Le Bal Des Enragés au Hellfest 2019

Samedi - 01:05 - Warzone

Le Bal Des Enragés

Les reprises dans la joie jusqu'au bout de la nuit

 


Il est une heure du matin. Pensez-vous que les gens seraient fatigués, qu'ils rentreraient se coucher, ou se poser devant les Main Stage? Que nenni ! C'est devant une Warzone quasiment impraticable et noire de monde que se présente Le Bal Des Enragés, traditionnel de l'étape du Hellfest.

Après une introduction au son de "La Foule" d'Edith Piaf, Les Tambours Du Bronx résonnent et les membres des groupes présents arrivent les uns après les autres sur scène avec "Salut à Toi" des Béruriers Noirs. C'est une vingtaine de membres qui se succèderont ce soir dans un joyeux bordel généralisé placé sous le signe de la bonne humeur.

Le public est chaud bouillant, et clairement, la Warzone est trop petite pour accueillir Le Bal Des Enragés ce soir. La fosse prend feu au son de "Territorial Pissing" de Nirvana avant que VX dédicace "Too Drunk To Fuck" aux mecs déjà trop bourrés et rajoute une couche de folie dans le pit. Klodia Sparkling sort alors la scie circulaire, spectacle d'une beauté enflammée entre les flammes qui se projettent autour de la Warzone.

Tout le monde chante en choeur les refrains et l'exercice de la reprise est rempli haut la main devant un public ravi et conquis. Et qui l'est d'autant plus quand Shanka de No One Is Innocent fait retentir "le son de la colère" sur la Warzone avec "Bullet In Your Head" de Rage Against The Machine, enchainé avec "Sugar" de System Of A Down.

Il y a chez Le Bal Des Enragés cette ambiance assez unique. Celle d'un gros délire de potes mais les chansons sont ultra respectées et parfaitement exécutées. On peut ne pas apprécier tous les groupes dont proviennent les membres, mais l'alchimie et la complicité sur scène rend le tout passionnant. Notamment sur "Roots Bloody Roots" où Stéphane Buriez de Loudblast hurle à plein poumons tandis que Les Tambours Du Bronx mettent une ambiance tribale dans la foule avec leurs percussions.

La bande, d'un petit ton taquin, n'hésitera pas à plusieurs reprises à tacler l'annulation de Manowar, notamment quand Niko de Tagada Jones demandera au public de faire du bruit pour les techniciens sans qui le festival n'existerait pas et ceux sans qui le Hellfest...se porte très bien. Les classiques s'enchaînent, que ça soit "I Love Rock'n'roll" chanté par Klodia Sparkling dans une tenue sortie d'un camion, ou encore "Antisocial" où l'ambiance, malgré les deux heures du matin approchant, repart de plus belles dans des slams et pogos bon enfant.

Le groupe fera bien, après une reprise de "Vive le feu" des Béru pour finir le concert, de remercier chaleureusement l'équipe des Challengers qui s'occupe de la sécurité aux barrières. Et c'est au son de "La Foule" d'Edith Piaf que les musiciens quittent la scène après un joyeux concert, intense mais trop court.

Setlist :
Salut à Toi (Bérurier Noir cover)
Territorial Pissings (Nirvana cover)
Too Drunk To Fuck (Dead Kennedys cover)
Bro Hymn (Pennywise cover)
Bullet in the Head (Rage Against the Machine cover)
Sugar (System of a Down cover)
Roots Bloody Roots (Sepultura cover)
Master of Puppets / Creeping Death / Whiplash (Metallica cover)
Riff Raff (AC/DC cover)
I Love Rock 'n' Roll (The Arrows cover)
If the Kids Are United (Sham 69 cover)
Antisocial (Trust Cover)
Vive le feu (Bérurier Noir cover)

Crédit Photo : Regis Peylet
Toute reproduction interdite sans autorisation.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements