Demons and Wizards – III

Après une brève reformation sur les planches l'été dernier, il était logique qu'un nouvel album de Demons & Wizards voie le jour, quinze ans après Touched By the Crimson King. III (c'est son nom, on ne fait pas plus original!), troisième album du duo composé d'Hansi Kürsch et Jon Schaeffer, reprend les choses là où le combo les avait laissées en 2005, et porté par son lot de singles efficaces ("Diabolic", "Wolves in Winter", "Midas Disease"), sonne de façon puissante sans oublier l'émotion et l'aspect progressif cher au groupe.

Révélé deux mois avant la sortie de l'album, le titre d'ouverture, "Diabolic" est une belle entrée en matière. Une longue introduction en arpèges à la guitare clean, un léger delay puis un riff comme Jon Schaffer sait les composer avant d'entendre la puissante voix d'Hansi Kürsch : pas de doute, Demons and Wizards est de retour. "Diabolic" est un titre à la fois puissant, accrocheur, progressif et la meilleure façon d'adhérer à cet album. En huit minutes, le duo convainc déjà.

Et si "Invincible" explore la facette plus rudimentaire du projet, notamment à travers un refrain facilement mémorisable et un titre mid-tempo plus anecdotique, l'autre single "Wolves in Winter" est déjà un futur classique de Demons and Wizards. Alors certes, le duo se fait moins varié qu'un Blind Guardian et les orchestrations sont moins riches et plus discrètes (tout juste entend-on régulièrement des choeurs subtils sur les refrains, doublant les parties de chant d'Hansi, ou sur les couplets de "Dark Side of Her Majesty"), mais les titres les plus longs de l'opus sont de petits bijoux, à commencer par "Timeless Spirit".

En effet, avec une première moitié dominée par la guitare acoustique puis un riffing lourd, on sent que le duo se fait plaisir, notamment Jon Schaffer qui termine le titre par un très beau solo de guitare. De nombreux morceaux sont construits sur ce modèle, débutant par une première partie très mélodique avant une belle montée en puissance ("New Dawn", "Universal Truth"), mais le talent de compositeur du guitariste d'Iced Earth atteint son sommet sur le titre final, "Children of Cain". Véritablement varié, toujours mélodique, les thèmes de ce final se retiennent dès les premières écoutes, à la manière d'un Avantasia.

De leur côté, les amateurs de la facette plus power du combo seront rassasiés par un "Split", plus classique, tandis que le mid-tempo "Midas Disease" et son groove très rock'n'roll (on songerait presque à AC/DC) porté par le timbre éraillé d'Hansi apporte toujours plus de diversité à l'ensemble.

Alors certes, certains titres sont en dessous du lot ("Invincible" déjà évoqué, "Final Warning") et l'album aurait peut-être été un peu plus percutant s'il avait été en partie raccourci (III dure un peu plus d'une heure), mais ne boudons pas notre plaisir de voir le duo de retour avec une très bel opus studio. III ne déstabilisera certainement pas les fans du duo, retrouvant les racines du projet à travers ces onze compositions.

Le seul véritable regret, c'est de savoir que Jon et Hansi vont redonner la priorité à leurs groupes respectifs dans les mois à venir, et qu'aucune tournée de promotion n'est prévue pour III, les fans devant se contenter des dates données l'été dernier. Espérons qu'il ne faille pas attendre de nouveau quinze ans pour revoir le duo donner une suite au projet.

Tracklist :

Diabolic
Invincible
Wolves in Winter
Final Warning
Timeless Spirit
Dark Side of Her Majesty
Midas Disease
New Dawn
Universal Truth
Split
Children of Cain

Sortie prévue le 21 février 2020 chez Century Media
Photo promo : DR

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements