraiment enrichissant de voir que l’évolution du groupe, avec son changement, jouait beaucoup d’anciens morceaux sur cette tournée, venant du premier (Angel Fall First, 1997) ou du second album (Oceanborn, 1998).

Même si c’est très amusant de jouer ces compositions, nous réalisons tous que nous avons évolué en tant que musiciens et en tant que personnes, et que nous ne ferions plus jamais de chansons comme celles-là. Ce que je veux dire, c’est si tu regardes de près les paroles de « Elvenpath » par exemple ou « The Carpenter ». Aujourd’hui, elles me font sourire. Non pas que j’en ai honte, mais c’est comme si je me disais : « Ouah ! Je me souviens du groupe qui jouait ces morceaux ! » Plein de choses nous sont arrivées pendant ces vingt ans, et ce n’est que du positif…je pense.

Tout dépend de l’évolution, mais je ne vois pas pourquoi le groupe ne serait plus là dans une décennie ou même deux.

À propos d’Auri, vas-tu réaliser quelque chose d’autre que cet album pour ce projet ? Une tournée ?

Absolument. Même si la priorité est Nightwish à l’heure actuelle, avec une rentrée en studio l’été prochain pour le futur album et une tournée qui suivra pendant au moins un an. Mais après tout cela, Auri reviendra, avec une tournée également. En France, je l’espère ! Mais c’est encore si lointain…


On te sait grand amateur de vin, as-tu essayé le vin local mis en avant par le Hellfest ? Le muscadet ?

Ah non jamais ! Mon vin préféré, c’est le Château Neuf du Pape qui doit être vraiment différent du coup, j’ai de très bonnes bouteilles qui m’attendent à la maison pour fêter la fin de la tournée !

Interview réalisée par David T. et Jérémie B.
Merci à Valérie de JMTConsulting
Photos par Arnaud Dionisio. Tous droits réservés.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements