Helloween – United Alive in Madrid

It’s Halloween !

En annonçant une tournée de reformation près de trente ans après le départ de Kai Hansen et plus de vingt ans après celui de Michal Kiske, Helloween a rendu tangible le fantasme de nombreux fans du groupe. Preuve en est, le concert parisien auquel nous avions assisté lors de ce Pumpkins United World Tour avait fait forte impression avec une setlist XXL, un groupe uni et heureux d’être là et une setlist faite pour contenter tous les fans.

Deux ans plus tard, le témoignage audio et vidéo de cette tournée immanquable est donc là pour revivre cet instant dans son salon. Cette chronique ne concerne que la version audio, enregistrée à Madrid, quelques jours après la date parisienne mentionnée ci-dessus. Si vous étiez présents lors des concerts donnés par Helloween en 2017, ce show est un bon témoignage représentatif de l’état d’esprit des Allemands sur la route.

D’une part, la setlist fait la part belle à toutes les périodes du groupe, et l’on apprécie voir Michael Kiske et Andi Deris se lancer dans des joutes vocales en duo, chacun chantant régulièrement les titres initialement enregistrés par l’autre sur disque. Les classiques sont bien évidemment de la partie (en vrac citons « Dr Stein », « Halloween », « Future World », « I Want Out » ou encore « Keepers of the Seven Keys » et « Power ») mais la setlist a été intelligemment pensée, en piochant dans des titres moins connus et/ou plus récents de la discographie des citrouilles (« Waiting for the Thunder », « Are You Metal? »). De plus, le septette (puisque rappelons-le, Dani Löble et Sascha Gerstner font toujours partie du groupe) a choisi de mettre de côté les interludes et soli de batterie ou de guitare sur le témoignage audio du concert, évitant la cassure de rythme inhérente à ce genre d’exercice. La jolie ballade « Forever and One » retrouve également une seconde jeunesse agrémentée des vocalises à la tierce d’Andi Deris, tout comme « A Tale That Wasn’t Right ». Les deux chanteurs sont dans une forme étincelante tout au long de ces trois heures de show.

A trois guitares, Helloween devient plus puissant, à deux (trois?) voix, la formation se fait plus aventureuse, à sept musiciens, les Allemands ont enfin trouvé leur équilibre. Qui plus est, cette tourné donne l’occasion d’entendre de vieux titres chantés par Kai Hansen, sur le medley de compositions issus de Helloween / Walls of Jericho. Et si le sémillant fondateur du groupe n’est pas irréprochable vocalement sur ces titres, le cadeau qu’il fait est tel qu’on ne peut lui en vouloir. Le troisième CD fourni dans le digipack inclus même l’excellent « March of Time » en guise de bonus que nous n’avions malheureusement pas pu entendre à Paris. De même, cette troisième galette permet d’entendre le titre « Pumpkins United », composé à l’occasion de cette reformation.

Ce qui ressort de ce live, c’est la bonne ambiance et l’excellente communication que les deux leaders entretiennent avec le public, tout comme l’énergie déployée à sept musiciens. Le public est suffisamment bien mis en avant pour que l’on se sente au sein d’un Zénith dans son salon (cela est d’autant plus flagrant sur le refrain puis le pont de « I Want Out » ou les « Oh Oh Oh » qui concluent « Keeper of the Seven Keys »). Cerise sur le gâteau, la version de « Keeper of the Seven Keys » est d’une beauté à couper le souffle, avec les unissons de guitare sur lesquels on ne peut que saluer le travail de Michael Weikath, Kai Hansen et Sascha Gerstner.

En proposant un live sur un triple CD pour trois heures de concert (on vous laisse admirer la performance physique, notamment pour le batteur Dani Löble), Helloween gâte ses fans et permet à tous ceux qui n’ont pas pu assister à ces shows historiques de reformation de se rattraper. Outre la qualité sonore, il convient de mentionner le très beau digipack et livret qui montrent une fois de plus qu’Helloween respecte ses fans. Dorénavant, il ne nous reste plus qu’à souhaiter que le septette retourne rapidement en studio graver une nouvelle oeuvre, afin d’entamer cette nouvelle ère de la meilleure des manières.

Tracklist :

Halloween
Dr Stein
I’m Alive
If I Could Fly
Are You Metal?
Rise and Fall
Waiting for the Thunder
Perfect Gentleman
Starlight/Ride the Sky/Judas/Heavy Metal is the Law
Forever and One
A Tale That Wasn’t Right
I Can
Livin’ Ain’t No Crime/A Little Time
Sole Survivor
Power
How Many Tears
Invitation/Eagle Fly Free
Keeper of the Seven Keys
Future World
I Want Out
March of Time
Kids of the Century
Why
Pumpkins United

Déjà disponible chez Nuclear Blast
Photographies : © Arnaud Dionisio 2017 
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements