Mork – Katedralen

Mork a été créé par Thomas Eriksen en 2004. C’était avant tout son projet personnel depuis sa création jusqu’au premier album Isebakke sorti en 2013. Depuis lors, le groupe a reçu les éloges de « la profession underground » et est considéré par certains comme l’un des meilleurs groupes de black metal norvégiens de ces dernières années.

 

Après le bien nommé EP Pesta sorti en 2020, Mork sort son cinquième album Katedralen, s’aventurant à nouveau dans les fondations du black metal, mais avec une production beaucoup plus travaillée ; tout en gardant la flamme noire du patrimoine de cette musique extrême qui en fait son ADN comme avec « Svartmalt » que Thomas partage avec Nocturno Culto. D’ailleurs avec ce titre Thomas nous décrit un monde de plus en plus « merdeux » nous expliquant que pourquoi ne pas en rajouter une couche en le peignant en noir. « On ferme le studio, on cloue les portes et les fenêtres pour ne plus laisser passer la lumière et on joue à fond dans le noir. »

Katedralen a été enregistré par Thomas Eriksen au studio Likkjelleren. Il a été mixé par lui-même et Freddy Holm au Studio Kleiva, tandis que le mastering a été à nouveau réalisé par Jack Control à l’Enormous Door (Darkthrone).

En plus de celle de Nocturno Culto (Darkthrone), l’album comprend également des apparitions de Dolk de Kampfar et d’Eero Pöyry du groupe finlandais Skepticism. La pochette est à nouveau l’œuvre de l’artiste français David Thiérrée.

Mork


Mélodies tordues et riffs malsains font toujours partis de l’essence même du groupe avec « Lysbaereren » ou encore le malveillant et long « De Fortapte Sjelers Katedral ». L’album propose aussi son lot de groove black metal, de passages tristes donnant de la beauté à l’œuvre (« Evig Intens Smerte »). Le résultat au travers de la musique et des différentes ambiances propose une introspection spirituelle et libératrice du musicien qui s’occupe de tous les instruments. Bien sûr on est quand même loin du premier album mais on retrouve cette puissance dévastatrice et variée comme sur « Dodsmarsjen » par lequel débute l’album.

A l’image de la pochette qui nous montre une gigantesque cathédrale qui donne son nom à ce cinquème opus, on retrouve bien l’état dans lequel se trouve Thomas Eriksen au moment de l’enregistrement. C’est un peu comme nous avec le confinement, le couvre-feu ou la quarantaine : dans les longs couloirs de cette immense cathédrale on ressemble à des âmes perdues, prisonniers pour l’éternité et condamnés à tourner en rond pour encore très longtemps…

 

Katedralen sort le 5 mars 2021 sur Peaceville Records.

Katedralen tracklisting:
1. Dodsmarsjen [04:57]
2. Svartmalt [04:19]
3. Arv [05:26]
4. Evig Intens Smerte [06:58]
5. Det Siste Gode I Meg [05:11]
6. Fodt Til A Herske [06:33]
7. Lysbaereren [05:10]
8. De Fortapte Sjelers Katedral [09:28]

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements