Nouvel album de Ruffian Rugged

Let Them Eat Brioche, c’est le nom du nouvel album de Ruffian Rugged. Paru le 15 avril dernier chez Brigante Records, il se veut éclectique à souhait. Le MC autrichien y fait ainsi montre de tous ses talents.

Pour rappel, Ruffian Rugged, c’est le toaster qui partageait l’affiche auprès de Biga*Ranx au sein de Mus Bus. Puis, plusieurs tracks, freestyles et autres collaborations plus tard, Ruffian Rugged sortait déjà une mixtape chez Brigante Records en 2020. Dans cette Battle Royale Mixtape, Ruffian Rugged devait, sous les ordres d’Afu-Ra, se poser sur tous les genres musicaux possibles et inimaginables afin de rester en vie (voir ici). Une bonne mise en bouche avant de découvrir ce Let Them Eat Brioche.

Du dub, du hip-hop, du dancehall, de l’electro, du trap

Entièrement produite et mixée par l’artiste, la galette est à l’image même de Ruffian Rugged. Il affirme ainsi : « Je voulais que mon album chez Brigante me ressemble, me permette de produire des sons qui me correspondent le plus« .

Par conséquent, fidèle à sa versatilité musicale, le MC/producteur propose pas mal de choses ici. Du dub à l’orientale tout d’abord avec le premier single « Mononoke » en compagnie de Bruce Lee-Si.

On le retrouve ensuite sur « SPS » armé de son fast style ravageur dont lui seul a le secret. On kiffe la prod entre boom-bap, scratches et digital.

Et récemment, il dévoilait un nouveau single, « Scarecrow », auréolé d’un clip. Cette-fois-ci, Ruffian Rugged, toujours en mode fast style, se pose sur un beat trap et ses basses loud & heavy.

Une partie des Brigante à l’honneur 

Si une grosse partie du travail visuel a été façonnée par Dizziness Design, l’un des fondateurs de Brigante Records, on retrouve également une belle brigade d’artistes gravitant autour du label tourangeau.

Olo d’OnDubGround, tout d’abord, qui a masterisé l’album. Il est aussi à créditer sur « Capricorne », track pétri de bass music, de dubstep et de dub.

Le fidèle Green Cross vient épauler Ruffian Rugged et Miss BunPun sur « Pull up in a nutshell ». Les amateurs de fusion dancehall, electro et boom-bap y trouveront leur compte.

On mentionnera finalement un remix assez dark du « Russian Roulette » de Damé (voir ici) qui devient tout naturellement ici un « Ruffian Roulette ».



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements