Architects au Royal Albert Hall de Londres (21.11.2020)

2020 est une année exécrable car elle nous prive de ce qu’on aime le plus au monde, les concerts. Bien plus que la possibilité d’écouter sur scène la musique de nos musiciens préférés, c’est aussi un moment de partage et de rencontre qui n’existe plus depuis près de huit mois maintenant. Alors en se connectant à la plateforme Veeps en ce samedi de novembre 2020 pour assister à la prestation d’Architects dans la majestueuse salle qu’est le Royal Albert Hall de Londres, on va essayer d’oublier le temps d’un instant cette saleté d’année.

Quand Architects annonçait un livestream dans la majestueuse et mythique salle du Royal Albert Hall à Londres, on savait déjà que le groupe allait mettre les petits plats dans les grands. Les derniers albums du combo ont renforcés sa position de future tête d’affiche des festivals, et surtout les moyens mis en place sur scène se sont décuplés. Mettons les choses au clair dès les premières lignes, le pari de ce livestream est réussi.
 

holy hell, for those that wish to exist, all our gods have abandoned us, epitaph records, metalcore, 2020


Une scène sobre avec cinq plateformes accueillant chacune un musicien ainsi qu’un immense écran géant derrière, qui comme d’habitude depuis quelques temps va diffuser des images plus ou moins abstraites. Dès les premières secondes du livestream nous sommes frappé par trois choses : l’image est magnifique, le son est dantesque et Sam Carter (chant) est dans une forme olympique. Le frontman va nous proposer ce soir sa plus belle prestation live de tous les temps, tant sur les parties criées que sur les parties chantées, c’est magistral.
 

holy hell, for those that wish to exist, all our gods have abandoned us, epitaph records, metalcore, 2020


Comme depuis 2016 c’est sur « Nihilist » qu’Architects entame son concert avec un Sam Carter dans la fosse de la salle tandis que ses compères sont eux sur leurs plateformes. Après cette introduction dans la violence la plus pure, c’est avec un frontman sur scène mais tout au fond (derrière respectivement Ali Dean [basse] et Dan Searle [batterie]) de celle-ci que la prestation du combo continue avec « Modern Misery » puis un premier titre tout neuf, « Discourse Is Dead ». En février prochain sort For Those That Wish To Exist, neuvième album des Anglais, et ils vont nous en offrir trois morceaux ce soir. 
 

holy hell, for those that wish to exist, all our gods have abandoned us, epitaph records, metalcore, 2020


On commence donc avec « Discourse Is Dead » qui voit Adam Christianson (guitare) et Josh Middleton (guitare) accompagner Sam Carter au chant sur les refrains. Le morceau est porté par un riff simple et une vibe qui rappelle fortement Daybreaker tandis que le pont lui rappelle Holy Hell, on navigue entre les différentes ères du groupe tout en amenant de la vraie nouveauté après trois albums très ressemblants. Cependant ne vous inquiétez pas il y a un breakdown bien méchant qui rappelle à tout le monde ce qui fait l’essence d’Architects.
 

holy hell, for those that wish to exist, all our gods have abandoned us, epitaph records, metalcore, 2020


Un peu plus tard dans le livestream nous avons le droit à « Animals », single déjà connu, qui prend une toute nouvelle ampleur sur scène et surtout « Dead Butterflies ». Ce dernier titre est introduit par une grosse orchestration qui fait fortement penser à Bring Me The Horizon tandis que le riff entêtant joué par Josh Middleton donne une autre dimension à la musique du combo. Difficile de dire en découvrant le morceau en version live si c’est une véritable pépite mais c’est au moins très osé de la part du groupe. La hype autour de l’album continue de s’intensifier !

La setlist est tournée autour des deux derniers albums du groupe ainsi donc que trois morceaux du prochain, dommage pour ceux qui pensaient voir un peu de Daybreaker ou de Hollow Crown. La seule petite surprise pour le moment réside dans la présence aussi tôt dans la setlist de « Gone With The Wind ».
 

holy hell, for those that wish to exist, all our gods have abandoned us, epitaph records, metalcore, 2020


Après « Dead Butterflies », le groupe quitte la scène pour rejoindre la fosse afin de nous offrir une petite session acoustique. C’est inattendu et une très belle surprise pour le public. Dan Searle prend possession d’un piano, Ali Dean d’un synthétiseur, Adam Christianson d’une guitare acoustique avec seulement Josh Middleton qui garde sa guitare électrique et Sam Carter au milieu de tout ça. Dans un premier temps nous avons droit à « Memento Mori », difficile de retenir nos larmes pour tout vous avouer, quel moment émouvant. Josh Middleton troque sa guitare électrique pour une guitare acoustique et Ali Dean reprend sa basse pour « A Wasted Hymn ». Sam Carter nous offre un moment unique au chant, les frissons remplacent les larmes.
 

holy hell, for those that wish to exist, all our gods have abandoned us, epitaph records, metalcore, 2020


Après ce bel interlude, les membres du groupe reviennent sur scène pour nous offrir les trois derniers morceaux de la soirée. On commence par « A Match Made In Heaven » puis « Hereafter » et on termine comme d’habitude avec « Doomsday ».

Est-ce le manque de concert ou tout simplement un groupe qui nous a offert une prestation rare ? Sans doute un peu des deux mais ce concert d’Architects se pose pour un candidat au titre de concert de l’année. Au-delà de la prestation des musiciens, il faut noter l’immense travail de toute l’équipe qui a travaillé sur ce concert, c’est une véritable réussite sur tous les points.
 

holy hell, for those that wish to exist, all our gods have abandoned us, epitaph records, metalcore, 2020

Setlist:
1. Nihilist
2. Modern Misery
3. Discourse Is Dead
4. Broken Cross
5. Death Is Not Defeat
6. Royal Beggars
7. Gone With The Wind
8. Mortal After All
9. Gravedigger
10. Animals
11. Holy Hell
12. Dead Butterflies
13. Memento Mori 
14. A Wasted Hymn
15. A Match Made In Heaven
16. Hereafter
17. Doomsday



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements