Seven Spires – Emerald Seas

Après la sortie de leur premier album Solveig paru en 2017 suite à un financement participatif, le groupe Seven Spires originaire de Boston, et maintenant signé chez Frontiers Music, revient pour la Saint-Valentin avec Emerald Seas, leur second opus. En treize titres le groupe mené par Adrienne Cowan nous embarque au gré des vagues dans un voyage maîtrisé et agréable.

Emerald Seas se présente sous la forme d'un concept album qui n'est pas très éloigné de leur première création car étant la préquelle de celle-ci. L'album s'ouvre sur une piste instrumentale, comme souvent, avant que "Ghost Of A Dream" ne donne le ton. Nous avons ici affaire à un power metal maitrisé, des chorus enlevés, des nappes de claviers placées idéalement mais pas que, le groupe est aussi capable de tout faire basculer, nous y reviendrons.

Malgré son jeune âge Seven Spires fait preuve d'une maturité assez incroyable en terme de composition et évite tous les pièges, qu'il s'agisse de facilité et/ou de redondance, pour offrir des morceaux variés et immédiatement assimilables. Si on ajoute à ceci la présence de Sascha Paeth à la réalisation de l'album, lui qui a su donner vie aux meilleurs albums de Kamelot, il n'y a pas grand-chose à reprocher à cet Emerald Seas. Le fait de parler de Kamelot n'est pas anodin tant les univers des deux groupes sont proches avec ces côtés sombres, mélancoliques et théâtraux. Le meilleur exemple de tout ceci se retrouve sur le morceau "Succomb" tant musicalement qu'au niveau de l'approche vocale d'Adrienne.

Seven Spires est capable de tout faire basculer comme sur les morceaux "Drowner Of Worlds" et "Fearless". Comme le déchainement des éléments en pleine mer qui peut surgir n'importe quand, le groupe abandonne son power metal pour balancer à l'auditeur un black metal symphonique assez inattendu et particulièrement réussi grace à une Adrienne Cowan qui fait preuve d'une capacité à varier les styles sans que cela ne choque ou semble incongru.

Le groupe assume et appuie justement ses choix en plaçant ses deux morceaux les plus calmes/doux entre les deux cités plus haut pour en accentuer l'impact. Emerald Seas se conclut sur un trio de morceaux qui n'en forme en réalité qu'un, les trois titres étant liés par des ponts et reprenant quelques accords, riffs et orchestrations se trouvant tout au long de l'album comme pour annoncer la fin du voyage et l'arrivée à bon port.

Avec Emerald Seas, leur deuxième album, Seven Spires démontre une bien belle musicalité et maturité. Le disque se laisse apprécier sur la durée grace à des compositions intéressantes, une qualité d'interprétation certaine et une production de haut niveau.

Disponible le 14 février 2020 via Frontier Music.

Adrienne Cowan - Chant + Claviers
Jack Kosto - Guitare
Peter de Reyna - Basse
Chris Dovas - Batterie

Tracklist:
1. Igne Defendit
2. Ghost Of A Dream
3. No Words Exchanged
4. Every Crest
5. Unmapped Darkness
6. Succumb
7. Drowner Of Worlds
8. Silvery Moon
9. Bury You
10. Fearless
11. With Love From The Other Side
12. The Trouble With Eternal Life
13. Emerald Seas

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements