Kampfar au Glazart (22.10.2012)


Qui a dit que le son au Glazart était mauvais ? Qui ? Et bien ce soir je n’ai jamais entendu cela dans la salle du XIXème. Un son proche du parfait et ce pour tous les groupes. Un son chaud, rond, puissant où chaque instrument mérite enfin d’exister pendant 4 heures et demi de Black Pagan d’un très haut niveau car chaque groupe saura mettre en avant les points forts de leur musique. Enfin des ingés son qui connaissent leur boulot. Ça fait plaisir !

Merci à eux et tapis rouge !

 

Velnias

 

VELNIAS

Velnias nous vient du Colorado pour nous délivrer un Doom très sombre dans une ambiance rouge et ocre qui sied parfaitement à la musique et à l’ambiance que veut créer les musiciens. Leur dernier album RuneEater sorti cette année est là pour en témoigner. Leur deux titres nous entrainent dans des contrés lointaine à la limite du doom/sludge. Ambiance très sombre très bien retranscrite en live avec une note toute les 3 secondes. Doom over Glazart !

 

Velnias

Setlist Velnias:

Sovereign Nocturnal
Reverend Flames of Antiquity

 

OBSCURITY

Quant à Obscurity, les barbares allemands vous agressent avec une voix caverneuse et puissante nous envoyant un Black Pagan Viking épique et mélodieux. Qui a dit que c’était les Amon Amarth allemands ? On entendra même dans la salle une personne demander « Death in Fire ». Ce qui fera même rire les musiciens. Concert festif, bien fait, que peut-on demander de plus ?

 

Obscurity

Agalaz est un Johan Hegg en plus svelte. Même attitude, même bracelet païen de force et très en voix. Il n’hésite pas à communiquer avec le public, le guitariste parle en français, ce qui  donne une ambiance très sympathique au set. Bien sûr leur musique ressemble à celle des suédois mais elle est très agréable à écouter et certains titres comme «Varusschlacht » ou « Nach Asgard wir reiten » soulèvent un parterre conquis à cet esprit Viking non dénaturé mais sincèrement joué.

 

Obscurity

 


Setlist Obscurity :

Varusschlacht
Keldagau
Fimbulwinter
Weltenbrand
Strandhogg
Wer Wind sät
Germanenblut
Nach Asgard wir reiten
Bergischer Hammer

HELRUNAR


Il me tardait de voir Helrunar sur scène tant le double album Sól paru en 2011 des allemands m’avait enchanté. Il est vrai que la retranscription en live de leur Black Pagan ambiant ne devait pas être facile à reproduire.

 

Helrunar

Mais que nenni ils assurent comme des monstres, Skald Draugir nous captive par les expressions qu’il arrive à nous transmettre sur son visage. Ses yeux révulsés nous renvoient l’impression d’un mec totalement possédé par sa musique, belle et épique. Ici encore le son est puissant, ferme et ne sature aucunement. Il fait maintenant  bien chaud dans un Glazart pas totalement rempli (c’est-à-dire pour ceux qui connaissent, jusqu’au 3ème poteau en partant de la scène…). Mais cela n’entache en rien la prestation des allemands qui s’expriment dans un excellent anglais entre chaque titre (voire même parfois avec quelques mots de français) pour nous donner une traduction des morceaux écrits dans la langue de Goethe.

 

Helrunar

Il nous présente « Sous la Glace »… », « Under the Ice » c’est-à-dire « Unter dem Gletscher » et c’est parti pour une aventure de plus de 7 minutes. Sûrement un des plus grands moments de Black Metal vécu dans cette salle…

Le guitariste live n’est autre que Stefán, maître à penser d’Árstíðir Lífsins (merci à François Blanc de Rock Hard pour l’info ! – il est vrai que le merchandising propose l’album ainsi que la publicité pour s’inscrire au Barge to Hell qui partira de Miami le 3 Décembre et voguera dans les Bahamas avec à son bord Kampfar ; bien sûr, mais aussi Loudblast, Entombed, Napalm Death, Behemoth et bien d’autres…), groupe islando-germanique qui nous a sorti l’étonnent Vápna lækjar eldr cette année.

 

Helrunar

Setlist Helrunar:

Intro
Kollapsar
Unten und im Norden
Unter dem Gletscher
Nebelspinne
Aschevolk
Ich bin die Leere
Älter als das Kreuz

Rappel:

Glámr

 

Kampfar


 

KAMPFAR

Kampfar est là pour nous ce soir et c’est un Dolk très en voix et assez remonté qui n’hésite pas à prendre très souvent la parole pour nous faire un sacré tour d’horizon de son répertoire car il est là pour nous faire plaisir, au diable la promo d’un dernier album où d’un temps imparti souvent trop court en festival. Il nous explique aussi qu’il n’y a pas que les concerts en Allemagne il faut tourner dans toute l’Europe, la France, l’Espagne…et que aujourd’hui c’est la cinquième fois qu’il joue en France. Je ne pense pas que le discours soit un brin démago, il est sincère et veux faire suer les murs du Glazart. Kampfar va nous sortir des morceaux de toute sa discographie. Le public est aux anges, exulte lorsque Dolk nous propose « Hymne » de son premier EP ou « Troll, Død Og Trolldom » de Fra Underverdenen datant de 1999.

 

Kampfar

Le nouveau guitariste Ole Hartvigsen a muri, la barbe a poussé et il est beaucoup plus à l’aise que lors de la prestation de Kampfar au nouveau Casino de juin 2011 lors du Black Path Tour en compagnie de Vreid, de Krakow et de Secrets of the Moon. Jon Bakker est toujours poseur mais il sait y faire en se plaçant sur ses retours au dessus d’un public conquis, la basse pointant vers le ciel. Pour le plaisir de tous on aura de nombreux extraits de l’enneigé Kvass avec « Lyktemenn », « Til Siste Mann », « Ravenheart »

 

Kampfar

Lorsque Kampfar se lâche ce n’est que du bonheur et en plus lorsque Dolk nous propose de nous plonger en Norvège et de le suivre dans des morceaux symbolisant cet esprit on est plus que nombreux à prendre les rames pour faire avancer le drakkar ! Hail & Skåle!!

 

Kampfar

Setlist Kampfar:

Intro
Mare
Inferno
Troll, Død Og Trolldom
Norse
Hymne
Break
Lyktemenn
Til Siste Mann
Huldreland
Break
Vettekult
Volvevers
Altergang
Break
Ravenheart
Outro

 

Lionel / Born 666
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements