Cult Leader au Hellfest 2019

Vendredi 21 juin – Altar – 12H50

Cult Leader

 »L’extrême poussé à l’extrême »

Cult Leader… Formé sur les cendres de Gaza il y a plus de cinq ans, le trio américain a depuis sorti deux albums, dont le dernier, A Patient Man, est rapidement devenu un must pour les fans de grindcore. Au lendemain de leur set au Gibus (Paris) en première partie de Coilguns, le groupe aurait pu montrer des signes de fatigue…

Pensez-vous ! Il est midi passé, et les Américains arrivent sur « I Am Healed ». Puissant, grave, peut-être même un poil dérangeant, Cult Leader impose une ambiance lourde, une atmosphère pesante.

A Patient Man est très bien représenté aujourd’hui. Il faut dire que l’album prend une toute autre dimension lorsque Anthony Lucero growl en sortant des sons tout droit venus du trépas, tandis que Mike Mason assomme l’assitance par des riffs répétés sous toutes les tonalités imaginables : la scène extrême peut faire entrer Cult Leader dans ses rangs, ils n’auront pas à rougir.

Même si le groupe ne communiquera pas assez avec la foule venue en bon nombre les écouter, on ne peut faire de vrai reproche au set des Américains. C’est extrême, c’est une baffe, fin de l’histoire.

Setlist :
I Am Healed
Curse of Satisfaction
Isolation in the Land of Milk & Honey
To: Achlys
Mongrel
Great I Am
Suffer Louder
A Good Life
Walking Wastelands
Sympathetic
A Patient Man
The Broken Right Hand of God 

Crédit photo: Hysteria – Valentin Laurent
Utilisation interdite sans accord du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements