Pestilence au Hellfest 2019


Vendredi 21 juin - Valley - 17:40

Pestilence

"En tous cas, ce set nous a donné envie de jeter une oreille plus attentive au travail du groupe..."

Au sortir d’une micro-sieste ô combien nécessaire, direction l’Altar pour se réveiller tout en violence au son des Néerlandais de Pestilence. Au cours d’un set intense, le combo semble déchaîner le front de fans qui lui fait face, mais peine malgré tout à convaincre le restant des festivaliers : le fait probablement à un son brouillon et une setlist un poil trop radicale pour les profanes.

Mené par un Patrick Mameli qui a effectué son troisième (!) retour au sein du groupe il y a bientôt trois ans, Pestilence affiche un line-up très frais, avec aucun membre ne l’ayant intégré avant 2016, malgré une longévité de presque 35 ans. Le frontman se montre rapidement fidèle à lui-même : direct, brutal et sans concession, à l’image du set proposé aujourd’hui. En effet, si le groupe est connu pour intégrer des touches de jazz à son death énervé, l’essentiel du matériel interprété aujourd’hui va à l’essentiel, avec des riffs énervés et sans détour trop subtil. Certains trouverons cet écart dommageable, mais l’ensemble des fans semble pourtant y trouver son compte. Les titres ("Dehydrated" ou encore "Reduced to Ashes") s’enchaînent à la vitesse de la lumière, et le groupe ne semble pas vouloir s’étendre en commentaires et échanges verbaux. Cela renforce d'ailleurs le sentiment de froid impersonnel propre à l'univers musical de Pestilence, dont le l'impact se verrait quelque peu amoindri par trop de chaleur et de communication.

Santiago, Dobles, pestilence, live, Hellfest, altar, 2019

Le son se fait assez boueux en ce qui concerne les guitares, fait surprenant tant la section rythmique est par ailleurs nette et imparable. Toutefois, le charisme du chanteur/guitariste semble l’emporter sur ces deux défaut du show que sont le son et la setlist : son engagement et ses rares mots en imposent et le public lui mange dans la main sans effort. Bilan positif pour les Hollandais donc, qui ont sans aucun doute satisfait leur fan base, tout en l’étoffant de nombreux curieux qui se sont laissés happer par leur mur du son. En tous cas, ce set nous a donné envie de jeter une oreille plus attentive au travail du groupe, voire même de les revoir dans une configuration plus usuelle.

patrick, mameli, live, hellfest, pestilence, altar

Setlist :
Unholy Transcript
Non Physical Existent
Suspended Animation
Dehydrated
The Secrecies of Horror
Twisted Truth
The Process of Suffocation
Chronic Infection
The Trauma
Reduced to Ashes
Out of the Body
Land of Tears

Photographies : © Régis Peylet 2019
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements