Insurgent – Sentient (EP)

S’il est évident que le contexte pèse lourdement depuis un an et demi sur l’ensemble du monde de la musique, il est une catégorie qui mérite une certaine attention : les artistes émergents, celles et ceux qui osent se lancer en dépit des obstacles – ou du bon sens, diront certains. Insurgent, jeune quatuor originaire de Birmingham en Angleterre, y croit. Le groupe propose un metal alternatif et moderne plein de promesses, et s’affirme avec détermination en sortant aujourd’hui son premier EP autoproduit, Sentient.

Dès les premières secondes d’écoute de l’EP Sentient, composé de six morceaux, on est frappé par  l’absence d’hésitation, de tâtonnement ou d’indécision parfois associée à la frénésie bien compréhensible des débutants. Insurgent impose immédiatement un son puissant et cohérent, que l’on peut classer dans la famille du heavy metal moderne, marqué avant tout par un dynamisme à toute épreuve, des mélodies imparables, une identité vocale très forte et un groove ultra efficace.

Il est difficile d’être insensible à la tension qui prévaut dans le single « Colours Bleed », qui véhicule avec force et subtilité bon nombre d’émotions tout en donnant une certaine impression de facilité. Joe Rowley lance des riffs lourds à la guitare, incluant de discrètes ruptures et variations du meilleur effet, tandis que le groove est assuré par le duo Jake Brette (basse) /  Mike Tabone (batterie). La talentueuse chanteuse Kate Teitge module également sa voix, passant des superbes graves à des harmonies vibrantes, soutenue dans le lointain par un cri (qu’on aurait presque voulu plus fort et growlé), délivrant dans le refrain comme dans les couplets une performance aussi puissante, palpitante, que solennelle, pour finir sur un cri impressionnant.

Véritable colonne d’air et âme des morceaux, la prestation vocale de Kate Teitge se révèle extraordinaire. Capable d’envolées avec son timbre chaud et vibrant, aussi à l’aise dans les graves, les aigus, que dans les (trop) rares incursions vers le cri ou à la limite de la cassure (« Counterpart »), la chanteuse, dans la veine de vocalistes puissantes comme Amy Lee ou Lzzy Halestorm, possède un phrasé clair et fluide portant les émotions, et une force narrative impressionnante.

L’amplitude et l’intensité du chant servent ainsi parfaitement le propos existentiel et spirituel développé dans les paroles de Sentient (être doté de conscience et de sensation, en anglais) dont le fil conducteur est d’observer dans chaque individu la capacité à changer le monde en se transcendant soi-même. Le chant s’illustre et éblouit sans batailler avec les instruments, dans un équilibre toujours très solide, dans les couplets tout en puissance (« Eclipse ») ou des refrains à l’impact immédiat (« Zero Sum », « Dogma »). Cependant, la jeune formation, loin de tomber dans le piège de la facilité, a su ménager une force et une singularité dans les intros – souvent survitaminées et techniques – , les ponts plus calmes, et les couplets aussi énergiques que lumineux, au lieu de se reposer uniquement sur les refrains chantants et accrocheurs.

Insurgent, Sentient, premier EP, heavy, alternatif, 2021

Des morceaux à la structure plutôt heavy metal, où d’impressionnants riffs de guitare et de belles lignes de basse soutiennent de leur groove l’attaque mélodique de la vocaliste, rappellent certains titres d’Alter Bridge. Les passages nerveux du percutant « Counterpart » servent ainsi la prestation vocale à la rage à peine contenue, Kate étant sans cesse sur le fil entre envolées vibrantes et attaque rugueuse plutôt menaçante. Cette rugosité apparaît vraiment comme la pépite du disque, à tel point qu’on en aurait voulu un peu plus dans l’EP…  

D’autres titres flirtent plus avec le prog moderne, des passages laissant entrevoir des influences comme TesseracT avec des touches de djent (dans les jeux rythmique des riffs de « Dogma » par exemple) ou des notes plus metalcore (comme sur les décrochages du single « Eclipse », aux riffs galopants). Insurgent assume l’appellation « alternatif », donnant la part belle aux mélodies, et ménageant des souffles d’ingéniosité et des subtilités appréciables disséminés sur les différents titres, pour une réalisation parfaitement exécutée sans pour autant manquer d’âme. 

À coups de riffs entraînants, de mélodies accrocheuses, et grâce à des compositions dynamiques  et bien pensées, sans réelle faiblesse sur les six morceaux de Sentient, Insurgent tient pleinement ses promesses, celles d’offrir des morceaux savoureux, modernes et irrésistibles, et de fabriquer une setlist idéale à même de faire s’époumoner un public avide de communion.

Avec facilité, enthousiasme et fraîcheur, mais sans excès de candeur, le quatuor britannique semble très bien savoir où il va et livre un premier effort séduisant, explosif et marquant, indéniablement taillé pour la scène – scène que le combo retrouvera d’ailleurs très bientôt sur le territoire britannique, pour la vingtième édition du Bloodstock Festival dans les prochains jours par exemple. Encore un peu de patience et nous pourrons à notre tour, nous l’espérons, découvrir sur scène la formation Insurgent, nouvelle venue enthousiasmante sur la scène du metal moderne.

Tracklist Sentient

1. Zero Sum
2. Counterpart
3. Dogma
4. Colours Bleed
5. Eclipse
6. My Sentence Awaits

Line-up Insurgent :

Kate Teitge – Chant
Joe Rowley – Guitare
Jake Brette – Basse
Mike Tabone – Batterie

Sentient, premier EP autoproduit d’Insurgent, sort le 6 août 2021. 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements