NYTT LAND – Ritual


NYTT LAND est loin d’être un nouveau venu dans la famille du folk expérimental inspiré des mythes nordiques. Le dark folk chamanique du duo sibérien s’exprime aujourd’hui dans son septième album studio intitulé Ritual, offrant une plongée dans un univers immémorial, puissant et organique marqué par des techniques vocales traditionnelles et des instrumentations et percussions ancestrales.

 

La première rencontre avec l’univers de NYTT LAND révèle immanquablement une impression de puissance. La force des percussions, et le côté organique conféré en permanence par les sonorités graves décrivent une densité presque souterraine, fondamentalement tellurique. On s’imagine dans l’obscurité de cavernes mystérieuses (« Gróttasöngr »), ou dans un décor plus exposé, le bruit de l’eau, du vent, répondant aux cris des corbeaux comme dans le morceau d’ouverture « Ritual », lancement dynamique d’incantations à la puissance irrésistible. Les arrangements et les instrumentations convoquent aisément les visuels de paysages somptueux mais énigmatiques d’un grand Nord ancien, antique, comme on peut les retrouver avec des groupes comme Heilung. Les sons de la nature, chants diphoniques et instruments traditionnels fonctionnant en strates omniprésentes convergent pour porter la narration et transporter l’auditeur vers un univers intemporel.

Sans artifice – ni électricité – les Russes imposent un son qui, tout en restant éloigné du classicisme metal, frappe par son intensité, les structures des morceaux amenant naturellement à un effet atmosphérique et méditatif. Les répétitions de motifs, construits en spirale avec des montées en puissance et en densité très fortes, tout comme la multiplication des lignes vocales, chants de gorge et chœurs superposés, confèrent à de nombreux titres une dimension incantatoire, propice à la contemplation (« U-Gra ») ou à une certaine forme de transe liée à des rituels tribaux amenés par des dialogues entre vocalistes nombreux (« The Birth of a Shaman ») ou des chœurs mixtes plutôt sombres comme dans le mystérieux « Gróttasöngr » aux percussions très basses et à la profondeur troublante.

Ritual possède une dimension spirituelle, chamanique évidente, mais les récits ancestraux évoqués ici sous forme de légendes chantées en norrois (ancienne langue scandinave), inspirées des récits mythologiques nordiques entre Sibérie et Scandinavie, n’évoquent pas que les esprits ou  les chants rituels protecteurs (« U-Gra »). Cela parle aussi de la Terre et de l’humanité, et cet ancrage organique au vivant, au terrestre, se transcrit dans la mise en avant du masculin et du féminin dans les arrangements. Les ambiances, les chants bien sûr, mais aussi les instrumentations démontrent une alternance, une complémentarité, un équilibre qui irradie sur tout l’album. Les chants de gorge sont d’ailleurs partagés entre les deux artistes tous deux dotés d’un pseudonyme à la forte charge spirituelle, « Baba Yaga » (la sorcière ou magicienne) pour Natasha Pakhalenko et « Shaman » pour Anatoly Pakhalenko

Nytt Land, Ritual, nouvel album, 2021, dark folk, Sibérie, Napalm

Les légendes interprétées ici prennent différents visages, et même si le chant vibrant de Natasha et le travail subtil des percussions reste reconnaissable, comme une sorte de marque de fabrique, les multi-instrumentistes se transforment également en magiciens et conteurs, les rythmes, voix et atmosphères se transformant au gré des histoires narrées. On voit la bataille, on sent la virilité dans « The Fires of Ragnarok », marqué par beaucoup de chants de gorge. Le rythme se fait plus belliqueux et galopant, l’ambiance froide et sombre comme dans les hivers sans soleil de cette bataille divine dévastatrice au cœur de la mythologie nordique.

En revanche, la beauté des mélodies est davantage mise en avant dans une ambiance plus paisible, et paradoxalement plus lumineuse, sur le très folk « Dead Man’s Dance », où les cordes (tagelharpa), la flûte et le chant féminin s’unissent avec justesse et émotion dans la description d’un rite ancestral. L’identité folk nordique se retrouve également dans l’instrumental « Blood of the North », idéalement positionné en conclusion de l’album, comme point d’orgue à ce rituel de quarante-huit minutes. 

De thématiques à la fois sombres et lumineuses,  NYTT LAND fait naître des émotions. La mélancolie, la force émotionnelle et une certaine solennité règnent dans le morceau plutôt cinématographique « Svartravn », marqué par un tempo lent, l’omniprésence des cordes et des lignes de chant qui s’additionnent et se répondent, pour évoquer un dialogue entre un guerrier mourant et le corbeau décrivant des cercles au-dessus de lui, le soldat confiant à l’oiseau qu’il n’a pas peur de mourir, avant de le charger d’annoncer la nouvelle de sa disparition à ses proches.

Les huit titres de Ritual possèdent tous une identité qui leur est propre, une histoire et un univers singulier, et sont mis en valeur par une belle production. Si les morceaux de l’opus ne se lisent pas forcément dans l’ordre, chacun d’entre eux livrant une atmosphère et une légende, certaines évidences s’imposent, comme pour les morceaux d’ouverture et de conclusion. L’auditeur, transporté, navigue à travers des paysages certes variés mais tous marqués par une solennité et une authenticité vraiment captivantes. Les mélodies et harmonies, la puissance des évocations, font de ce dernier effort du duo un objet singulier, ensorcelant et immersif, sorte de pause bienvenue en-dehors du temps. NYTT LAND sera par ailleurs de passage en France pour sept dates en octobre prochain dans le cadre du Majestic European Tour 2021 avec KorpiklaaniEquilibrium et Jonne. Rendez-vous à Lille, Strasbourg, Paris, Rennes, Bordeaux, Lyon et Toulouse pour un rituel qui s’annonce puissant !    

Ritual Tracklist :

1. Ritual
2. The Fires of Ragnarok
3. The Birth of a Shaman
4. Dead Man’s Dance
5. U-Gra
6. Gróttasöngr
7. Svartravn
8. Blood of the North

Line-up NYTT LAND

Natasha “Baba Yaga” Pakhalenko – chant, chant de gorge, percussions, flûtes, programmation
Anatoly “Shaman” Pakhalenko – chant, chant de gorge, tagelharpa (harpe à queue) , guimbarde, percussions, cor, programmation

Ritual, dernier album de NYTT LAND, sort le 6 août 2021 via Napalm Records.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Wacken Winter Nights

Wacken Winter Nights

Advertisements