Polaris, Falkirk, à  l’espace Curial samedi 28 janvier 2006

Après environ une heure passée à  me les peler dehors sur le quai du RER, tout ça parce qu'un mauvais plaisantin avait déposé un colis suspect en gare de Pereire, j'avais fini par me résigner à  arriver en retard au concert qu'organisait le collectif Heavy Nation, c'était le 28 janvier à  l'espace Curial. C'est le nez éclaté par l'air frais que je suis finalement arrivé à  bon port, juste à  temps pour assister au show de Polaris. Point d'Oniromancy donc pour moi ce soir là . A charge de revanche...

C'est pour la seconde fois en un mois, que je retrouvais sur scène les cinq compères de Polaris, les voyageurs du metal intergalactique qui viendront nous rendre visite en direct dans la housse à  gratte du 31 Janvier. Le publique avait répondu présent à  l'appel d'Heavy Nation, et c'est avec plaisir que je trouvais une salle bien remplie et un publique assez nombreux pour acclamer les musiciens.
Première remarque, le son était meilleur qu'à  la Scène Bastille, mieux équilibré et plus massif. Deuxième remarque, Douchan avait réglé les petits problèmes de changements de son et de pédales qui m'avaient gêné la dernière fois. C'est donc une formation plus à  l'aise et en grande forme que nous avons eu le plaisir de voir jouer ce soir là . Sylvain et Douchan ont fait le spectacle arborant des poses typiques du heavy metal et débordant d'une énergie communicative.
Leur musique est un mélange d'influences modernes sur une base Heavy hold school, avec un apport marqué de groupes tels que Helloween ou Judas priest. Judas dont le groupe nous à  d'ailleurs interprété un titre. Les guitares sont soutenues par le synthé bien présent de Fabio et le jeu fluide de Quentin à  la batterie, qui maîtrise agréablement la double grosse caisse. Coté solos, Douchan en assure une partie en plus du chant, mais Symheris le nouveau guitariste apporte désormais aux compos sa patte et sa dextérité.
Comme la dernière fois, nous avons d'ailleurs été gratifié d'un solo de batterie et puis d'un solo de guitare, une mise en valeur sympathique mais moins enlevé que la dernière fois où Symheris s'était même permis de jouer la guitare posée sur les épaules.Un show bien réussi donc, avec en prime une apparition de Jen l'organisatrice, que Douchan à  eu la bonne idée d'inviter à  chanter un titre avec lui pour le plus grand bonheur du publique masculin.
Une petite critique constructive cependant, certains enchaînements de rifs restent encore un peu fluctuants, je pense qu'un petit ajustement sur les tempos et les mises en place permettront au groupe d'encore améliorer leurs prestations futures, ce dont je ne doute pas. Mais bon c'est pour chipoter parce que part ailleurs, le show de Polaris ce soir là  était bien rôdé et leur apparition réussie.

Line-up :
Douchan - Guitare & Chant
Symheris - Guitare
Fabio - Claviers
Sylvain - Basse & Choeurs
Quentin - Batterie

Discographie :
1997 - Polaris (Démo)
2004 - Lost (Démo)

Site officiel :http://www.polaris-metal.com/


Après une courte pause, c'est le groupe Falkirk qui s'est approprié la scène. Deux guitares, basse, batterie et un chanteur, une formation classique pour un groupe de metal moderne qui mélange des rythmiques speeds et des plans beaucoup plus power rock. D'entrée de jeu, les cinq zicos s'avèrent efficaces et percutants, avec une grosse présence vocale du chanteur, visiblement très à  l'aise et communicatif. Le chant en effet est ce qui attire l'attention et fait à  mon avis la force du groupe. Le timbre est clair et puissant, avec un grain tout particulier et bien maîtrisé, et des chŠÂ“urs bien venu du batteur et d'un des deux guitaristes. Pourtant très critique à  ce niveau là , je n'ai remarqué que très peu de petites erreurs de hauteur de note, et encore fallait-il bien les chercher.
Le batteur quand à  lui joue au clic et envoie des samples de temps en temps. Du coup les structures sont bien carrées et l'ensemble est bien solidement en place.
Malheureusement, sur le deuxième morceau l'un des deux guitariste s'est retrouvé sans son, ce qui à  obligé les organisateurs à  changer d'ampli et ce qui à  fait perdre pas mal de temps. Quelques minutes plus tard, Falkirk reprenait ses coups de boutoirs métalliques avant d'enchaîner avec un titre beaucoup plus calme, qui n'en a pas moins ravis le publique.
J'ai découvert un groupe expérimenté, sympathique et agréable à  écouter, et pour la peine, j'ai profité d'un nouveau morceau bien cadencé pour faire bouger la fosse avec le gratteux de Niflheim et Sylvain de Polaris. Un petit pogo en règle qui à  animer pendant quelques temps le publique beaucoup trop statique jusque là .
A noter que Falkirk ne sont pas des nouveaux venu, puisque le chanteur à  annoncé la sortie imminente d'un troisième album, album qui verra le jour sur le label de nos amis d'Underclass. Un groupe à  suivre et à  revoir donc, et je suis sûr qu'on ne tardera pas entendre reparler bientôt.

Pour finir, un grand bravo à  l'organisation du collectif Heavy Nation, et que cette première soit suivie d'une multitudes d'autres soirées comme celle là  !

Line-up :
Stéphane Fradet - Chant
Alexandre Bonvalot - Guitare
Arnaud Bodin - Guitare
Laurent Robalo - Batterie

Discographie :
1999 - FalkirK (Demo)
2000 - Day Will Come
2002 - Magnus Imperium

Site officiel :http://falkirk.free.fr

Essem



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements