Princesses Leya +(Rémi Boyes) à  Petit Bain (23.11.19)

Lorsque l'on parle de Princesses Leya on pense automatiquement à une dose d'humour bien déjanté et c'est ce que les musiciens vont nous offrir en ce samedi 23 novembre à Petit Bain. Néanmoins, le groupe devait initialement être accompagné par Joe La Mouk en ouverture mais n'ayant pu se déplacer, le remplacement est assurée par une première partie des plus originales.

 

Rémi Boyes
 

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

On commence à attendre Joe La Mouk lorsque l'on entend une voix résonner nous expliquant que suite à des intempéries Joe La Mouk n'a pas réussi à se déplacer jusqu'à Paris. On croit d'abord à une blague à l'entente du ton utilisé mais on voit véritablement un autre jeune homme arriver sur scène. Nous voici face à Rémi Boyes ici présent qui va nous faire du stand up pendant trente minutes. On comprend donc qu'il ne s'agit plus d'une blague et Rémi fait rapidement rire l'ensemble de la salle. Pour une première partie on est à la fois surpris et pas surpris. Dans un premier temps l'idée paraît originale d'ouvrir un concert avec du stand up et dans un second temps on se rappelle que c'est de l'humour que provient une partie des musiciens de Princesses Leya.

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

Le jeune homme aborde divers sujets, à savoir la drogue, un rat (jolie référence à Ratatouille déjà puisqu'il s'appelle Rémi), Paris ou encore Toulouse sa ville d'origine. Le pari est en tous cas réussi puisqu'à chaque blague, le public réagit bien et cela fait presque du bien de changer de type de première partie. Au final c'est une très bonne idée de remplacement qui permet au public de découvrir  un humoriste émergent.

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

 

Princesses Leya
 

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

Le public attend désormais Princesses Leya face à un écran déroulé qui lui présente un bêtisier d'enfants qui tombent, histoire de continuer sur une dose d'humour déjanté. Le combo ne se fait pas plus tarder et fait petit à petit son entrée sur une intro qui le présente. Dédo porte d'ailleurs un costume de Dark Vador, sauf qu'il ressemble plutôt à Dracula comme le fera bien remarquer Cleo à la basse. On commence la soirée avec le morceau "Lalala" et au fur et à mesure de la comédie musicale l'auditoire en apprend un peu plus sur la création du concept. Dedo nous explique qu'ils préfèrent "s'appeler comme une princesse qui va dans l'espace plutôt qu'une princesse qui va dans des poteaux". On apprend également que les musiciens ont pour projet et rêve d'aller à l'Eurovision et surtout de gagner. Le père d'Antoine Schoumsky, humoriste et guitariste du groupe, a en effet gagné l'édition 1984 du concours, suite à cela Antoine a grandi dans l'idée de le dépasser et a donc proposé au cher Dedo l'idée. Ce dernier accepte sous la seule condition de faire du metal. Voici donc la naissance de Princesses Leya. Ils sont rejoints par la suite par Cleo à la basse, qui nous fait comprendre à de nombreuses reprises très drôles qu'elle est la femme d'Antoine et qu'elle refuse de le laisser partir en tournée seul. Chaque membre de Princesses Leya représente la saga Star Wars, d'où le déguisement de Dedo.

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

Le set se poursuit avec une reprise d'une composition de Vianney, calme et semblable à la version originale au début, mais rapidement reprise de façon metal. D'autres reprises sont jouées, de Céline Dion à Jain avec "Makeba". Le set est un véritable concert et show humoristique qui ressemble de temps à autre à Ultra Vomit mais en beaucoup mieux et plus travaillé au niveau de l'humour. La reprise de "Makeba" part en chanson reggae et c'est maintenant le guitariste qui prend le micro pour chanter. Cleo, quant à elle, danse et on a à peine le temps de réfléchir que le tempo reggae change pour une musique africaine. Les chansons sont d'ailleurs relativement courtes mais plutôt explosives ce qui entraîne facilement la fosse à commencer des pogos.

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts
Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

Cleo prend maintenant le micro en dedicaçant un titre incluant des passages de "Single Lady" à "tous les fils de putes rencontrés dans [sa] vie". Le batteur et Dedo, juste à côté, prennent le micro pour faire à la fois les choeurs et à la fois la fameuse chorégraphie du titre. Le guitariste fait référence à Queen et les fameuses vocalises de Freddie Mercury au stade Wembley en reproduisant la même scène à Petit Bain. Le concert se poursuit avec le morceau "Balls balls balls" avec lequel le groupe en profitera pour mentionner la journée (ayant lieu ce jour même) de la marche pour la lutte contre les violences faites aux femmes. Soudainement, Christophe Lemoine, voix de Cartman dans la série South Park, débarque sur scène pour nous faire un petit show pendant que le groupe joue l'instrumental d'un morceau de Rage Agaisnt The Machine en fond sonore.

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts
Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

Par la suite du départ sur scène de Christophe Lemoine, le combo nous offre plusieurs flashbacks quant à la création et aux débuts du groupe, en passant par le recrutement du batteur, de la bassiste ou de leur premier concert dans un Ehpad...

Le public a également droit à l'histoire de leur premier festival à savoir le Grand Méchant festival (où ils ont d'ailleurs gagné le tremplin). Après les différents flashbacks, Dedo se met à chanter "Aimer c'est ce qu'il y a de plus beau" et nous raconte qu'il adore Roméo et Juliette puis Antoine sépare le public en deux pour un wall of death renommé wall of love. La fin du set approche légèrement lorsque la fameuse chanson de Dirty Dancing réarrangée avec un son metal retentit et que Dedo reproduit la fameuse scène du jeté en allant slamer sur la fosse.

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

Princesses Leya nous offre un mini rappel et on repart en ayant des courbatures au visage tellement les humoristes (y compris la première partie) nous ont fait rire. En conclusion, le concept est une excellente idée et change des concerts habituels. Le groupe a été mis en avant par la tournée nationale du Warm Up Hellfest, et son succès est mérité !

Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts
Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts
Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts
Princesses Leya, comédie, metal, 2019, Petit Bain, Rémi Boyes, Antoine Beaucourt, carter concerts

Photos : Antoine Beaucourt.
Toutes reproductions interdites sans autorisation du photographe.

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...